ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 2:48

la chasse dans le mortier; & fig. 66. un ballon d'artifice qui en enferme un autre.

Ballon

Ballon, en Chimie, est un gros vaisseau de verre dans lequel on reçoit les esprits volatils qu'on distille, c'est une espece de récipient. Lorsque le vaisseau dans lequel on reçoit ce que l'on distille est petit ou médiocre, on l'appelle récipient; si au contraire ce vaisseau est grand, pour que les esprits sulphureux ou volatils ayent la liberté de s'y mouvoir & de se condenser en goutte contre une surface plus étendue, on l'appelle ballon, parce qu'ayant le cou très - court & la figure ronde, il ressemble à celle d'un ballon. (M)

Ballon

Ballon, en Marine, c'est une espece de brigantin, dont on se sert dans le royaume de Siam; ce sont des bâtimens fort étroits & d'une extrème longueur, qui ont le devant & le derriere fort relevés & ornés de sculpture; il y en a de tout dorés, où l'on met jusqu'à cent vingt & même cent cinquante rameurs. Au milieu est une espece de petit dôme que les Siamois appellent chirole, qui forme une chambre couverte de riches étoffes. avec des rideaux de la même étoffe. Quelquefois cette chirole est surmontée d'une pyramide ou d'un clocher fort haut. Les bords de ces bâtimens sont à fleur d'eau, & les extrémités qui sont recourbées s'élevent fort haut, la plûpart représentant des figures de dragons, de serpens, ou d'autres animaux. Ces ballons ont pour l'ordinaire cent ou cent vingt piés de long, & n'en ont guere que six de large; ils vont avec beaucoup de vîtesse. (Z)

Ballons

Ballons, s. m. pl. c'est ainsi qu'on appelle chez les potiers de terre, les mottes de terre préparées & prêtes à être mises en oeuvre; & dans les Verreries, les mottes de terre à pot, prêtes à faire des pots. Voy. Verrerie & Pot.

BALLOT

BALLOT, s. m. (Comm.) petite balle ou paquet de marchandises. On le dit quelquefois des grosses balles. Voyez Balle.

Ballot

Ballot ou Ballon, dans le commerce de verre de Lorraine, signifie une certaine quantité de tables de verre plus ou moins grande, selon sa qualité. Le ballot de verre blanc contient vingt - cinq liens, à raison de six tables au lien; le ballot de verre de couleur, seulement douze liens & demi, & trois tables au lien. Voyez Lien, Table, Verre

Ballot, s'entend aussi dans le commerce des viandes boucanées que font les boucaniers de S. Domingue, d'un certain poids que chaque paquet doit avoir. Ordinairement le paquet est de 60 livres de viande nette, non compris l'emballage. Voy. Boucanier. (G)

BALLOTADE

BALLOTADE, s. f. (Manége.) c'est un saut qu'on fait faire à un cheval entre deux piliers, ou par le droit, avec justesse, soûtenu de la main & aidé du gras des jambes, ensorte qu'ayant les quatre piés en l'air, il ne montre que les fers de ceux de derriere, sans détacher la ruade & séparer. A la capriole, il rue ou noue l'aiguillette; à la croupade, il retire les piés de derriere sous lui, au lieu de montrer ses fers comme il fait en maniant à ballotade; c'est ce qui fait leur différence. Quand un cheval est lassé d'aller à capriole, & que son grand feu est passé, il se met de lui - même à ballotades, puis à croupades, à moins que le poinçon bien appuyé ne lui fasse noüer l'aiguillette & continuer l'air des caprioles. Faire la croix à ballotades, c'est faire ces sortes d'airs ou de sauts d'une haleine en - avant, en - arriere & sur les côtés, comme une figure de croix. La ballotade est un saut où le cheval semble vouloir ruer, mais ne le fait pourtant pas; ce n'est qu'une demi - ruade, faisant seulement voir les fers des jambes de derriere, comme s'il avoit envie de ruer. (V)

