ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 8:788

L'on voit clairement par - là que rejettant le nom ils convenoient du sens que l'on y attache, & ne se vantoient point d'être insensibles. Lorsque Possidonius entretenant Pompée s'écrioit dans les momens où la douleur s'élançoit avec plus de force: Non, douleur, tu as beau faire; quelque importune que tu sois, jamais je n'avouerai que tu sois un mal. Sans doute qu'il ne prétendoit pas dire qu'il ne souffroit point, mais que ce qu'il souffroit n'étoit pas un mal. Misérable puérilité qui étoit un foible lénitif à sa douleur, quoiqu'elle servît d'aliment à son orgueil. Voyez Stoïcisme.

L'excès de la douleur produit quelquefois l'insensibilité, sur - tout dans les premiers momens. Le coeur trop vivement frappé est étourdi de la grandeur de ses blessures; il demeure d'abord sans mouvement, & s'il est permis de s'exprimer ainsi, le sentiment se trouve noyé pendant quelque tems dans le déluge de maux dont l'ame est inondée. Mais le plus souvent l'espece d'insensibilité que quelques personnes font paroître au milieu des souffrances les plus grandes, n'est simplement qu'extérieure. Le préjugé, la coutume, l'orgueil ou la crainte de la honte empêchent la douleur d'éclater au dehors, & la renferment toute entiere dans le coeur. Nous voyons par l'histoire qu'à Lacédémone les enfans fouettés aux piés des autels jusqu'à effusion de sang, & même quelquefois jusqu'à la mort, ne laissoient pas échapper le moindre gémissement. Il ne faut pas croire que ces efforts fussent réservés à la constance des Spartiates. Les Barbares & les Sauvages avec lesquels ce peuple si vanté avoit plus d'un trait de ressemblance, ont souvent montré une pareille force, ou pour mieux dire, une semblable insensibilité apparente. Aujourd'hui dans le pays des Iroquois la gloire des femmes est d'accoucher sans se plaindre; & c'est une très grosse injure parmi elles que de dire, tu as crié quand tu étois en travail d'enfant; tant ont de force le préjugé & la coutume! Je crois que cet usage ne sera pas aisément transplanté en Europe; & quelque passion que les femmes en France aient pour les modes nouvelles, je doute que celle de mettre au monde les enfans sans crier ait jamais cours parmi elles.

INSÉPARABLE

* INSÉPARABLE, adj. (Gramm.) qui ne peut être séparé d'un autre. Je ne connois rien d'inséparable dans la nature: la cause peut être séparée de l'effet; il n'y a aucun corps qui ne puisse être dissous, analysé; si l'on prétend prouver le contraire par les qualités essentielles d'un sujet, on verra qu'elles n'en sont inséparables que parce qu'elles sont le sujet même. Les formes sont inséparables de la matiere, parce que c'est la matiere modifiée; la pensée de l'esprit, parce que c'est l'être pensant; le sentiment de l'être sensible, parce que c'est l'être sentant; l'espace ou l'étendue de l'être qui la constitue, parce que c'est l'être étendu; le tems ou la durée de l'être qui est, parce que c'est l'être durant ou existant. On s'embarrasse dans des difficultés qui n'ont point de fin, parce qu'on transforme en êtres réels des abstractions pures, & qu'on prend pour des choses les images qu'on en a.

INSCRIT

INSCRIT, adj. on dit en Géométrie qu'une figure est inscrite dans une autre, quand tous les angles de la figure inscrite touchent la circonférence de l'autre. Voyez Circonscrite.

Hyperbole inscrite est celle qui est entierement renfermée dans l'angle de ses asymptotes, comme l'hyperbole ordinaire. Voyez Hyperbole & Courbe, Chambers. (E)

INSERTION

INSERTION, s. f. (Anatomie.) terme fort usité parmi les Anatomistes, pour désigner la maniere dont une partie est engagée dans une autre. On dit l'insertion d'un muscle. Voyez Muscle.

