ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

ENSUPLE, ENSUBLE, ENSOUBLE, ENSOUPLE (Page 5:714)

* ENSUPLE, ENSUBLE, ENSOUBLE, ENSOUPLE, s. f. terme général d'Ourdissage. Tous les mêtiers des manufacturiers en soie, en laine, en fil, &c, ont des ensuples. Ce sont deux rouleaux de bois, dont l'un est placé au - devant du métier, & l'autre au derriere. La chaine est portée sur ces rouleaux; elle se déroule de dessus l'ensuple de derriere, à mesure que l'étoffe se fabrique: & l'étoffe fabriquée s'enroûle sur celle de devant.

Nous allons donner la description des ensuples du manufacturier en soie, du rubanier, du friseur d'étoffe, du tapissier & du tisserand; celles du gazier, du drapier, & des autres ouvriers ourdisseurs, en different peu: & d'ailleurs nous en parlerons aux articles de leur métier. Voyez Drap, Gaze, &c.

Ensuple de devant, partie du métier de l'étoffe de soie. L'ensuple de devant le métier est un rouleau de 6 à 7 pouces de diametre, de 3 piés environ de longueur. Il a une chanée de 2 piés environ, de de pouce de large, sur autant de profondeur, dans laquelle entre la verge & le composteur. Il a à un bout un cercle de fer qui est coché, pour servir à faire la chaine tirante, au moyen du chien de fer qui mord dans les cochées dudit cercle. Il est de plus, & du même côté, percé à double; & au moyen de ces trous, dans lesquels entre la cheville de fer, on tourne l'ensuple avec la cheville, à force d'hommes, & on dévide l'étoffe à mesure qu'elle se fabrique.

Ensuple de derriere. L'ensuple de derriere est un rouleau de bois de 7 pouces de diametre & de 4 piés de long environ. Il est percé à double d'un côté, & il avoit jadis de l'autre un nerf de boeuf, cloüé toutau - tour, pour fixer la corde du valet: mais les ensuples d'aujourd'hui ont des moulures qui tiennent lieu du nerf de boeuf dont on parle.

Ensuple de velours uni. L'ensuple du velours uni est fait comme celui des autres étoffes; il n'y a de différence que dans la chanée, qui est plus large à l'embouchure, & qui perce l'ensuple d'outre en outre.

Ensuple de velours façonné. L'ensuple du velours façonné est faite comme celles ci - dessus, avec cette différence, qu'il n'y a point de chanée: & pour contenir l'étoffe à mesure qu'elle se fabrique, ces sortes d'ensuples sont garnies de petites pointes de fer très aiguës, qui entrent dans l'étoffe à mesure qu'elle se roule dessus.

Ensuple de poil. L'ensuple de poil est faite comme l'ensuple de derriere, décrite ci - dessus, avec la seule différence, qu'elle est de moitié plus petite, & que les deux bouts sont proportionnés au rayon, dont l'ouverture est ordinairement très - petite.

Ensuple de devant est une piece de bois ronde, d'environ 4 ou 5 pouces de diametre, de toute la largeur du métier: elle est terminée à ses deux bouts par deux petits tourillons qui entrent dans deux petites mortoises pratiquées dans les deux barres de long du métier. La même ensuple est traversée diamétralement du côté de la main droite de l'ouvrier, à 5 ou 6 pouces de son extrémité, par deux menus bâtons, dont les bouts saillans servent à faire rouler ladite ensuple, lorsque l'ouvrier tire sa tirée. Il est bon de dire que lorsque l'on fait quelque ouvrage extrèmement lourd, ces deux bâtons croisés se trouvent répetés à l'autre bout de l'ensuple; ce qui fait que l'ouvrier, par cette double force réunie, vient plus aisément à bout de tirer sa tirée. Cette ensuple a encore à son bout, à main gauche, une roue dentelée: il y a un trou quarré pratiqué dans le centre de cette roue, & qui sert à la tenir fixée [p. 715] sur la piece, aussi quarrée, de l'ensuple, qui lui sert d'axe. Cette roue ne doit pas être fixée à demeure dans ce tenon, attendu que si l'on vouloit que l'ensuple enroulât en - dessous, au lieu d'enrouler dessus, il n'y auroit qu'à retourner cette roue, dont les dents, se trouvant en sens contraire, arrêteront l'ensuple du côté que l'on jugera nécessaire. Cette roue est rendue stable, & fixe l'ensuple, au moyen d'une petite piece de bois, appellée chien, attachée sur la barre de long, du côté de la roue que l'on décrit, dont la machoire engrenant dans les dents de la roue, du sens opposé à son tirage, l'empêche de dérouler. L'usage de cet ensuple est de recevoir l'ouvrage fait, à mesure que l'ouvrier tire ce que l'on appelle tirée. Voyez Tire.

Ensuple (Page 5:715)

Ensuple, (Rubanier) est une piece de bois faite au tour: les bouts qui la terminent sont menus, pour entrer dans les échancrures des potenceaux: les moulures servent, par leur éminence, à retenir les cordes des contre - poids, & les empêcher de glisser. Il y a une entaille pratiquée dans le corps de l'ensuple, pour recevoir le vergeon, passé lui - même dans les soies de la piece. Lorsque ce vergeon est placé dans cette entaille, on glisse sur lui deux ficelles, nommées brasselets, qui sont entortillées & noüées sur l'ensuple: ces ficelles venant sur ce vergeon, le retiennent & l'empêchent de sortir de sa place; conséquemment les soies de la chaine se déroulent de dessus les ensuples, jusqu'à ce que le vergeon ainsi arrêté par les ficelles ci dessus dites, qui servent à le retenir, l'ensaple ne pourra plus dérouler: pour lors on se sert de la corde à encorder, qu'il faut voir à son lieu. L'usage des ensuples est de porter tout ce qu'on appelle chaine.

Ensuple (Page 5:715)

Ensuple, (Drapier) est une partie de la machine à friser, sur laquelle tourne l'étoffe en sortant de dessous les tables. Elle est garnie de cardes de fer, pour empêcher l'étoffe de se chiffonner sous les tables, & soûtenuc sur un chassis sur le devant, dans deux petits collets à chaque montant. L'ensuple se termine à droite par un hérisson, qui recoit son mouvement d'une petite lanterne placée vis - à - vis. Voyez Hérisson, & les figures, Planches de la Draperie.

Ensuple (Page 5:715)

Ensuple, espece de gros & long cylindre ou rouleau de bois, placé en large sur le derriere du métier de ceux qui travaillent de la navette, tels que sont les Tisserands, Tisseurs ou Tissiers, &c. On l'appelle aussi rouleau. Voyez Basse - Lisse.

Ensuple (Page 5:715)

Ensuple, piece du métier des Tisserands; c'est un gros cylindre ou rouleau de bois long, placé en large sur le derriere du métier, sur lequel les fils qui composent la chaine d'une toile sont roulés, & d'où on les déroule à mesure que la toile se fabrique. Cette ensuple est percée, par les deux bouts, de plusieurs trous, dans lesquels on introduit un bâton, appellé le bachelier, pour l'arrêter & l'empêcher de se dérouler.

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.