BALLOTE

BALLOTE, (Hist. nat. bot.) genre de plante à fleur monopétale labiée, dont la levre supérieure est creusée en forme de cuilliere, la levre inférieure est divisée en trois parties; celle du milieu est la plus grande, sa figure approche de celle d'un coeur; le pistil sort du calice, il est attaché comme un clou à la partie postérieure de la fleur, & il est environné de quatre embryons, qui deviennent autant de semences oblongues, renfermées dans une capsule qui a servi de calice à la fleur, & qui est en forme de tuyau à cinq faces. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

BALLOTER

BALLOTER, v. neut. (Hist. mod.) maniere de donner son suffrage dans les élections, &c. par le moyen de certaines petites balles de diverses couleurs; en France on les nomme des ballotes: l'usage est de les mettre secretement dans une boîte. (G)

BALLOTER

BALLOTER, v. act. dans les Fonderies de fer, c'est mettre la verge fendue en paquets. Pour cet effet l'ouvrier se place devant une table, telle qu'on la voit au bas de la Planche VIII. des grosses forges. Cette table est couverte de fourchettes de deux sortes; les unes ont leur manche au milieu du crochet, d'autres l'ont à une des extrémités du crochet. C'est sur les premieres que l'ouvrier commence le ballotage; quand le paquet ou la botte contient le nombre de verges qui convient, il la jette sur les secondes; des secondes il passe sur les crochets fixés dans l'épaisseur de la partie antérieure de sa table ou de son établi. Là l'établi a une chaîne, elle sert à l'ouvrier pour serrer sa botte, en bien appliquer les barres les unes contre les autres, & en placer mieux & plus facilement les liens. Il la lie en trois endroits, au milieu & vers les deux bouts: ses liens sont de fer. Ainsi dans la planche que nous venons de citer, la fig. 7. est vers le haut un ouvrier qui ballote; vers le bas est la table à balloter; c c est cette table; d d d d sont quatre fourchettes, dont la queue est à l'extrémité du crochet: e e sont deux fourchettes placées entre les quatre précédentes, dont la queue est au milieu du crochet: f f sont deux crochets scellés dans l'épaisseur de la table: l la cisaille à couper les liens: k k k trois bottes liées: h, i deux fourchettes séparées de la table, une de chaque espece.

BALOIRES

BALOIRES, s. f. ou principale lisse de Gabari; ce sont, en Marine, de longues pieces de bois, qui dans la construction d'un vaisseau, déterminent la forme qu'il doit avoir; c'est pourquoi on les appelle aussi formes de vaisseau. (Z)

BALOTIN

BALOTIN, terme de Jardinage, espece de citronnier. Voyez Citronnier. (K)

BALOWA

* BALOWA, (Géog.) ville d'Asie, dans l'Indostan, au royaume de Decan.

BALSARA

BALSARA. Voyez BASSORA.

BALSAMINE

BALSAMINE, balsamina, s. f. (Hist. nat.) genre de plante à fleur polypétale irréguliere. Cette fleur est composée de quatre pétales ou de six: dans celle qui a quatre pétales, la supérieure forme une sorte de voûte; l'inférieure est concave & terminée par un prolongement en forme de queue. Les deux pétales des côtés sont fort étendus & accompagnés d'une oreille: les fleurs à six pétales sont très - rares: le pétale inférieur n'a point de prolongement en forme de queue: le pistil se trouve au milieu de ces fleurs entre deux petites feuilles. Quand la fleur est passée, ce pistil devient un fruit arrondi des deux côtés dans quelques especes, & ressemblant à une silique dans quelques autres. Ce fruit a des sortes de muscles, qui le rendent élastique lorsqu'il s'ouvre. Il renferme des semences attachées à un axe ou placenta. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

On peut repiquer la balsamine sur d'autres couches pour l'avancer. On la transporte au bout de six semaines dans les parterres: on la place parmi les fleurs basses, afin de ne lui point ôter le soleil: on la met aussi dans des pots: elle veut être souvent arrosée. (K)

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.