ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

"3:20"> rein, dans laquelle on voit les vaisseaux sanguins remplis de cire se distribuer de la même maniere que ci - dessus. C, les papilles rénales. D, le bassi - net. E, la cavité du bassinet, dans laquelle les pa - pilles séparent l'urine.

Fig. 5. d'après Duverney. A, la vessie, sur laquelle on observe les fibres longitudinales & transverses de sa membrane musculaire. B, l'ouraque. C, coupe de la vessie. D, paroi intérieure de la vessie. E, le vé - rumontanum, où on observe les orifices des vési - cules séminaires. F, les orifices des glandes pros - tates, qui s'observenr sur les parties latérales du vérumontanum. G, les parois intérieures de l'u - rethre. H, les glandes prostates. I, origine des corps caverneux. K, le muscle ischio caverneux. M, coupe du muscle bulbe caverneux. N, glandes de Cowper. O, le conduit de ces glandes. P, l'o - rifice de ces conduits dans l'urethre. Q, coupe du tissu spongieux de l'urethre. R, la fosse navicu - laire. S, coupe du tissu spongieux des corps ca - verneux. T, le gland. V, orifice des sinus muqueux de l'urethre. X, coupe du tissu spongieux du gland continu au tissu spongieux de l'urethre. Y, l'ori - fice du gland.

ANATOMIE | |PLANCHE XXI. (Page 18:3:20)

PLANCHE XXI.

La verge vûe de différentes manieres.

Fig. 1. La verge dépouillée de la peau, desséchée après l'avoir embaumée, & vûe dans sa partie inférieure, d'après Ruisch. A, superficie du tissu cellulaire, dé - pouillée de l'enveloppe extérieure épaisse & ner - veuse: ce tissu cellulaire prend le nom de mem - brane adipeuse, lorsqu'il est rempli de graisse. B, le corps spongieux d'un côté. C, le conduit uri - naire. D, la surface interne de l'enveloppe épaisse & nerveuse, dépouillée du tissu cellulaire. F, le gland, sur la superficie duquel on ne voit aucune papille, parce qu'elles ont disparu en séchant. G, épaisseur du tissu cellulaire après l'avoir gonflé. H, tête du tissu cellulaire. I, la cloison qui s'observe entre les deux corps caverneux.

Figure 2. La verge vûe par sa même face supérieure, dont les veines & la subsiance caverneuse ont été remplies de mercure, d'après Heister.

A, le tronc de la veine de la verge, par laquelle le mer - cure a été introduit, après avoir détruit la valvule de cette veine. B, B, division de cette veine en deux branches principales vers la partie moyenne de la verge. C, C, la distribution de ces branches en plusieurs rameaux, surtout proche la couron - ne du gland. D, D, distribution merveilleuse de petits rameaux sur le gland. e, e, e, e, certains vaisseaux plus petits, plus grands & très - gros, qui se distribuent dans différentes endroits. F, la fin de l'urethre par où sort l'urine. G, le cordon avec lequel la verge a été liée après qu'on y a eu intro - duit le mercure. H, la partie postérieure de la ver - ge coupée.

Figure 3. La partie inférieure de la même verge, d'après Heister.

A, le petit frein de la verge couvert d'une infinité de petits vaisseaux. B, B, la couronne & le col de la verge, rempli d'un grand nombre de vaisseaux. C, C, toute la partie inférieure du gland couvert, comme la supérieure, de petits vaisseaux très - fins & tortueux. E, E, les deux corps caverneux de la verge, entre lesquels l'urethre est située & envi - ronnée d'un nombre prodigieux de vaisseaux qui communiquent & s'entrelacent de diverses ma - nieres. F, la fin de l'urethre. G, cordon avec le - quel on a lié la verge. H, la partie postérieure de la verge coupée.

Figure 4. La verge vûe dans la partie insérieure, & le canal de l'urethre coupé, &c. d'après Morgagni.

A A, le corps spongieux de l'urethre coupé dans sa lon - gueur pour voir sa cavité. D, le plus grand des pe - tits canaux de l'uretere ouvert & étendu; on voit aussi tout le long du canal un grand nombre d'orisi - ces de pareils canaux. E, ligament suspensoire de la verge. F F, La membrane qui recouvre la verge, & qui est continue à ce ligament. g, une partie de cette membrane séparée de la surface des corps ca - verneux, & tirée en bas. H, partie du prépuce tiré en arriere, où l'on voit I le frein & quelques glan - des sur le frein même. K, la couronne du gland, & ses glandes sébacées.

ANATOMIE | |PLANCHE XXI. n°. 2. (Page 18:3:20)

PLANCHE XXI. n°. 2.

