ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ARMURE (Page 1:698)

ARMURE, s. f. (Hist. anc. & mod.) habit de défense, qui sert à mettre le corps à couvert des coups des ennemis. Voyez Armes. Dans les anciens écrits, l'armure est souvent nommée harnois. V. Harnois. Tels sont le bouclier, la cuirasse, le heaume, la cotte de maille, le gantelet, &c. Voyez Bouclier, Cuirasse, &c.

L'ancienne armure complette étoit composée d'un casque ou heaume, d'une gorgerette ou haussecol, de la cuirasse, des gantelets, des tassettes, des brassarts, des cuissarts, & de l'armure des jambes auxquelles étoient attachés les éperons: c'est ce qu'on nommoit l'armure de pied - en - cap; & c'étoit l'habillement des cavaliers & des hommes d'armes: l'infanterie ne portoit qu'une partie de l'armure, savoir, le pot - en - tête, la cuirasse & les tassettes, mais plus lé<pb-> [p. 699] gers que ceux des cavaliers. Enfin les chevaux avoient aussi leur armure, qui leur couvroit la tête & le poitrail. De toute cette armure on ne se sert à présent que de la cuirasse; car le haussecol que portent les officiers, est plûtôt un habillement d'honneur, que de défense; cependant il est pour l'infanterie comme une marque de gorgerin ou gorgerette, qui faisoit partie de l'ancienne armure. Les François pousserent si loin la coûtume d'aller au combat à decouvert & sans aucune armure défensive, que Louis XIV. fut obligé de faire publier souvent des ordonnances pour obliger les officiers à se servir d'armure; en conséquence de quoi les officiers généraux & les officiers de cavalerie furent obligés de reprendre la cuirasse: la cavalerie de la maison du Roi porte aussi la cuirasse, & sur le chapeau une calotte de fer pour parer les coups de tranchant, ou une calote de meche en - dedans du chapeau. Le reste de la cavalerie porte des plastrons de fer, qui s'attachent derriere le dos avec deux fortes courroies passées en sautoir: les dragons ne portent point de cuirasse. Voyez Armes. (G)

Armure (Page 1:699)

Armure d'un aimant, (Physiq.) n'est autre chose que plusieurs plaques de fer qu'on attache à une pierre d'aimant, & par le moyen desquelles on augmente prodigieusement sa force. Voyez Aimant. (O)

Armure (Page 1:699)

Armure, s. f. dans les manufactures de soie; c'est apres que le métier est monté, l'ordre dans lequel on fait mouvoir les lisses tant de chaîne que de poil, pour la fabrication de l'étoffe. Cet ordre suppose une certaine correspondance déterminée par le genre de l'étoffe, entre les lisses & les marches; d'où il s'ensuit qu'il doit y avoir un grand nombre d'armures différentes: nous donnerons ces armures aux articles des ouvrages auxquels elles appartiennent.

Ainsi à l'article Satin, on trouvera l'armure d'un satin à cinq lisses; l'armure d'un satin à huit lisses, dont une prise & deux laissées; celle d'un satin façonné courant, pour le satin & le liage de 5 le 6; celle d'un satin façonné broché, pour le satin & le liage de 9 le 10.

A l'article Lustrine, l'armure d'une lustrine courante, à une seule navette; l'armure d'une lustrine courante, à deux navettes seulement, c'est - à - dire, rebordée & liserée; l'armure d'une lustrine rebordée ou liserée & brochée; celle d'une lustrine à poil.

A l'article Luquoise ou Valoise, l'arn ure d'un double fond courant, à une navette pour le poil seulement.

A l'article Damas, l'armure du damas courant. ordinaire; l'armure du damas ordinaire broché seulement; celle du damas liséré & broché.

A l'article Serge, l'armure d'une serge à six lisses.

A l'article Ras, les armures des ras de S. Maur, de S. Cyr, & de Sicile.

A l'article Taffetas, les armures des taffetas.

A l'article Gros - de - Tours, l'armure d'un gros - detours broché ordinaire.

A l'article Cannelé, l'armure d'un cannelé.

A l'article Carrelé, l'armure d'un carrelé.

A l'article Brocard, l'armure d'un fond d'or à huit lisses de satin & à quatre de poil; l'armure d'un fond d'or à cinq lisses de fond & cinq lisses de poil; l'armure d'un fond d'or à cinq lisses de satin & quatre de poil; celle d'un brocard dont la dorure est relevée, sans liage ou liée par la corde; celle d'un brocard dont la dorure est rélevée, & tous les lacs liés, excepté celui de la dorure relevée qui ne l'est jamais.

A l'article Velours, l'armure d'un tissu de couleur, l'endroit dessus, celle du velours à six lisses.

A l'article Toile, l'armure de la toile d'or. Voilà vingt - huit armures; ces vingt - huit armures suffisent pour fixer la nature de toutes les étoffes de soie, de quelque nature qu'elles puissent être; il n'y en a aucune dont l'armure ne puisse être rapportée à quelqu'une des précédentes.

Pour expliquer plus clairement cette matiere, qui est par elle - même très - importante & très - difficile, nous avons pris le parti de représenter les lisses par des lignes horisontales, & les marches par des lignes verticales ou perpendiculaires à ces horisontales; & nous avons ensuite placé des zéros ou des étoiles aux intersections.

Armure (Page 1:699)

Armure, s. f. (en Serrurerie.) on donne généralement ce nom à toute la ferrure d'une poutre, d'une machine, &c. nécessaire soit à sa conservation, soit à ses usages. Ainsi on dit une poutre armée, un aimant armé, &c.

Armure (Page 1:699)

Armure; ce sont chez les Passementiers, & autres ouvriers en soie, de petites pieces de fer que l'on met aux deux bouts de la navette, en faisant de petites échancrures dans le bois de ladite navette, de façon que ces petites pieces ne la désafleurent pas; l'usage de l'armure est de préserver les bouts anguleux de la navette, lors de ses chûtes, Voyez Navette.

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.