ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 1:303

Valsone & Hautbaac, des marcassites qui indiquent de bonnes mines.

Voici ce que les Mines de Giromagny produisoient en 1744.

E'tat de Livraison pour le mois de Mars.
Jours
 du Mois.                           Lot. Cuivre. Plomb.
   13.  2400 Mines de Chaydé, argent         5 1/2   5
   13.  4550 Pilons de Saint Pierre          4      5
   13.  1400 Pilons de Phenigtorne           2       1/2
   13.  3800 Crasses de la fonderie           1/2   3      22
   17.   700 Pilons de Phenigtorne            3/2   6
   22.  2400 Mines de Chaydé                 5      6
   22.  2400 Pilons de Saint Pierre          4       4/2
   22.   400 Halles de Saint André            3/4          23
   22.  5600 Mines de Saint André             1/2          52
   27.  3300 Crasses de la fonderie           1/2   2      34
   27.  3500 De Saint Jean d'Auxelle         1             39
   27.  1800 De Saint Jean d'Auxelle         1 1/4         43
   30.   600 Crasses de la fonderie           1/2    1/2   20
   30.   300 Halles de Saint André            1/2          24
   30.  1300 Mines de Chaydé                 4 1/4  5
   30.  1950 Pilons de Phenigtorne           3       1/2
   30.  2200 Pilons de Saint Pierre          4      4
   30.  1550 Mines de Sainte Barbe            1/2          39
 - - - - - - - - - - - - - - - - 
                 Total           63m 31 10541
 - - - - - - - - - - - - - - - - 

C'est - à - dire, que cette livraison donne en argent 63 marcs 3 liv. & en cuivre fin 1054.

E'tat de la Livraison du mois d'Avril, même année.
Jours
 du Mois.
   11.  1300 Pilons de Phenigtorne           2       1/2
   14.  3100 Crasses de la fonderie           1/2    1/2   34
   15.  3600 Mines de Chaydé                  4/2   6
   18.  4600 Mines de Saint André             1/2          49
   18.  4600 Pilons de Saint Pierre          4      4
   19.   900 Pilons de Phenigtorne           2       1/2
   21.  1800 Crasses de Phenigtorne          1       1/2   28
   23.   600 Crasses de la fonderie          1       1/2   25
   24.   900 Pilons de Phenigtorne           2      2
   24.  2700 Mines de Chaydé                 3 3/4  8
   24.  1250 Mines de Saint André            2             48
   27.  1750 De Saint Jean d'Auxelle          3/4          39
   27.  1350 De Saint Jean d'Auxelle          3/4          42
   28.  1600 Mines de Sainte Barbe            1/2          46
   29.  3800 Pilons de Saint Pierre          3 1/2   4/2
   29.   900 Mines de Chaydé                 3 3/4  8
   30.  1800 Crasses de la fonderie           3/4   1      19
   30.  1300 Pilons de Phenigtorne           2       1/2
   30.   650 Halles de Saint André           2             26
   30.  4450 Mines de Saint André            2             48
   30.  1100 Halles de Saint Daniel          1      2      16
 - - - - - - - - - - - - - - - - 
                     Total     55m 131 10871.
 - - - - - - - - - - - - - - - - 

C'est - à - dire, argent fin, 55 mars 13 livres; & cuivre fin, 1087 livres.

ALSEN

* ALSEN, île de Danemarck, dans la mer Baltique, auprès d'Appenrade & de Fléensbourg.

