ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

BALAI (Page 2:24)

* BALAI, s. m. en general, instrument destiné principalement à ramasser des ordures éparses, & à en nettoyer les corps ou les lieux. Les balais domestiques sont faits, ou de petites branches de bouleau & de genêt attachées avec trois liens d'osier ou de châtaigner à l'extrémité d'un gros manche de bois long & rond; ou de joncs ficellés & fixés sur le manche avec un clou; on les poisse sur la ficelle quand ils doivent servir aux cochers & palfreniers; ou de barbe de roseaux; ou de plumes, ou de crins, ou poils de sangliers collés avec de la poix de Bourgogne dans une large patte de bois percée de plusieurs trous, & emmanchée d'un long bâton placé perpendiculairement au milieu de la pate. Ce sont des Bucherons qui sont les premiers, & les Vergetiers qui font les seconds. Les balais de bouleau servent à nettoyer les cours, les cuisines, les rues, & tous les endroits où il s'amasse de grosses ordures. Les balais de crin ou de poil ne s'employent que dans les appartemens frottés, où il se fait plus de poussiere que d'ordure. Les balais de plumes, selon que le manche en est court ou long, retiennent le nom de balai, ou s'appellent houssoirs. Les balais de plumes servent pour les glaces & les meubles, & ce sont aussi les Vergetiers qui les font.

Les Orfevres grossiers donnent le nom de balai à un vieux linge attaché au bout d'un bâton qui leur sert à nettoyer l'enclume.

Il y a encore d'autre sortes de balais: mais l'usage & la forme en sont si connus, qu'il seroit inutile d'en faire mention plus au long.

Balai du Ciel (Page 2:24)

Balai du Ciel, en Marine, c'est le vent de nordest, qu'on appelle ainsi à cause qu'il nettoye le ciel de nuages. (Z)

Balai (Page 2:24)

Balai, (Chirurgie.) brosses ou vergettes de l'estomac, instrument dont on peut se servir fort utilement pour repousser quelques corps étrangers arrêtés dans l'oesophage, les retirer s'il est possible, ou changer leur mauvaise détermination en une meilleure.

Cet instrument est composé d'un petit faisceau de soies de cochon, les plus molles & les plus souples, attachées à une tige de fil de fer ou de léton flexible. Voyez Plan. XXVIII. fig. 2. il a été inventé pour balayer l'estomac, & provoquer le vomissement.

Pour en faire usage, on fait avaller au malade un verre d'eau chaude, afin de délayer les mucosités glaireuses qui séjournent dans l'estomac; on trempe le petit balai dans quelque liqueur convenable, on l'introduit dans l'oesophage, & onle conduit doucement & avec précaution jusque dans l'estomac; on lui fait faire des mouvemens en divers sens de haut en bas & de bas en haut, comme on fait au piston d'une seringue; puis on retire tout - à - fait l'instrument: le malade rejette la liqueur qu'il a bûe, & les humeurs que le balai a détachées des parois de l'estomac.

Les Medecins étrangers qui se servent de cet instrument, recommandent de réitérer cette opération de tems en tems: ils prétendent que ce remede, qu'ils regardent comme excellent & supérieur à tous les purgatifs, est capable seul de conduire les hommes à une extrème vieillesse, si on le répete d'abord toutes les semaines, puis tous les quinze jours, & enfin régulierement tous les mois. Ces belles promesses n'ont encore surpris la bonne foi de personne en France.

M. Houstet, membre de l'Académie royale de Chirurgie, a vû en Allemagne un homme qui se servit de cet instrument pour gagner de quoi vivre: il se l'introduisoit dans l'estomac; il le tournoit en diverses manieres, comme font les Cabaretiers lorsqu'ils rincent leurs bouteilles avec leur goupillon; cet homme le retiroit ensuite, & rejettoit par le vomissement la liqueur qu'il bûvoit auparavant. (Y)

Balai (Page 2:24)

Balai, s. m. c'est ainsi qu'on nomme en Fauconnerie la queue de l'oiseau.

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.