ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 1:615

diction. Archiépiscopat se prend aussi pour la durée du tems qu'un archevêque a occupé le siége archiépiscopal. M. le cardinal de Noailles mourut après 34 ans d'archiépiscopat. (G)

ARCHIEUNUQUE

ARCHIEUNUQUE, s. m. (Hist. anc.) le chef des eunuques. Voyez Eunuque.

Sous les empereurs Grecs, l'archieunuque étoit un des principaux officiers à Constantinople.

ARCHIGALLE

ARCHIGALLE, (Hist. anc.) chef des Galles ou des sacrificateurs de Cybele, grand - prêtre de Cybele. On le tiroit ordinairement d'une famille distinguée: il étoit vêtu en femme, avec une tunique & un manteau qui lui descendoient jusqu'aux talons. Il portoit un collier qui lui descendoit sur la poitrine, & d'où pendoit deux têtes d'Atys, sans barbe, avec le bonnet Phrygien. (G)

ARCHIGRELIN

ARCHIGRELIN, terme de corderie, c'est un cordage commis trois fois, & composé de plusieurs grelins. Le plus simple de ces cordages aura vingt - sept torons; & si l'on vouloit faire les cordons à six torons, les grelins de même à six cordons, & l'archigrelin aussi à six grelins, on auroit une corde qui seroit composée de deux cent seize torons. Mais cette corde en seroit - elle meilleure? J'en doute; il ne seroit guere possible de multiplier ainsi les opérations sans augmenter le tortillement; & surement on perdroit plus par cette augmentation du tortillement, qu'on ne gagneroit par la multiplication des torons. Ces cordes deviendroient si roides, qu'on ne pourroit pas les manier, surtout quand elles seroient mouillees; d'ailleurs elles seroient fort difficiles à fabriquer, & par conséquent tres - sujettes à avoir des défauts. Voyez Corde.

ARCHILEVITE

ARCHILEVITE, s. m. Voyez Archidiacre.

ARCHILUTH

ARCHILUTH, s. m. (Luth. & Musiq.) sorte de grand luth, ayant ses cordes étendues comme celles du théorbe, & étant à deux jeux: les Italiens s'en servent pour l'accompagnement. Bross. p. 10. Voyez Théorbe & Luth, & la table du rapport de l'étendue des instrumens de musique, où les nombres 1, 2, 3, 4, &c. marquent, par les notes vis - à - vis lesquelles ils sont placés, quels sons rendent ces cordes a vuide.

ARCHIMANDRITE

ARCHIMANDRITE, s. m. (Hist. mod. ecclés.) Ce nom signifioit anciennement le superieur d'un monastere, & revient à ce qu'on appelle présentement un abbé régulier. Voyez Abbé, Supérieur, &c.

Covarruvias observe que ce mot signifie littéralement le chef ou le guide à un troupeau, & dans ce sens il peut convenir à un supérieur ecclésiastique; aussi trouve - t - on dans l'histoire ce nom quelquefois donné aux archevêques: mais dans l'église Greque il étoit & est encore particulierement affecté au supérieur d'un abbaye ou monastere d'hommes.

M. Simon assure que ce mot est originairement Syriaque, au moins sa derniere partie, mandrite, qui, dans un sens éloigné, signifie un solitaire ou un moine; la premiere est greque A'RH\, empire, autorité.

Les abbés des monasteres en Moscovie, où l'on fuit le rit grec, se nomment archimandrites, & les supérieurs des caloyers, ou d'autres moines répandus tant dans la Grece moderne, que dans les îles de l'Archipel, portent aussi le même titre. (G)

ARCHIMARECHAL

ARCHIMARECHAL, s. m. (Hist. mod.) on nomme ainsi le grand maréchal de l'Empire. V. Marechal. L'electeur de Saxe est archimaréchal de l'Empire, & en cette qualité il précede immédiatement l'empereur dans les cérémonies, & porte devant lui l'épée nue. Avant le diner qui suit le couronnement de l'empereur, l'archimaréchal, accompagné de ses officiers, monte à cheval, & le pousse à toute bride dans un grand monceau d'avoine amassée dans la place publique, il en emplit une grande mesure d'argent qu'il tient d'une main, & qu'il racle de l'autre avec un racloir aussi d'argent; ensuite de quoi il don<cb-> ne cette mesure au vice - maréchal ou maréch héréditaire de l'Empire, qui la rapporte à la maison - deville. Cette derniere charge est depuis long - tems dans la maison de Pappenheim. Heiss. hist. de l'Emp. (G)

