ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ARACHNOIDE (Page 1:571)

ARACHNOIDE, s. f. en terme d'Anatomie, c'est une membrane fine, mince, transparente, qui regne entre la dure - mere & la pie - mere, & que l'on croit envelopper toute la substance du cerveau, la moelle allongée, la moelle de l'épine. Voyez Méninge & Cerveau.

Ce mot est dérivé du Grec A'RAXNH, une araignée, une toile d'araignée, & de EO, forme; eu égard à la finesse de la partie que l'on croit ressembler à une toile d'araignée. Elle fut decrite pour la premiere fois par Varole.

Plusieurs Anatomistes hient l'existence de cette troisieme méninge ou membrane; & ils prétendent que l'on doit plûtôt la regarder comme la lame externe de la pie - mere, dont la lame interne s'insinue entre la circonvolution du cerveau. V. Pie - mere.

Arachnoïde se prend pareillement pour une tunique fine & déliée, qui enveloppe l'humeur crystalline. Voyez Crystallin.

Cette tunique est appellee par d'autres crystalloïde ou capsule du crystallin. Plusieurs ont même douté de son existence; ce qui est d'autant plus extraordinaire que Galien en parle, & la compare à une pellicule d'oignon. Vésale la compare à de la corne fine & transparente. Il est aisé de la trouver dans les qua<cb-> drupedes, particulierement dans le mouton, le boeuf, le cheval; & quoiqu'il soit un peu plus difficile de la découvrir dans l'homme, néanmoins une personne qui l'a vûe une seule fois, pourra la trouver assez vîte.

Ce qu'il y a de surprenant, c'est que Briggs n'en dit pas un mot; & qu'un aussi habile Anatomiste que Ruysch en a douté fort long - tems: ce ne fut qu'au moyen d'injections qu'il la découvrit, quoiqu'elle soit très - aisée à discerner dans un mouton, comme je l'ai déjà dit.

L'arachnoïde est adhérente par sa partie postérieure à la tunique vitrée. Dans l'homme elle est deux fois aussi épaisse qu'une toile d'araignée, au moins par sa partie antérieure. Dans un boeuf elle est encore aussi épaisse que dans l'homme; & dans un cheval elle est plus épaisse que dans un boeuf.

Cette tunique a trois usages; 1°. de retenir le crystallin dans le chaton de l'humeur vitrée, & d'empêcher qu'il ne change de situation; 2°. de séparer le crystallin de l'humeur aqueuse, & d'empêcher qu'il n'en soit continuellement humecté; 3°. les vaisseaux lymphatiques fournissent une liqueur qu'ils déposent dans sa cavité, par le moyen de laquelle le crystallin est continuellement rafraîchi, & tenu en bon état; de sorte que quand cette liqueur manque, le crystallin se seche bientôt, devient dur & opaque, & peut même être réduit en poudre. Voyez Petit, Mem. de l'Acad. Roy. des Scienc. an. 1730. p. 622. & suiv. Voyez Ciliaire & Tunique. (L)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.