ALSMASTRUM

* ALSMASTRUM, plante dont il y a trois especes; la racine est composée de fibres blanches, qui partent des noeuds inférieurs de la tige, & s'étendent en rond; sa tige est pleine de cellules membraneu<cb-> ses, qui vont du centre à la circonférence, & qui sont formées par de petites feuilles. Elle est canelée dans toute sa longueur; la partie qui sort de l'eau est pâle; le reste est rougeâtre; ses noeuds sont à deux lignes de distance les uns des autres; il en part des feuilles au nombre de 8, 10 & 12, à compter avant que la tige soit hors de l'eau; ces feuilles sont disposées circulairement; elles n'ont qu'environ une ligne de largeur à la base, sur 8 ou 10 lignes de long: celles qui sont hors de l'eau sont plus larges & plus courtes que les autres. De leurs aisselles partent des fleurs à quatre feuilles blanches rangées en rond, d'environ une ligne & demie de large: le pistil en est rond; elles sont opposées aux divisions d'un calice découpé en quatre parties: ses étamines sont courtes, au nombre de quatre, & à sommets blancs; le pistil degénere en une capsule plate, ronde, divisée par côtes de melon, avec un nombril sur le devant. Il s'ouvre en quatre parties, & laisse échapper un grand nombre de semences oblongues. Cette plante fleurit en Juillet & en Août.

ALTAMURA

* ALTAMURA, ville du Royaume de Naples, dans la terre de Bari, au pié de l'Apennin. Long. 34. 13. lat. 41.

ALTBRANDEBOURG

* ALTBRANDEBOURG. Voyez Brandebourg.

ALTDORF, ou ALTORF

* ALTDORF, ou ALTORF, bourg de Suisse, chef - lieu du canton d'Uri, au - dessous du lac des quatre Cantons, où la Russ se jette dans ce lac. Long. 26. 10. lat. 46. 55.

ALTEMBOURG

* ALTEMBOURG, ville de Transylvanie. Long. 40. lat. 46. 34.

ALTEMBOURG

* ALTEMBOURG, château de Suisse, dans l'Argow, ancien patrimoine de la Maison d'Autriche.

ALTENA, ou ALTENAW

* ALTENA, ou ALTENAW, ville d'Allemagne, dans la basse Saxe, sur la rive septentrionale de l'Elbe. Long. 27. 25. lat. 54.

ALTENBOURG

* ALTENBOURG, ville d'Allemagne, avec un Château, dans le cercle de haute - Saxe & dans la Misnie, sur la Pleiss. Long. 30. 38. Lat. 50. 59.

Altenbourg

Altenbourg, autre ville du même nom, dans la basse - Hongrie, dans la contrée de Moson, près du Danube. Long. 35. 30. lat. 44.

Altenbourg

Altenbourg, ou Oldenbourg, ville d'Allemagne, dans le duché d'Holstein. Long. 28. 50. lat. 54. 20.

ALTENDORF

* ALTENDORF, ville d'Allemagne, dans le cercle du haut - Rhin, & le landgraviat de Hesse, sur le Weser. Long. 27. 40. lat. 51. 50.

ALTENSPACH

* ALTENSPACH, ville d'Allemagne, dans le cercle de Souabe, située entre le lac de Constance & celui de Zeil.

ALTÉRATION

* ALTÉRATION, s. f. en Physique, est un changement accidentel & partial d'un corps, qui ne va pas jusqu'à rendre le corps entierement méconnoissable, ou à lui faire prendre une nouvelle dénomination; ou bien c'est l'acquisition ou la perte de certaines qualités qui ne sont pas essentielles à la nature d'un corps. V. Corps, Qualité, Essence

Ainsi on dit qu'un morceau de fer, qui auparavant étoit froid, est altéré lorsqu'il est échauffé; parce qu'on peut toûjours voir que c'est du fer, qu'il porte toûjours le nom de fer, & qu'il en a toutes les propriétés.

C'est par là que l'altération est distinguée de la génération & de la corruption: ces termes marquant l'acquisition ou la perte des qualités essentielles d'un corps. Voyez Génération & Corruption.

Quelques Philosophes modernes prétendent, d'après les anciens Chimistes & les Corpusculaires, que toute altation est produite par un mouvement local; & selon eux, elle consiste toûjours dans l'émission, ou l'accession, ou l'union, ou la séparation, ou la transposition des particules qui composent un corps. Voyez Particule, &c.

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.