ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

PAREAU, PAREAUX, PARRES (Page 11:934)

PAREAU, PAREAUX, PARRES, s. m. (Marine.) c'est une sorte de grande barque des Indes, qui á le devant & le derriere fait de la même façon. On met [p. 935] indifféremment le gouvernail dans l'un & dans l'autre, quand il faut changer de bord.

Les parres sont des vaisseaux dont on se sert vers Ceilon, qui ont beaucoup de rapport aux cagues de Hollande. Ce sont des bâtimens de charge qui ne perdent point de vûe les côtes, on s'en sert principalement dans la Tutocosie, aux côtes de Malabar, où les habitans qui vivent de l'industrie qu'ils ont à pêcher les perles, s'appellent parnaes, à cause qu'ils vont à cette pêche avec cette sorte de bâtiment. Les corsaires de Malabar se servent aussi d'un bâtiment à rames, qu'ils nomment parc ou pareau; ce peut bien être le même. (Z)

Pareau (Page 11:935)

Pareau, est, parmi les Ciriers, une espece de chaudiere profonde & étroite, assez semblable à une fontaine, sur - tout par son couvercle. Il y en a qui sont évasées par le haut, & sans couvercle. Ils servent à faire fondre la vieille cire.

Pareaux (Page 11:935)

Pareaux, s. m. pl. (Pêcherie.) ce mot signifie en terme de Pêcheurs de gros cailloux ronds, pesans & percés par le milieu, qu'ils attachent le long de la coulure d'en - bas du filet, qu'ils appellent une seine, afin de la parer quand ils l'ont jetté à l'eau, c'est - à - dire pour en arrêter le bas au fond, tandis que le haut flotte à cause des lieges qui le soutiennent. Dict. de Trévoux.

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.