ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ATHENES (Page 1:817)

* ATHENES, (Géog. anc. & mod.) ville de Grece, célebre par son ancienneté, par les savans hommes & les grands capitaines qu'elle a produits. C'est aujourd'hui peu de chose en comparaison de ce qu'elle étoit: il y a quinze à seize mille habitans, dont le langage est un Grec corrompu; elle appartient aux Turcs; elle est sur le golfe d'Engia; c'est la capitale de la Livadie. Long. 41. 55. lat. 38. 5.

On l'appelle vulgairement Setines; il y a une citadelle; c'étoit l'acropole des anciens: cette citadelle est entre deux éminences; l'une étoit le Musoeum, & l'autre le mont Anchesmus; il y a quelques antiquités; celles du château sont les mieux conservées. Ce château est sur une colline; il renferme un temple en marbre blanc & à colonnes de porphyre & marbre noir, qu'on dit magnifique & spacieux. On voit au frontispice des figures de cavaliers armés; dans le pourtour d'autres figures moins grandes; des bas reliefs, &c. Au bas du château, il reste dixsept colonnes de marbre blanc, de trois cents qui formoient anciennement le palais de Thésée: ces colonnes ont dix - huit piés de tour au moins, & sont hautes à proportion; on lit sur une porte qui est entiere, au dehors: Cette ville d'Athenes est assûrément la ville de Thésée; & en dedans: Cette ville d'Athenes est la ville d'Adrien, & non pas de Thésée. On voit encore le fanari, ou la lanterne de Démosthene; on dit que c'estlà que ce grand orateur s'enfermoit pour étudier son art. C'est une petite tour de marbre, environnée de six colonnes cannelées, & couverte d'un dome, au - dessus duquel il y a une lampe à trois becs en orne<pb-> [p. 818] ment d'Architecture; la frise est chargée d'un bas relief où l'on distingue quatorze groupes de deux figures chacun; ce sont des Grecs qui combattent ou qui sacrifient. Il y a encore quelques ruines de l'aréopage, d'un temple de la Victoire, l'arsenal de Licurgue, un temple de Minerve, la tour des Vents dont Vitruve a parlé, & quelques autres monumens.

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.