ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 1:912

Azimuths

Azimuths, cercles qu'on appelle aussi verticaux; ce sont de grands cercles qui se coupent au zénith & au nadir, & qui font avec l'horison, des angles droits à tous les points de ce cercle.

L'horison étant divisé en 360 degrés, on imagine communément 360 cercles azimuthaux; ces cercles sont représentés sur les cartes marines par des rhumbs. Voyez Horison, Rhumb, Carte , &c.

Ils sont représentés sur le globe par le cercle qui mesure la hauteur du pole, lorsque l'axe est perpendiculaire à l'horison, & qu'il a par conséquent une de ses extrémités au zénith & l'autre au nadir. Voyez Globe.

On se sert des azimuths pour estimer la hauteur des étoiles ou du soleil, lorsqu'ils ne sont pas au méridien, c'est - à - dire, que les azimuths indiquent à quelle distance les étoiles & le soleil sont de l'horison. Voyez Hauteur, Soleil, étoile . (O)

AZINCOURT

* AZINCOURT (Géographie.) village des Pays - Bas, dans le comté d'Artois & le pays de Saint - Paul, remarquable par la victoire que les Anglois y remporterent sur les François, le vendredi 25 Octobre 1415. Long. 23. 20. lat. 50. 30.

AZIOTH

* AZIOTH (Géograph. anc. & mod.) petite ville de la basse Egypte, sur le Nil, à trente milles ou environ de Damiette; on croit que c'est l'ancienne Hephoestus, Rubastus ou Rubastis, ainsi appellée des Egyptiens, parce qu'ils y adoroient Diane sous le nom de dea Rubastis.

AZIRUTH

* AZIRUTH (Géographie.) petite ville d'Egypte, sur la côte occidentale de la mer Rouge; ce n'est presque plus qu'un village.

AZIZUS

* AZIZUS (Myth.) surnom de Mars, adoré à Edesse.

AZMER

* AZMER (Géographie.) ville des Indes, dans les états du Mogol, capitale de la province de même nom. On dit qu'à l'extrémité de cette province, les filles se marient à huit ou neuf ans, & ont des enfans à dix. On y ferre les boeufs. Long. 93. lat. 25. 30.

AZO ou AZOO

* AZO ou AZOO (Géograph.) ville d'Asie, aux Indes, sur les frontieres du royaume d'Azem, & la riviere Laquia. Long. 107. lat. 25.

AZOCH

* AZOCH (Géographie sainte.) ville de la tribu de Zabulon, en Galilée, au nord de Zephoris.

AZOF

* AZOF (Géographie.) ville de la Turquie Asiatique, dans la petite Tartarie, à l'embouchure du Don. Long, 58. lat. 47. 18.

AZONES

* AZONES, adj. pl. (Myth.) de A' privatif, & de W/NH, zone, ou pays; épithete que les Grecs donnoient à certains dieux élevés au - dessus des dieux visibles & sensibles, qui n'ayant proprement aucune province affectée, & qui n'étant d'aucun parti pouvoient être & étoient indistinctement invoqués & adorés partout. Tels étoient en Egypte Serapis, Osiris & Bacchus; & en Grece le Soleil, Mars, la Lune & Pluton, ou la lumiere, la guerre, les ténebres & la mort. Les Latins les appelloient dii communes.

Azones

Azones, s. m. pl. (Hist. & Géog.) peuples d'Assyrie qui habitoient la contrée arrosée par le Lycus, & les environs du mont Thannutis.

AZONVALALA ou AZOUALALA

* AZONVALALA ou AZOUALALA (Hist. nat. bot.) groseille de l'île de Madagascar, rouge & excellente au goût; description de voyageur.

AZOTE

* AZOTE (Théol.) nom que les Grecs donnent au dimanche de la Septuagésime; ils le nomment aussi prosphonésime; ce jour est celui de l'évangile de l'Enfant prodigue, & c'est de - là qu'est venu le terme d'azote.

AZOTE

* AZOTE (Géog. anc. & mod.) ville de l Palestine, une des cinq Satrapies des Philistins; c'est encore aujourd'hui un village sous le nom d'Alsete. Asod, Alcet ou Acet passe pour avoir été l'Azotus Paralia des Latins, différente de l'Azotus Ippini, autre ville de la Palestine.

