ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 8:444

Quelques - uns ajoûtent un ïambe monometre, qui n'a que deux piés.

Virtus beat.

On les appelle monometres, dimetres, trimetres & tétrametres, c'est - à - dire, d'une, de deux, de trois, de quatre mesures, parce qu'une mesure étoit de deux piés, & que les Grecs les mesuroient deux piés à deux piés, ou par épitrices, & en joignant l'ïambe & le spondée ensemble.

Tous ceux dont on a parlé jusqu'ici sont parfaits, ils ont leur nombre de piés complets, sans qu'il y manque rien, ou qu'il y ait rien de trop.

Les imparfaits sont de trois sortes; les catalectiques auxquels il manque une syllabe.

Musoe jovem canebant.

Les brachy catalectiques auxquels il manque un pié entier.

Musoe jovis gnatoe.

Les hypercatalectiques qui sont ceux qui ont une syllabe ou un pié de trop.

Musoe sorores sunt Minervoe, Musoe sorores Palladis lugent.

La plûpart des hymnes de l'Eglise sont des ïambiques dimetres, c'est - à - dire de quatre piés. Dict. de Trévoux.

JAMBLIQUE sel de

JAMBLIQUE sel de, (Pharmac. anc.) sorte de sel préparé avec le sel ammoniac, le poivre, le gimgembre, le thym, l'origan, & autres drogues aromatiques, dont il est inutile de donner les noms & les doses; cette composition imaginée par un certain jamblique, inconnu d'ailleurs, passoit chez les anciens pour un excellent minoratif stomachique. On le prenoit à - jeun, soit seul en poudre, soit dans un oeuf poché, ou dans quelque liquide. Voyez Gorraeus. (D. J.)

JAMBO

JAMBO, s. m. (Hist. nat. Bot.) arbre de l'île de Ceylan, dont on dit que les fruits ressemblent à des pommes, & qu'il porte des fleurs jaunes d'une odeur très - agréable.

JAMBOLI le

JAMBOLI le, (Géog.) contrée de la Macédoine moderne aux confins de la Romanie, de la Bulgarie & de la Macédoine propre. (D. J.)

JAMBOLONE

JAMBOLONE, s. m. (Hist. nat. Bot.) arbuste des Indes, qui est à - peu - près comme le myrthe, mais dont la feuille ressemble à celle du fraisier & le fruit aux grosses olives; son fruit se confit dans le vinaigre & on le mange, il excite l'appétit.

JAMBON

JAMBON, s. m. (Hist. nat. Conchyliol.) nom que quelques auteurs donnent à une coquille de mer bivalve, parce que par sa forme elle ressemble à un jambon; c'est une espece de pinne marine.

Jambon

Jambon, en terme de Cuisinier, c'est la cuisse ou l'épaule du porc ou du sanglier, sechée & assaisonnée pour être gardée plus long - tems, & mangée avec plus de goût. On prépare de la maniere qui suit les jambons de Westphalie qui sont si fort en vogue: on les sale avec du salpêtre, on les met en presse pendant huit ou dix jours, on les fait tremper dans de l'eau de genievre, & ensuite on les fait sécher à la fumée de bois de genévrier.

Les meilleurs jambons que nous ayons en France sont ceux qui nous viennent de Bayonne; on appelle jambonneau ou un petit jambon, la partie inférieure détachée d'un gros jambon.

JAMBOS

JAMBOS, s. m. (Hist. nat. Bot.) fruit des Indes qui est de la grosseur d'une poire; il y en a deux especes, l'une est d'un rouge obscur sans noyau, & qui est d'un goût très - agréable; l'autre est d'un rouge - clair à un noyau aussi gros que celui d'une pêche. Les Malabares nomment ce fruit jomboli, les Persans tuphat, & les Portugais jambos. L'arbre qui produit ce fruit est très - touffu, & donne beaucoup d'ombre; il est grand comme un prunier, sa fleur est d'un rouge vif tirant sur le pourpre, l'odeur en est très<cb-> agréable, il sort de son calice un grand nombre de petits filets qui ont un goût aigrelet. La racine est forte & va profondément en terre. Cet arbre porte des fleurs & du fruit plusieurs fois dans l'année, les Chinois le nomment ven - ku, & les Portugais jamboa. On est dans l'usage d'en manger le fruit au commencement du repas, on le confit dans du sucre aussi - bien que la fleur, on les regarde comme bonnes pour les fievres bilieuses.