L'insertion des muscles dans le corps d'un animal est faite avec un artifice admirable. La veine cave a son insertion dans le ventricule droit du coeur.

On se sert aussi de ce mot dans l'Agriculture, pour exprimer ce que nous appellons autrement enter. Voyez Enter.

Insertion

Insertion de la petite vérole, (Medec.) Voyez Inoculation. C'est la plus belle découverte qui ait été faite en Medecine, pour la conservation de la vie des hommes; & c'est aux expériences des Anglois qu'on doit cette méthode admirable, du triomphe de l'art sur la nature.

O Londres, heureuse terre, Ainsi que vos tyrans, vous avez sû chasser Les préjugés honteux qui nous livrent la guerre!

INSESSION

INSESSION, s. f. semi - cupium, (Med. Chirurg.) c'est le demi - bain qu'on fait préparer avec des herbes émollientes, ou de toute autre vertu, suivant l'indication. On prescrit le demi - bain pour les affections des reins, de la vessie, de la matrice, du fondement, & même pour les maladies du bas - ventre, lorsque les malades par des raisons particulieres ne peuvent supporter le bain entier. Voyez Bain. (Y)

INSIDIEUX

* INSIDIEUX, adj. (Gramm.) ce qui est suggéré par le dessein secret de tromper & de nuire. On tient des discours insidieux; on envoie des présens insidieux; on fait des caresses insidieuses.

Insidieux

Insidieux, (Med.) c'est une des qualités par lesquelles les Medecins caractérisent les fievres malignes ou de mauvaise espece, mali moris. Voyez Fievre maligne sous le mot Fievre. Cette dénomination est prise de ce que cette maladie tend des embuches ou impose au medecin peu instruit ou peu attentif, en lui cachant sa nature & sa marche sous l'apparence traitresse d'une maladie légere. (B)

INSIGNE

* INSIGNE, adj. (Gramm.) qui se fait distinguer par quelque qualité peu commune. Il se dit des choses & des personnes, & se prend tantôt en bonne, tantôt en mauvaise part: ce fut un scélérat insigne; après avoir été long - tems mon ami, il inventa contre moi une calomnie insigne qui lui fit perdre ses amis, & qui éloigna de lui les indifférens à qui mon innocence fut connue. César s'est signalé par sa valeur, Socrate par sa vertu, Sulli rendit à la nation un service insigne, par le bon ordre qu'il introduisit dans les finances. Ce fut en lui une marque insigne d'un grand jugement, que d'avoir tout rapporté à la population & à l'agriculture; & ceux qui s'écarterent dans la suite de ces principes, & tournerent leurs vûes du côté des traitans & des manufacturiers, prirent l'accessoire pour le principal.

INSINBA

INSINBA, (Hist. nat.) nom que l'on donne en Afrique à une espece de corail; il y en a de blanc & de noir; les Negres dans le royaume de Loango les portent en forme de colliers.

INSINUANT

* INSINUANT, adj. (Gramm.) qui sait entrer dans les esprits, & leur faire agréer ce qu'il leur propose. L'homme insinuant a une éloquence qui lui est propre. Elle a exactement le caractere que les Théologiens attribuent à la grace, pertingens omnia suaviter & fortiter. C'est l'art de saisir nos foiblesses, d'user de nos intérêts, de nous en créer; il est possédé par les gens de cour & les autres malheureux. Accoutumés ou contraints à ramper, ils ont appris à subir toutes sortes de formes. Fiet avis, & cum volet arbor. Ce sont aussi des serpens; tantôt ils rampent à replis tortueux & lents; tantôt ils se dressent sur leurs queues, & s'élancent, toujours souples, légers, déliés & doux, même dans leurs mouvemens les plus violens. Méfiez vous de l'homme insinuant; il frappe doucement sur notre poitrine, & il a l'oreille ouverte pour saisir le son qu'elle rend. Il entrera dans votre maison en esclave, mais il ne

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.