ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

BLASON OU ART HÉRALDIQUE, | |PLANCHE XXV. (Page 19:7:24)

PLANCHE XXV.

41. L'ordre des Chérubins & des Séraphins. On rap - porte l'institution de cet ordre à Magnus, roi de Suede, en l'annee 1334.

Le collier de l'ordre est composé de chérubins & séraphins avec doubles chaînons & des croix patriarchales ou de Lorraine de sinople, à cause de l'archevêché d'Upsal; au bout du collier est atta - ché une ovale d'azur, où il y a un nom de Jesus, & en pointe, quatre cloux de la passion, émaillés de blanc & de noir.

42. L'ordre d'Amaranthe en Suede. Cet ordre institué par la reine Christine en 1653, ne dura pas long - tems, il finit avant la fondatrice.

La marque de l'ordre étoit une médaille émail - lée de rouge, où il y avoit au milieu un AV mis en chifre & enrichi de diamans, environné d'une couronne de laurier; à l'entour étoit une devise, dolce nella memoria. Cette marque étoit attachée à un ruban couleur de feu, qui se portoit au cou.

43. L'ordre de chevalerie de S. André en Russie, insti - tué par le czar Pierre I.

La marque de cet ordre est une croix de S. An - dré, où est le titre du prince conçu en ces mots, le czar Pierre, conservateur de toute la Russie; la croix surmontée d'une couronne attachée au bout d'un grand cordon blanc, & dans les trois autres, l'aigle de Russie éployée, celui de la pointe de l'an - gle chargé d'un écusson surchargé d'un cavalier ar - mé; & au revers est l'image de S. André au bout d'une autre petite croix, avec ces deux lettres SA.

Le collier de l'ordre est de chaînons, chargé de roses.

44. L'ordre de chevalerie de Sainte Catherine, institué par le czar Pierre I. en 1715, tant pour les seigneurs de sa cour que pour les dames.

La marque de dignité est un ruban blanc sur l'é - paule droite en écharpe, au bout duquel pend une médaille enrichie de diamans, chargé de l'image de Sainte Catherine; & sur le côté gauche de l'es - tomac, une étoile en broderie, au milieu de la - quelle est une croix avec cette devise, par l'amour & la fidélité envers la patrie.

45. L'ordre de chevalerie de l'Aigle noir en Prusse, fut institué par Frédéric, roi de Prusse I. en 1701.

La marque de cet ordre est une croix d'or émail - lée d'azur, ayant dans chacun des quatre angles un aigle éployée de sable, la croix chargée en coeur de ces mots, Fredericus rex, pend au bout d'un grand cordon d'orange que les chevaliers portent sur l'épaule gauche en écharpe.

Le collier est composé d'aigles & d'un gros dia - mant où il y a F. R. écartelé & entouré de quatre couronnes électorales; ils ont encore une étoile brodée d'argent sur l'estomac, au milieu de la - quelle se voit un aigle éployé tenant dans sa serre gauche une couronne de laurier, & dans la dextre un foudre, avec cette devise, suum cuique.

46. L'ordre de chevalerie de l'Aigle blanc, institué par Auguste Il. roi de Pologne, en 1705.

La marque de dignité, comme on la porte au - jourd'hui, est une croix émaillée de gueule, à huit pointes, & la bordure d'argent, cantonnée de Hammes de feu, chargées en coeur de l'aigle blanc qui a sur l'estomac une autre croix de même, en - vironnée des armes & des trophées de l'électorat de Saxe; & de l'autre côté, le nom du roi en chi - fre, avec cette devise, pro fide, rege & lege, le tout surmonté d'une petite couronne de diamans pendant au grand cordon bleu; la chaîne est com - posée d'aigles couronnées & enchaînées.

47. L'ordre de S. Etienne en Toscane fut institué par Cosme I. grand duc de Toscane, en 1561, par vé - nération pour S. Etienne.

La marque de l'ordre est une croix à huit poin - tes de gueule, bordée d'or, suspendue à une chaî - ne d'orattachée par trois chaînons de même.

48. L'ordre militaire de l'Annonciade, institué par Amédée VI. comte de Savoie, dit le Verd, en 1362.

La marque de l'ordre est une chaîne d'or, com - posée de quinze noeuds en lacs d'amour, entrela - cés de ces quatre lettres F. E. R. T. qui signifient, fortitudo ejus Rhodum tenuit, pour marquer la va - leur de son ayeul. Au bout du collier pend une mé - daille faite en lacs d'amour, où est renfermé le mystere de l'Incarnation, qui y fut placé par Amé - dée VIII. duc de Savoie, en 1434; & Charles III. duc de Savoie, ajouta en 1518 autant de roses émaillées de gueule, que de lacs d'amour.

49. L'ordre de S. Maurice & de S. Lazare commença en 1370, institué en Savoie par S. Basile, & sup - primé par le pape Innocent VIII. & fut rétabli par le pape Pie IV. en 1564.