ARCHIMIME

ARCHIMIME, s. m. (Hist. anc.) c'est la même chose qu'archibouffon ou bâteleur. Les archimimes, chez les Romains, étoient des gens qui imitoient les manieres, la contenance & le parler des personnes vivantes, même des morts. Voyez Mime. On s'en servit d'abord pour le théatre; ensuite on les employa dans les fêtes, & à la fin dans les funérailles; ils marchoient après le corps, en contrefaisant les gestes & les manieres de la personne morte, comme si elle étoit encore vivante. V. Funerailles. (G)

ARCHIMINISTRE

ARCHIMINISTRE, s. m. (Hist. mod.) le premier ministre d'un prince ou d'un état. Charles - le - Chauve ayant déclaré Boson, son viceroi en Italie, le fit aussi son premier ministre, sous le titre d'archiministre. Ce mot est formé du grec A'RXO\, & du latin minister. Chorier. (G)

ARCHIPEL ou ARCHIPELAGE

ARCHIPEL ou ARCHIPELAGE, quoique cette derniere dénomination ne soit que peu en usage, subst. m. (Géog.) terme de Géographie, qui signifie une mer entre - coupée d'un grand nombre d'îles. Voyez Mer.

Ce mot est formé par corruption, selon quelques-uns, d'AEgeo - pelagus, mer Egee, formé d'AIGAION W=E<-> LA, mer Egée, nom que les Grecs donnoient à une partie de la Méditerranée, qui renferme beaucoup d'iles. D'autres font venir ce mot de A'RXH\, principe, & SELAGO, mer; apparemment parce que cette mer est regardée comme la portion la plus remarquable de la Méditerranée, à cause des îles qu'elle contient. Le plus célebre archipel, & celui à qui ce nom est donné plus particulierement, est situé entre la Grece, la Macedoine & l'Asie; il renferme les iles de la mer Egée, laquelle est appellée aussi mer blanche, pour la distinguer du pont Euxin, qui se nomme mer noire. Les Geographes modernes font mention d'autres archipels, comme celui de S. Lazare, proche les côtes de Malabar; l'archipel du Méxique; celui des es Caraibes, qui contient un grand nombre d'iles, amsi que celui des Philippines, que l'on appelle le grand archipel: celui des Moluques, &c. (O)

ARCHIPHERACITE

ARCHIPHERACITE, s. m. (Hist. anc.) c'est le nom des minitres des synagogues des Juifs, qui sont charges de lire & d'interpreter le Perakim, ou les titres & les chapitres de la loi, & les prophetes. L'archipheracite n'est pas la même chose que l'archisynagogus, comme Grotius & d'autres auteurs l'ont cu. Mais c'est plutôt le chef, ou le premier de ceux qui sont chargés de lire, d'expliquer & d'enseigner la loi dans leurs écoles, comme le nom le fait voir; lequel est formé du Grec A'RXO\, chef; & de l'Hébreu, ou Chaldéen, pherak, division, chapitre. (G)

ARCHIPOMPE

ARCHIPOMPE, s. f. ou puis. On appelle ainsi en Marine, une enceinte ou retranchement de planches dans le fond de cale, pour recevoir les eaux qui se déchargent vers l'endroit où elle est située; les pompes sont élevées au milieu d'une archipompe.

Le matelot qui va visiter l'archipompe, & qui trouve que l'eau ne sranchit pas, y jette une ligne chargée d'un plomb, pour sonder & mesurer la profondeur de l'eau: on y met quelquefois les boulets de canon. Voyez aux figures, Marine, Planche 4. figure premiere, n°. 58. la situation de la grande archipompe; & au n°. 49. l'archipompe, ou lanterne d'artimon. (Z)

ARCHIPRÊTRE

ARCHIPRÊTRE, s. m. (Hist. ecclés.) titre d'une dignité ecclésiastique, que l'on donnoit autrefois au premier des prêtres dans une église épiscopale. Sa fonction étoit de veiller sur la conduite des prêtres &

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.