ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Basse (Page 2:119)

Basse, adj. pris subst. est celle des parties de la Musique qui est au - dessous des autres; la plus basse de toutes, d'où vient son nom de basse. Voyez Partition.

La basse est la plus importante des parties; parce que c'est sur elle que s'établit le corps de l'harmonie: aussi est - ce une espece d'axiome parmi les Musiciens, que quand la basse est bonne, rarement l'harmonie est mauvaise.

Il y a plusieurs especes de basses; basse fondamentale, dont nous ferons un article particulier.

Basse continue, ainsi appellée parce qu'elle dure pendant toute la piece: son principal usage, outre celui de régler l'harmonie, est de soûtenir les voix, & de conserver le ton. On prétend que c'est un Ludovico - Viana, dont nous en avons un traité, qui au commencement du dernier siecle la mit le premier en usage.

Basse figurée, qui au lieu de s'arrêter sur une seule note, en partage la valeur en plusieurs autres notes sous un même accord. Voyez Harmonie figurée.

Basse contrainte, dont le sujet ou le chant, borné à un petit nombre de mesures, recommence sans cesse, tandis que les parties supérieures poursuivent leur chant & leur harmonie, & les varient de différentes manieres. Cette basse appartient originairement aux couplets de la chaconne: mais on ne s'y asservit plus aujourd'hui. La basse contrainte descendant diatoniquement ou chromatiquement, & avec lenteur, de la tonique à la dominante dans les tons mineurs, est admirable pour les morceaux pathétiques: ces retours périodiques affectent insensiblement l'ame, & la disposent à la tristesse & à la langueur. On en voit de fort beaux exemples dans plusieurs scenes des opera François.

Basse chantante, est l'espece de voix qui chante la partie de la basse. Il y a des basses récitantes & des basses de choeur; des concordans ou basses - tailles, qui tiennent le milieu entre la taille & la basse; des basses proprement dites que l'usage fait encore appeller aujourd'hui basse - tailles; & enfin des basse - contres, les plus graves de toutes les voix, qui chantent la basse sous la basse même, & qu'il ne faut pas confondre avec les contre - basses qui sont des instrumens. Voyez Contre - basse.

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.