La marque de l'ordre est une croix à huit poin - tes jointe avec la croix de S. Maurice qui est des - sus, d'or, émaillée de blanc; cette marque se porte attachée à une chaîne d'or ou à un ruban de soie de telle couleur que chacun de l'ordre le trouve à propos. Le siége de l'ordre de S. Lazare est à Nice, & S. Maurice à Turin.

50. L'ordre de Notre - Dame de Gloire à Mantoue, ins - titué par Barthelemy, religieux dominicain, & ensuite évêque; il institua cet ordre en 1233. Il porte d'argent, à la croix de pourpre cantonnée de quatre étoiles de même.

51. L'ordre militaire du Précieux Sang, institué par Vincent de Gonzague IV. duc de Mantoue, en 1608, à l'honneur des trois gouttes de sang de J. C. que l'on conserve à Mantoue.

Le collier de l'ordre est composé d'ovales d'or entrelacés par des chaînons; sur un de ces ovales est élevé d'émail blanc ce mot, Domine probasti; & sur d'autres sont des flammes de feu qui brû - lent autour d'un creuset; au bout de ce collier pend un ovale où sont représentés deux anges émaillés au naturel, tenant un ciboire couronné, avec ces mots à l'entour, nihil isto triste recepto. Ces chevaliers portent le collier dans les grandes cé - rémonies, & se contentent d'avoir tous les jours sur l'estomac une médaille qui représente la même chose.

52. L'ordre militaire de S. Georges. La premiere ins - titution se fit sous la regle de Basile; les cheva - liers étoient obligés de prouver quatre degrés tant paternels que maternels. [p. 7:25]

La marque de cet ordre est un collier d'or, composé en chifre de lettres qui se suivent, luba - rum, au bout duquel pend l'image de S. Georges perçant le dragon.

53. L'ordre de chevalerie de S. Marc à Venise; les au - teurs ne s'accordent pas sur l'institution de cet or - dre. Ce fut dans le second âge, selon moi, de la république, c'est - à - dire sous le gouvernement des ducs, que le corps de S. Marc, évangéliste, ayant été transporté d'Alexandrie à Venise, on institua cet ordre à l'honneur de ce saint.

La marque de l'ordre est une chaîne d'or, au bout de laquelle est attachée une médaille de mê - me, sur laquelle est représenté un lion aîlé qui tient d'une patte une épée nue & un livre d'évan - gile ouvert, avec ces paroles, pax tibi, Marce, evangelista meus; sur le revers de la médaille se voit le nom du doge regnant, ou son portrait le représentant à genoux pour recevoir un étendard de la main de S. Marc.

54. L'ordre de S. Georges à Gènes; on prétend qu'il fut institué par l'empereur Rodolphe I. ou par l'empereur Frédéric III. ou enfin par Maximilien.

La marque de cet ordre est une croix d'or for - mée en treffle, & chargée en coeur d'une couron - ne, le tout attaché à trois chaînons d'or avec le ru - ban d'or.

Il y a plusieurs ordres de S. Georges, & ce saint est honoré comme patron de tous les chevaliers.

55. L'ordre de S. Janvier, institué le 2 Juillet 1738 par Charles infant d'Espagne, roi de Jérusalem & des deux Siciles.

La marque de l'ordre est une croix à huit poin - tes émaillée de blanc & brodée d'or, & sur le mi - lieu S. Janvier, évêque, à demi - corps dans des nues. Le collier est composé d'attributs de l'église & du chifre de S. Janvier; & sur le revers, une médaille d'or, un livre d'or portant deux burettes de gueule, entourées de deux palmes de sinople.

56. L'ordre de Livonie dit des Freres Porte - glaives, ins - titué par Engilbert & Thierry en 1203. Le pape In - nocent III. l'approuva & le confirma en l'année 1233.

La marque de cet ordre est deux épées posées en sautoir, les pointes en bas, d'où ils eurent le nom de Freres Porte - glaives; le tout attaché à une chaîne d'or.

57. L'ordre de la Cordeliere, institué par la reine Anne de Bretagne en 1498.

La marque est un cordon blanc fait en lacs d'a - mour, qui se termine par deux glands qui retom - bent en bas.

58. L'ordre de S. Blaise fut institué sous les rois d'Ar - ménie de la maison de Lusignan, tenant leur cour à Acre. Les chevaliers, officiers & servans les rois, étoient vêtus de bleu - céleste, & portoient sur l'es - tomac une croix d'or.

59. L'ordre de S. Antoine. Les chevaliers de cet ordre sont ecclésiastiques.

Leurs marques sont deux T. T. Le pere Bonanni prétend qu'outre les tau, ces chevaliers portoient un collier bordé d'or, où il y avoit une ceinture d'hermite, où pendoit un baton à crosse, & une clochette aussi d'or.

60. L'ordre de Sainte Catherine du mont Sinaï pour marque porte sur le manteau, du côté gauche par - dessus la croix d'or de Jérusalem, une roue per - cée à six raies de gueule, clouée d'argent.

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.