AZOTH

AZOTH, chez les anciens Chimistes, signifioit la matiere premiere des métaux, ou le mercure du métal; c'est plus spécialement ce qu'ils appellent mercure des philosophes, qu'ils prétendent tirer de toutes sortes de corps métalliques. Voyez Métal, Mercure, &c.

L'azoth de Paracelse qu'il vantoit comme un remede universel, étoit une préparation d'or, d'argent & de mercure. On dit qu'il en portoit toûjours sur lui une certaine quantité dans le pommeau de son épée.

L'azoth de Heslingius, qu'on nomme autrement or horisontal, & que Welffer décrit dans sa Mantissa spagirica, part. I. c. j. se fait avec de l'or pur en lames, qu'on fait chauffer & qu'on jette en cet état dans du mercure chauffé jusqu'au point de faire du bruit sur le feu. On mêle bien le tout ensemble avec une verge de fer, & on ne retire le mêlange du feu que quand tout le mercure est dissipé. On jette l'amalgame dans de l'eau, & on le lave bien dans du vinaigre & du sel, jusqu'à ce qu'il ne donne plus de couleur noire au vinaigre: ensuite on le broye sur le porphyre, ou dans un mortier de verre, jusqu'à ce qu'il soit assez fin pour passer entierement par un linge. Enfin on le met dans un vaisseau de verre à fond plat, qu'on place dans du sable sur le feu, en digestion, jusqu'à ce qu'il ait pris une couleur rouge, & qu'il soit réduit en poudre.

L'azoth de Heslingius ainsi préparé, est un excellent remede dans plusieurs maladies longues, sur - tout pour la vérole & pour ses suites. (M)

AZOUFA

* AZOUFA, s. m. (Hist. nat. Zoolog.) animal qu'on prend pour l'hyene des anciens, mais dont on ne nous donne aucune description. On assûre seulement qu'il est commun en plusieurs contrées de l'Amérique, & qu'il aime tant la chair humaine, qu'il déterre les cadavres dans les cimetieres.

AZUA

* AZUA, (Géog.) ville de l'Amérique dans les Antilles, au couchant de Saint - Domingue, & sur la côte méridionale de ce nom.

AZUAGA

* AZUAGA, (Géog.) ville d'Espagne dans l'Estramadure, entre Mérida & Merena.

AZUAGUES

* AZUAGUES, s. m. plur. (Hist. mod. & Géog.) peuples d'Afrique qui sont répandus dans la Barbarie & la Numidie. Ils gardent leurs troupeaux, ou ils s'occupent à faire de la toile & du drap. Les uns sont tributaires; les autres vivent libres. Ils habitent principalement les provinces de Tremecen & de Fez. Les plus braves occupent la contrée qui est entre Tunis & le Biledulgérid; d'où ils ont eu quelquefois la hardiesse d'attaquer les souverains de Tunis. Leur chef porte le titre de roi de Cuco. Ils parlent la langue des Berberes, & l'Arabe. Ils se font honneur d'être Chrétiens d'origine. Ils haïssent les Arabes & les autres peuples d'Afrique; & pour s'en distinguer, ils se laissent croître la barbe & les cheveux. Ils se font de tems immémorial à la main ou à la joue, une croix bleue avec le fer. On attribue cet usage aux franchises que les empereurs Chrétiens accorderent anciennement à ceux qui avoient embrassé notre foi, à condition qu'ils le témoigneroient par l'impression d'une croix au visage ou à la main. D'autres habitans d'Afrique porterent aussi le signe de la croix: mais peu à peu ce signe s'est défiguré, & à la longue il a dégénéré en d'autres traces qui ne lui ressemblent plus. On dit que les filles des Arabes prétendent s'embellir en se gravant avec des lancettes diverses sortes de marques sur le sein, sur les mains, sur les bras, & sur les piés.

AZUMAR

* AZUMAR, (Géog.) ville du royaume de Portugal dans l'Alentéjo, entre Portalegre & Elvas.

AZUR

AZUR, s. m. est la couleur bleue du firmament.

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.