ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 1:69

On dit qu'un mot à plusieurs acceptions quand il peut être pris en plusieurs sens différens: par exemple, coin se prend pour un anglc solide, le coin de la chambre, de la cheminée; coin signifie une piece de bois ou de fer qui sert à fendre d'autres corps; coin, en terme de monnoie, est un instrument de fer qui sert à marquer les monnoies, les médailles & les jettons; coin ou coing est le fruit du coignassier. Outre le sens propre qui est la premiere acception d'un mot, on donne encore souvent au même mot un sens figuré: par exemple, on dit d'un bon livre qu'il est marqué au bon coin: coin est pris alors dans une dcception figurée; on dit plus ordinairement dans un sens figuré. (F)

Acception

Acception, en Medecine, se dit de tout ce qui est reçû dans le corps, soit par la peau, soit par le canal alimentaire. (N)

ACCÈS;

ACCÈS; ce mot vient du latin accessus, qui signifie approcher, l'action par laquelle un corps s'approche de l'autre: mais il n'est pas usité en François dans ce sens littéral. Il signifie dans l'usage ordinaire abo, entrée, facilité d'aborder quelqu'un, d'en approcher. V. Entrée, Admissión. Ainsi l'on dit cet homme a accès auprès du Prince. Cette cçte est de difficile accès, à cause des rochers qui la bordent. (F)

*Accès, avoir accès, aborder, approcher. On a accès où l'on entre; on aborde les personnes à qui l'on veut parler; on approche celles avec qui l'on est souvent. Les Princes donnent accès, se laissent aborder, permettent qu'on les approche; l'accès en est facile ou difficile; l'abord rude ou gracieux; l'approche utile ou dangereuse. Quia des connoissances peut avoir accès; qui a de la hardiesse aborde; qui joint à la hardiesse un esprit souple & flateur, peut approcher les Grands. Voyez les Synonymes de M. l'Abbé Girard.

Accès

Accès, en Medecine, se dit du retour périodique de certaines maladies qui laissent de tems en tems des intervalles de relâche au malade. Voyez Périodique.

Ainsi l'on dit un accès de goute, mais plus spéci<-> lement tin accès de fievre, d'épilepsie, de folie: on dit aussi un accès prophétique.

On confond bien souvent accès avec paroxysme, cependant ce sont deux choses différentes; l'accès n'étant proprement que le commencement ou la premiere attaque de la maladie, au lieu que le paroxysme en est le plus fort & le plus haut degré. Voyez Paroxysme. (N)

Accès

Accès, terme usité à la Cour de Rome, lorsqu'à l'élection des Papes les voix se trouvant partagées, quelques Cardinaux se désistent de leur premier suffrage, & donnent leur voix à un Sujet qui en a déjà d'autres, pour en augmenter le nombre. Ce mot vient du latin accessus, dérivé d'accedo, accéder, se joindre.

Accès

Accès, en Droit canonique, signifioit la faculté qu'on accordoit à quelqu'un pour posséder un Bénéfice après la mort du Titulaire, ou parce que celui à qui on accordoit cette faculté, n'avoit pas encore l'âge compétent, auquel cas on donnoit en attendant le Bénéfice à un autre, & lorsqu'il avoit atteint l'âge requis, il entroit dans son Bénéfice sans nouvelle provision.

Le Concile de Trente, Session XXV. chap. VII. a abrogé les accès. Il réserve seulement au Pape la faculté de nommer des Coadjuteurs aux Archevêques & Evêques, pourvû qu'il y ait nécessité pressante, & que ce soit en connoissance de cause.

La différence que les Canonistes mettent entre l'accès & le regrès, c'est que le regrès habet causam de prrito, parce qu'il faut pour l'exercer avoir eu droit au Bénéfice, au lieu que l'accès habet causam de futuro. Voyez Regrès. (H)

ACCESSIBLE

ACCESSIBLE, adj. ce dont on peut aborder, qui peut être approché.

