Dictionnaire de l'Académie Française,
6ème edition (1835)

RECHERCHE Accueil Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 2:221

MOLINISME. s. m. Sentiment, opinion de Molina et de ses sectateurs sur la grâce.

MOLINISTE. s. et adj. des deux genres Celui, celle qui suit le sentiment, l'opinion de Molina sur la grâce.

MOLLAH. s. m. (On fait sentir les deux L.) Docteur, prêtre musulman qui fait, à certaines heures, la prière sur le toit de la mosquée.

MOLLASSE. adj.des deux genres Qui est désagréablement mou au toucher. Chair, peau mollasse.

Il se dit aussi D'une étoffe qui n'a pas assez de consistance, assez de corps. Ce drap est mollasse.

MOLLEMENT. adv. D'une manière molle. Il n'est guère usité au propre que dans ces phrases, Être couché mollement, être assis mollement, Être couché dans un bon lit, être assis sur un siége bien mollet.

MOLLEMENT au figuré, signifie, Avec un abandon gracieux. Se balancer mollement.

Il signifie aussi, Faiblement, lâchement, sans vigueur. Agir, travailler mollement. Il s'est conduit mollement dans cette affaire. Ce siége a été conduit mollement.

Il signifie encore, D'une manière molle et efféminée. Vivre mollement.

MOLLESSE. s. f. Qualité de ce qui est mou. Son plus grand usage, au propre, est dans le style didactique. La mollesse et la dureté des corps. La mollesse des chairs est une marque d'une mauvaise constitution, d'une mauvaise disposition.

Il se dit quelquefois en parlant Du climat, et signifie, Température douce et molle. La mollesse de leur climat n'affaiblissait pas leur courage.

Il se dit aussi en parlant De la complexion, du tempérament des personnes. La mollesse de sa complexion l'expose à beaucoup de maladies.

En termes de Peinture et de Sculpture, La mollesse des chairs, L'imitation vraie de la flexibilité, de la morbidesse des chairs. La mollesse du pinceau, Le défaut de fermeté dans le maniement du pinceau.

MOLLESSE signifie figurément, Manque de vigueur et de fermeté dans le caractère, dans la conduite, dans les moeurs. Il agit avec beaucoup de mollesse. Il y a trop de mollesse dans son caractère. La mollesse de nos moeurs. Je crains la mollesse de vos conseils. Cette affaire a été conduite avec mollesse.

Il signifie aussi, Excès d'indulgence. La mollesse de ce père a perdu ses enfants.

Il signifie encore, Délicatesse d'une vie efféminée. Vivre dans la mollesse. La mollesse des Sybarites. La mollesse asiatique. Les suites de la mollesse sont à craindre.

MOLLESSE en Littérature, se dit d'Un certain abandon gracieux, d'une certaine douceur de pensées et de style. Quinault a dans ses vers beaucoup de douceur et de mollesse.

MOLLET, ETTE. adj. Diminutif de Mou. Qui a une mollesse agréable et douce au toucher. Des coussins bien mollets. Un lit mollet. Une étoffe douce et mollette.

Pain mollet, Sorte de petit pain blanc qui est léger et délicat.

OEufs mollets, OEufs à la coque, oeufs cuits de manière que le blanc et le jaune restent liquides.

Fam., Avoir les pieds mollets, se dit D'une personne qui marche encore avec peine après une attaque de goutte.

MOLLET. s. m. Le gras de la jambe. Le mollet de la jambe, ou simplement, Le mollet. Il a de beaux, de gros mollets. Porter de faux mollets.

MOLLETON. s. m. Étoffe de laine, de coton ou de soie, tirée à poil, d'un seul côté ou des deux côtés, douce, chaude et mollette, dont on fait des camisoles, des gilets, des couvertures, etc. Molleton de laine, de coton, de soie. Camisole de molleton. Gilet doublé de molleton.

MOLLIFIER. v. a. T. de Médec. Rendre mou et fluide. Cela sert à mollifier les humeurs. Un cataplasme pour mollifier une tumeur.

MOLLIFIÉ, ÉE. participe

MOLLIR. v. n. Devenir mou. La plupart des pommes mollissent cette année.

Il signifie aussi, Manquer de force, faiblir, fléchir. Ce cheval aura peine à fournir sa course, il commence à mollir. Le vent mollissait contre les voiles. Les troupes mollissaient et commençaient à plier.

Il signifie au sens moral, Céder trop aisément dans une occasion où il faudrait avoir de la fermeté. Il ne faut pas mollir dans cette affaire. Il se pique de fermeté, mais je l'ai vu mollir dans une occasion importante. Vous mollissez.

MOLLUSQUE. s. m. T. d'Hist. nat. Nom donné aux animaux sans vertèbres, dont le corps est mou, et qui ont un coeur et des vaisseaux. Les mollusques habitent la terre, la mer et les eaux douces. Mollusques acéphales. L'huître est un mollusque testacé.