Détail de la verge.

Fig. 5. d'après Graaf. A, les vaisseaux spermatiques cou - pés transversalement. B, ces mêmes vaisseaux re - présentés confusément. C, distribution de l'artere spermatique dans le testicule. D, D, distribution de la veine spermatique sur les parties latérales du tes - ticule. E, la tunique albuginée. F, une partie de la tunique vaginale emportée. G, la plus grosse partie de l'épididime. H, partie moyenne de l'é - pididime. I, la plus petite partie de l'épididime. K, la fin de l'épididime, ou le commencement du canal déférent. I, ce canal coupé.

Fig. 6. d'après le même. A, l'artere spermatique. B, di - vision de cette artere en deux rameaux. C, C, dis - tribution du gros rameau au testicule. D, D, dis - tribution du petit rameau au testicule. E, la plus grosse partie de l'épididime adhérante au testicule. F, l'épididime renversé, pour y découvrir la dis - tribution de l'artere. G, la fin de l'épididime. H, une portion du canal déférent.

Fig. 7. d'après le même. Cette figure & la suivante re - présentent la communication des vésicules sémi - naires avec le canal déférent, telle qu'on la décou - vre dans le corps humain. A, A, partie épaisse & étroite des canaux déférens. B, B, partie des canaux déférens, moins épaisse & plus large. C, C, extré - mité retrécie des canaux déférens, laquelle s'ouvre par un orifice étroit dans les vésicules. D D, col membraneux des vésicules, séparé en deux parties, de sorte que la semence de l'une de ces vésicules ne peut passer dans l'autre, que lorsqu'elle est parve - nue dans l'urethre. E, E, les vésicules gonflées d'ait pour y découvrir tous leurs contours. F, F, vais - seaux qui se rendent aux vésicules séminaires. G, G, membranes qui retiennent les vésicules séminaires & les vaisseaux déférens dans leur situation. H, H, vaisseaux sanguins, qui se distribuent sur les parties latérales des canaux déférens, & qui les embrassent par leurs ramifications. I, le vérumontanum. K, ouvertures des conduits des prostates dans l'urethre. L, coupe des prostates. M, l'urethre ouverte.

Fig. 8. d'après le même. A, B, C, D, E, F, G, H, com - me ci - dessus.

Figure 9. Le testicule, d'après Heisier.

A, la membrane albuginée séparée pour découvrir. B, B, les vaisseaux séminaires du testicule, fins comme des cheveux, desquels tout le testicule paroît com - posé.

ANATOMIE | |PLANCHE XXII. (Page 18:3:20)

PLANCHE XXII.

La matrice.

Fig. 1. d'apres Haller. A, la matrice. B, son épaisseur C, son col ouvert de côté. D, éminence formée par son orifice. E, les valvules de son col, qui se sont trouvées dans ce cadavre plus confuses qu'el - les ne sont d'ordinaire. F, les oeufs de Naboth. G, le ligament rond. H, la trompe du côté droit. I, ses franges. K, l'ovaire en situation. LL, diffé - rens petits oeufs entiers & disséqués. M, les vais - seaux des grandes aîles. N, l'ovaire gauche cou - vert de cicatrices. O, une portion du péritoine, dont les vaisseaux sont des branches des vaisseaux spermatiques. P, l'artere spermatique. Q, le trone de la veine. R, les petites veines. S, le corps pam - piniforme. T, les vaisseaux qui se distribuent à l'o - vaire. V, autres vaisseaux qui se distribuent à la ma - [p. 3:21] trice. X, la trompe gauche vasculeuse. Y, le liga - ment large. Z, les franges de la trompe vasculeuse. a, a, les ureteres. b, les branches d'arteres des hy - pogastriques, qui se distribuent à la matrice. c, ple - xus formé par les arteres du vagin & celles de la matrice. d, la vessie renversée. e, le vagin. f, la partie postérieure, dans laquelle les rides légeres qui s'y remarquent, sont presque transverses. g, taches qui se remarquent fort souvent dans le va - gin. h, i, troncs des rides du vagin. h, tronc anté - rieur de ces rides. i, autre tronc postérieur & plus petit. k, partie couverte des papilles très - serrées. l, partie formées par les valvules. m, rides inter - médiaires transverses. n, n, contours des parties ex - ternes de la génération. o, embouchure de l'ure - thre. p, les grandes lacunes utérines. q, les valvu - les supérieures. r, leurs sinus supérieurs. s, leurs sinus inférieurs. t, t, les grandes lacunes des sinus supérieurs. u, u, les lacunes des sinus inférieurs. x, x, les glandes sébacées qui se trouvent là. y, le clitoris. z, son prépuce. A, ligne creuse qui ré - pond au milieu du corps du clitoris. B, les lacu - nes qui se remarquent dans cette ligne. G, les lacu - nes qui sont sur les côtés de cette ligne. D, les nymphes. E, E, les glandes des nymphes.