On dit: cette place ou cette fortercsse est accessible du côté de la mer, c'est - à - dire, qu'on peut y entrer par ce côté - là.

Une hauteur ou distance accessible, en Géométrie, est celle qu'on peut mesurer méchaniquement en y appliquant la mesure; ou bien c'est une hauteur, du pié de laquelle on peut approcher, & d'où l'on peut mesurer quelque distance sur le terrein. Voyez Distance, &c.

Avec le quart de cercle on peut prendre les hauteurs tant accessibles qu'inaccessibles. Voyez Hauteur, Quart de cercle , &c.

Un des objets de l'arpentage est de mesurer non seulement les distances accessibles, mais aussi les inaccessibles. Voyez Arpentage. (E)

ACCESSION

ACCESSION, s. f. terme de Pratique, est l'action d'aller dans un lieu. Ainsi l'on dit en ce sens; le Juge a ordonné une accession en tel endroit, pour y dresser un procès - verbal de l'état des choses.

Accession

Accession, en Droit, est l'union, l'adjection d'une chose à une autre, au moyen de laquelle celle qui a été ajoûtée, commence dès - lors à appartenir au propriétaire de la premiere. Voyez Accessoire & Accroissement.

Accession est encore synonyme à accès, terme usité à la Cour de Rome. Voyez ci - dessus Accès. (H).

ACCESSIT

* ACCESSIT, terme Latin usité dans les Colléges, se dit dans les distributions des prix, des Ecoliers qui ont le mieux réussi après ceux qui ont obtenu les prix, & qui par conséquent en ont le plus approché. Il y a presque toûjours plusieurs accessit. Les Académies qui distribuent des prix, donnent souvent aussi des accessit.

ACCESSOIRE

ACCESSOIRE, terme de Droit Civil, est une chose aioûtée ou survenue à une autre plus essentielle ou d'un plus grand prix. Voyez Accession.

En e sens accessoire est opposé à principal.

Ainsi l'on dit en Droit, que la pourpre en laquelle on a teint un drap, n'étant que l'accessoire du drap, appartient à celui qui est le maître du drap. (H)

Accessoires

Accessoires, adj. pris subst. accessoires de Willis ou par accessorium, en Anatomie, sont une paire de nerfs, qui viennent de la moelle épiniere, entre la partie antérieure & postérieure de la quatrieme paire des nerfs cervicaux; ensuite ils montent vers le crane, & y étant entrés, ils en fortent avec la paire vague ou huitieme paire, enveloppés avec elle dans une membrane commune; après quoi ils abandonnent la huitieme paire, & vont se distribuer aux muscles du cou & de l'omoplate.

Ces nerfs - ci, en montant vers le crane, reçoivent des branches de chacune des cinq premieres paires cervicales près de leur origine de la moëlle de l'épine, & fournissent des rameaux aux muscles du larynx, du pharynx, &c. s'unissant avec une branche du nerf intercostal, ils forment le plexus ganglio - forme. Voyez Plexus. (N)

Accessoires

Accessoires, s. m. pl. en Peinture, sont des choses qu'on fait entrer dans la composition d'un tableau, comme vases, armures, animaux, qui sans y être absolument nécessaires, servent beaucoup à l'embellir, lorsque le Peintre sait les y placer sans choquer les convenances. (R)

ACCHO

* ACCHO, ville de Phénicie, qui fut donnée à la tribu d'Azer; il y en a qui prétendent que c'est la même ville que Acé ou Ptolémaïs; d'autres que c'est Accon.

ACCIL

ACCIL, s. m. Chimie: il y en a qui se sont servis de ce mot pour signifier le Plomb. Voyez Plomb, Saturne, Alabari, Aabam. (M)

ACCIDENT

ACCIDENT, s. m. terme de Grammaire; il est surtout en usage dans les anciens Grammairiens; ils ont d'abord regardé le mot comme ayant la propriété de signifier. Telle est, pour ain dire, la substance

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.