MOLY. s. m. Plante dont parle Homère, et à laquelle il attribue des vertus merveilleuses. On ne sait pas bien quelle est l'espèce du moly.

MOLYBDÈNE. s. m. T. de Chimie. Sorte de métal cassant, d'une couleur semblable à celle du plomb, et très-difficile à fondre.

MOMENT. s. m. Instant, petite partie du temps, temps fort court. Le moment de la mort. Le dernier moment. Ses malheurs ont avancé son dernier moment, ses derniers moments. Attendez-moi pendant quelques moments, et par ellipse, Attendez un moment, attendez-moi quelques moments. Je reviens dans un moment. J'aurai fait en un moment. Il n'a plus qu'un moment à vivre. Il est arrivé trop tard d'un moment. Je vous demande un moment d'audience. Je viens vous dérober quelques moments. Prendre quelques moments de repos, de sommeil. Il compte les heures et les moments. On l'attend à tout moment. Il peut venir d'un moment à l'autre, de moment en moment. Il ne faut pas abuser de votre temps, car tous vos moments sont précieux. J'ai passé des moments bien heureux, bien agréables auprès de lui. J'ai eu des moments pénibles dans ma vie. Le moment fatal est arrivé. Le moment est venu de prendre un parti. Voici le moment de se décider. Le moment critique. Le moment présent. Il a des moments de bonté, d'indulgence, de sévérité. Cet acteur a des moments admirables. Il est sage, il est fou par moments, dans certains moments. Le moment est mal choisi pour faire cela. Ce travail a rempli, a occupé, a employé tous les moments de sa vie. Choisir, prendre, saisir un moment favorable, le moment favorable.

Un bon moment, Un instant favorable pour faire ce qu'on désire. Choisir, prendre un bon moment. Attendre les bons moments. Cet homme est habile et vigilant, il saisit toujours les bons moments. On dit dans le sens contraire, Un mauvais moment. Vous êtes arrivé dans un mauvais moment.

Avoir de bons moments, se dit D'une personne dont l'esprit est égaré, mais qui a quelques bons intervalles. On le dit aussi D'une personne qui, ayant quelque défaut habituel de caractère ou d'humeur, cesse parfois de le manifester. Il est ordinairement colère, mais il a de bons moments.

Un bon moment, un mauvais moment, se disent encore d'Une espèce d'inspiration subite et passagère pour faire le bien ou pour faire le mal.

Fam. et par ellipse, Un moment, Attendez un moment. Un moment, j'ai à vous parler. Un moment, je reviens sur la proposition que j'avais faite.

MOMENT en termes de Mécanique, se dit Du produit d'une puissance par le bras du levier, suivant lequel elle agit. Dans un levier, les moments de deux puissances qui se font équilibre, sont égaux.

AU MOMENT DE. loc. prépositive Sur le point de. Au moment de partir, je m'aperçus que j'oubliais mon manteau. Au moment de fermer ma lettre, j'apprends que...

AU MOMENT Oč, AU MOMENT QUE, DANS LE MOMENT QUE, DANS LE MOMENT Oč. loc. conjonctives. Lorsque. Au moment où il arrivera, j'irai le voir. Au moment que je le verrai, je lui parlerai de vous. J'arrivai dans le moment même qu'il venait de sortir, dans le moment où il sortait.

DU MOMENT QUE. loc. conjonctive Dès que, depuis que. Du moment que je l'ai aperçu, je l'ai salué. Du moment que je l'ai connu, je l'ai aimé. On dit de même, Dès ce moment, de ce moment, Depuis ce moment.

Il signifie aussi, Puisque. Du moment que votre père y consent, je n'ai plus rien à dire.

À TOUT MOMENT, À TOUS MOMENTS. loc. adverbiales Sans cesse, à toute heure. Je crois à tout moment le voir et l'entendre.

DANS LE MOMENT. loc. adv. Bientôt, dans très-peu de temps. Je reviens dans le moment.

EN CE MOMENT. loc. adv. Présentement, à l'heure qu'il est. Revenez me voir demain, je suis trop occupé en ce moment pour vous recevoir.

MOMENTANÉ, ÉE. adj. Qui ne dure qu'un moment. Un effort momentané. Une action momentanée. Hasarder sa vie pour un plaisir momentané.

MOMENTANÉMENT. adv. Passagèrement, pour un moment, pendant un moment. Je suis ici momentanément. Ce météore n'a paru que momentanément.

MOMERIE. s. f. Mascarade. Dans ce sens, il est vieux. Son usage le plus ordinaire est au figuré, où il se prend pour L'affectation ridicule d'un sentiment qu'on n'a pas. Cet héritier se montre fort affligé de la mort de son parent; mais c'est une momerie, une pure

Next page


PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.