ANATOMIE | |PLANCHE XXII. n°. 2. (Page 18:3:21)

PLANCHE XXII. n°. 2.

Detail de la matrice.

Fig. 2. d'après Haller. A A A, la matrice ouverte posté - rieurement. B B, les ovaires & les trompes. C, C, le vagin ouvert par la partie antérieure. *G, sa membrane interne, nerveuse & ridée. *D, sa chair extérieure fibreuse. D, le petit cercle de l'hymen disséqué. E, l'orifice de la matrice crénelé & rude. F, la cloison de la matrice composée de trois som - mets. G, la colonne antérieure & la plus grande du vagin. H, la postérieure. I, les petites valvules du col de la matrice. K, la partie valvuleuse du va - gin, voisine de la matrice. L, la colonne antérieure & la plus grande du vagin. M, la colonne posté - rieure & la plus petite. N, le caroncule intermé - diaire. O, la partie proche de l'hymen, composée de valvules circulaires.

Fig. 3. d'après Kulm. c, la partie de la tête appellée la fon - tanelle f, le thymus. g, g, les poumons. h, les vais - seaux ombilicaux. i, le foie. A, le placenta. B, les membranes du foetus. m, le chorion. n, l'amnios. C, le cordon ombilical. o, o, les arteres ombilicales. p, la veine ombilicale. q, l'ouraque.

Figure 4. Un hymen circulaire & de la forme du calice d'une fleur; il a été examinè quelques semaines après la naissance d'une fille, par Huber.

A A, les grandes levres. La partie saillante au haut de la figure, & en - dedans, au - dessous de la lettre B, le clitoris. Au - dessous du clitoris, au bord supérieur de l'hymen circulaire & de la forme du calice d'une fleur, entre les deux ventricules b, b du vestibule, l'orifice de l'urethre. b, b, les deux ventrieules du vestibule. Au centre de la figure, l'hymen circu - laire & de la forme du calice d'une fleur, embras - fant de tous côtés l'orifice du vagin. En regardant les bords intérieurs de cet hymen, on voit les petits sinus, qui s'étendent jusqu'au concours de la lame supérieure avec l'inférieure. Au centre de la figure & de l'espece de calice que forme l'hymen, la cavi - té du vagin toute couverte de rides.

Figure 5. Les parties externes de la génération d'une fille de quatorze ans, d'après le même.

Autour de la figure, les poils des parties naturelles. En suivant la figure, depuis son point le plus élevé jus - qu'à son point le plus bas; la partie saillante, au haut de la figure, le clitoris avec son prépuce. Au - dessous du clitoris, à droite & à gauche, une espece de frange plissée ou de rubans, les nymphes faites comme à l'ordinaire. A droite & à gauche des nym - phes, les grandes levres, comme on les voit en A A (fig. 4.) Au - dessous des nymphes & entr'elles, les lacunes, situées au haut du vestibule. A droite & à gauche des lacunes, au - dessous, les deux ventricules. Entre les deux ventricules, & tout - au - dessous, l'orifice de l'urethre. Au - dessous de l'orifice de l'urethre & des deux ventricules, l'entrée du vagin. Au - dessous, la partie qu'on voit elleptique en - bas, & comme terminée en - haut par un arc circulaire concave, désignée par la lettre E, fig. 6. l'hymen. Sous la partie elleptique de l'hy - men, le corps charnu, qui le suit & l'entoure jus - qu'à son bord le plus élevé, à droite & à gauche où l'on remarque les éminences de ce corps. Au - dessous de l'éminence du corps charnu, la fosse na - viculaire, qui regne sur tout le cours de l'éminen - ce du corps charnu. Sous la fosse naviculaire, & dans la direction du milieu de cette fosse à l'anus, le périnée. A l'extrémité & à la partie la plus basse de la figure, entre les deux éminences qu'on y re - marque, l'anus.

Figure 6. Un hymen contre nature, où s'observe une colonne charnue qui divise l'entrée du vagin en deux segmens inegaux, d'après le cadavre d'une fille âgée de sept ans, par le même auteur.

E, l'hymen. Au - dessus de l'hymen E, au milieu de la ligne circulaire concave, qui le termine à sa partie supérieure, la colonne dont il s'agit. Les autres parties, en suivant la figure de haut en bas, comme nous les venons d'expliquer à la figure précédente 5

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.