ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

AURUM MUSICUM (Page 1:889)

* AURUM MUSICUM, (Chim.) c'est de l'étain qu'on a sublimé par le moyen du mercure, & auquel on a donné la couleur d'or par le simple degré de feu qui convient à cette opération. Nul autre méral ne se sublime de même, excepté le zinc qu'on peut substituer à l'étai, ce qui a fait dire à M. Homberg, que le zinc contient de l'étain.

Pour avoir l'aurum musium, prenez, dit J. Kunckel de arte itrari, lib. III. parties égales d'étain, de vif - argent, de soufre, & de sel ammoniac; faites fondre l'étain sur le feu, & versez - y votre vif - argent, & laissez - les refroidir ensemble; faites fondre le soufre ensuite, & mêlez - y le sel ammoniac bien pulvérisé, & laissez refroidir de même; broyez - les ensuite avec soin; joignez - y l'etain & le vif - argent, que vous y mêlerez bien exactement, & les réduisez en une poudre déliée; mettez le tout dans un fort matras à long cou, que vous luterez bien par le bas. Observez que les trois quarts du matras doivent demeurer vuides: on bouche le haut avec un couvercle de fer - blanc, qu'on lutera pareillement, & qui doit avoir une ouverture de la grosseur d'un pois, pour pouvoir y faire entrer un clou, afin qu'il n'en sorte point de fumée. Mettez le matras au feu de sable ou sur les cendres chaudes; donnez d'abord un feu doux, que vous augmenterez jusqu'à ce que le matras rougisse; vous ôterez alors le clou pour voir s'il vient encore de la fumée; s'il n'en vient point, laissez le tout trois ou quatre heures dans une chaleur égale; vous aurez un très - bon aurum musicum, qui est très - propre à enluminer, à peindre les verres, & à faire du papier doré.

Autre maniere. Prenez une once d'étain bien pur que vous ferez fondre; mêlez - y deux gros de bismuth; broyez - bien le tout sur un porphyre. Prenez ensuite deux gros de soufre & autant de sel ammoniac, que vous broyerez de même; mettez le tout dans un matras; du reste observez le procédé indiqué ci - dessus, en prenant bien garde qu'il ne sorte point de fumée.

Maniere de faire l'argentum musicum. Prenez une once & demie de bon étain, que vous ferez fondre dans un creuset; lorsqu'il sera presque fondu, mettez - y une once & demie de bismuth; remuez le mê lange avec un fil de fer, jusqu'à ce que le bismuth soit entierement fondu; vous ôterez alors le creuset du feu & laisserez refroidir; mettez une once & demie de vif - argent dans le mêlange fondu, que vous remuerez - bien; versez le tout sur une pierre polie, afin que la matiere se fige. Quand on voudra en faire usage, il faudra la delayer avec du blanc d'oeuf ou du vernis blanc, de l'eau - de - vie où l'on aura fai [p. 890] fondre de la gomme arabique. Quand on s'en est servi, on polit l'ouvrage avec une dent de loup.

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.