JAMBU

JAMBU, s. m. (Ornithol. exot.) espece de perdrix du Brésil, d'un jaune - brun, & d'une délicatesse de goût qui ne le cede point à nos perdrix européennes. Margrave, Hist. Brasil. (D. J.)

JAMES - BOROUGH

JAMES - BOROUGH, (Géog.) ville d'Irlande sur la riviere de l'Hannon, dans la province de Leinster.

James - Isle

James - Isle, (Géog.) grande île des terres arctiques, ou plûtôt vaste pays peu connu, mais que l'on a pris d'abord pour une seule île. Il est borné au nord par la mer Christiane, à l'orient par le détroit de Davis, au sud - ouest par le détroit d'Hudson, & à l'occident par un bras de mer, qui joint ce dernier détroit à la baie de Baffin; on le croit partagé en trois îles, mais ce ne sont que des conjectures, puisque les navigateurs n'y ont point encore abordé; en un mot, tout ce pays nous est inconnu. (D. J.)

James - River

James - River, (Géog.) grande riviere de l'Amérique septentrionale en Virginie; elle arrose divers cantons, & se décharge finalement à l'entrée de la baie de Chesapeack. (D. J.)

James

James sainte, (Géog.) petite ville de France en Normandie, au diocèse d'Avranches, à 3 lieues de Pontorson, 67 S. O. de Paris. Long. 16d. 28'. 1". lat. 48d. 29'. 22". (D. J.)

James - Town

James - Town, (Géog.) ville de l'Amérique septentrionale, capitale de la Virginie, sur la riviere de Powatan, dans une contrée nommée James - Land; elle est sur une presqu'île au nord de la riviere, à environ 40 milles au - dessus de son embouchure; elle a été bâtie par les Anglois en 1607. Long. 300. 5. lat. 37. (D. J.)

JAMETS

JAMETS, Gemmatium, (Géog.) petite ville de France au Barrois, sur les frontieres du Luxembourg & du Verdunois, à 2 lieues S. de Montmedi, & à 3 E. de Stenay. Long. 23. 5. latit. 49. 25. (D. J.)

JAMI

JAMI, s. m. (Hist. mod.) c'est ainsi que les Turcs nomment un temple privilégié pour les dévotions du vendredi, qu'ils appellent jumanamazi; & qu'il n'est pas permis de faire dans les petites mosquées appellées meschids. Un jami bâti par quelque sultan est appellé jami - selatyn ou royal. Voyez Cantemir, Hist. Ottomane.

JAMIDES

* JAMIDES, s. m. pl. (Hist. anc.) nom d'une des deux familles spécialement destinées dans la Grece à la fonction d'augures; l'autre étoit des Clytides.

JAMIS toile à

* JAMIS toile à, (Commerce.) espece de toile de coton, qui se tire du levant par la voie d'Alep.

JAMMABOS

JAMMABOS, s. m. (Hist. mod.) ce sont des moines japonnois, qui font profession de renoncer à tous les biens de ce monde, & vivent d'une très - grande austérité; ils passent leur tems à voyager dans les montagnes; & l'hiver ils se baignent dans l'eau froide. Il y en a de deux especes; les uns se nomment Tosanfa, & les autres Fonsanfa. Les premiers sont obligés de monter une fois en leur vie au haut d'une haute montagne bordée de précipices, & dont le sommet est d'un froid excessif, nommée Ficoosan; ils disent que s'ils étoient souillés lorsqu'ils y montent, le renard, c'est - à - dire, le diable les saisiroit. Quand ils sont revenus de cette entreprise périlleuse, ils vont payer un tribut des aumônes qu'ils ont amassées au général de leur ordre, qui en échange

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.