ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 1:446

c'est - à - dire, deux ou trois cens toises. (Z)

Ancre

Ancre, en Serrurerie, c'est une barre de fer qui a la forme d'une S, ou d'un Y, ou d'un T, ou toute autre figure coudée & en bâton rompu, qu'on fait passer dans l'oeil d'un tirant, pour empêcher les écartemens des murs, la poussée des voûtes, ou entretenir les tuyaux des cheminées qui s'élevent beaucoup. Voyez Pl. 12. de Serrurerie: A A est une ancre dans l'oeil du tirant H G, chantourné pour que l'oeil soit perpendiculaire à l'ancre. Même Plan. la fig. e e est encore une ancre: elle pourroit être ou droite, ou coudée d'une autre façon; c'est à l'usage qu'on en veut faire à décider de sa forme: mais quelle qu'elle soit du reste, l'ancre est toûjours destinée à passer dans l'oeil d'un tirant. Voyez Tirant.

Ancre

* Ancre, ou Encre, (Géog. mod.) petite ville de France en Picardie, sur une petite riviere de même nom. Long. 20. 15. lat. 49. 59.

ANCRf4, adj. se dit dans le Blason des croix & des sautoirs qui se divisent en deux; cela vient de ce qu'ils ressemblent à une ancre, par la maniere dont ils sont tournés. Il porte d'or au sautoir ancré d'azur. (V)

* Broglio, originaire de Piémont, d'or au sautoir ancré d'azur. Cette maison s'est établie en France, où ceux de ce nom servent avec honneur dans nos armées, à l'exemple de leur pere, mort au service du Roi, lorsqu'il avoit un brevet de Maréchal de France.

ANCRER

ANCRER, jetter l'ancre, mouiller l'ancre, ou simplement mouiller, donner fond, mettre ou avoir le vaisseau sur le fer, laisser tomber l'ancre (Marine.): tous ces termes signifient la même chose; c'est - à - dire, arrêter le vaisseau par l'effet de l'ancre. (Z)

ANCRURE

ANCRURE, s.f. défaut du drap, qui naît de ce que le drap n'étant pas bien également tendu partout quand on le tond, il s'y forme quelques plis insensibles, que la force venant à rencontrer, rase de plus près que les autres endroits de l'étosse ou du drap; de sorte que dans ces endroits on apperçoit quelquefois le fond ou la corde. Il est donc de la derniere importance que l'étoffe soit bien également tendue sur la table ou sur le coussin à tondre; car l'ancrure est irréparable: on a beau peigner les places ancrées, on pallie le défaut: mais c'est encore aux dépens du corps qu'on acheve d'affoiblir, en en détachant des poils qui lui appartiennent, & qui n'étoient pas destinés à couvrir la corde. V. l'article Draperie, où toutes les opérations de la fabrique des draps sont expliquées.

ANCUAH

* ANCUAH, (Géog. mod.) ville de la Province d'Alovahat, au septentrion de l'Egypte & de la Thébaïde.

ANCUD

* ANCUD, (Géog. mod.) l'Archipel d'Ancud ou de Chiloé, partie de la mer Pacifique, entre la côte d'Ancude, celle du Chili, & l'île de Chiloé. On lui donne le nom d'Archipel, à cause du grand nombre d'îles dont elle est parsemée.

Ancud

Ancud est encore une côte de l'Amérique méridionale, dans l'Impériale, province de Chili, entre l'Archipel d'Ancud, au couchant, les Andes à l'orient, le pays d'Osorno au nord, & les terres Magellaniques au sud.

ANCULI

* ANCULI & ANCULAE, (Myth.) dieux & déesses que les esclaves adoroient & invoquoient dans les miseres de la servitude.

ANCY - LE - FRANC

* ANCY - LE - FRANC, (Géog. mod.) petite ville de France dans la Champagne, sur la riviere d'Armançon, proche d'Ancy - le - Savreux.

ANCYRE

* ANCYRE, aujourd'hui Anguri, ou Angouri. Voyez Angouri. Il y avoit encore dans la Phrygie Pacatienne une ville de ce nom, que les Grecs nommoient Angyra.

ANCYROIDE

ANCYROIDE, s.f. A'GXVROEI=DH. Quelques Ana<cb-> tomistes se servent de ce mot pour désigner une éminence de l'omoplate en forme de bec: on l'appelle aussi coracoïde. V. Coracoide & Omoplate. (L)

ANCZAKRICH

* ANCZAKRICH, (Géog. mod.) fleuve de la Podolie, qui se jette dans la mer Noire proche d'Oczacow.

ANDABATE

ANDABATE, s.m. (Hist. anc.) sorte de gladiateurs qui combattoient les yeux fermés, soit qu'ils les eussent couverts d'un bandeau, soit qu'ils portassent une armure de tête qui se rabattoit sur leur visage. Quelques Auteurs dérivent ce mot du Grec A'NAATH, en Latin ascensor, parce que les gladiateurs dont il s'agit, combattoient à cheval, ou montés sur un char. (G)

* D'autres aiment mieux faire venir ce mot dANTA, contrà, & BAINW, gradior, je marche.

ANDAGAILAS

* ANDAGAILAS, s.m. (Géog. mod.) peuple de l'Amérique méridionale au Pérou, entre le fleuve d'Abançai & celui de Xauxa.

ANDAILLOTS

ANDAILLOTS. Voyez Daillots.

ANDAIN ou ONDAIN

* ANDAIN ou ONDAIN, s. m. (Gricult.) étendue de pré en longueur sur la largeur de ce qu'un faucheur peut abattre d'herbe d'un coup de faulx. Ainsion dit, il y a trente andains sur la largeur de ce pré. Les meûniers prétendent avoir le droit de faucher un andain tout le long du biez de leurs moulins.

ANDALOUSIE

* ANDALOUSIE, subst. f. (Géog. mod.) grande province d'Espagne partagée en deux par le Guadalquivir; Seville en est la capitale. Long. 11 - 16. lat. 36 - 38.

L'Andalousie est la contrée la plus agréable & la plus riche de toute l'Espagne.

Andalousie

* Andalousie (la nouvelle), contrée de l'Amérique méridionale en Terre - ferme.

ANDAMANS

* ANDAMANS (Isle des), (Géog. mod.) île de l'Inde dans le golfe de Bengale.

ANDANAGAR

* ANDANAGAR, (Géog. mod.) ville de la presqu'île de l'Inde au - deçà du Gange, dans le royaume de Decan.

ANDANTE

ANDANTE, adj. pris subst. (terme de Musique) ce mot écrit à la tête d'un air désigne, du lent au vite; c'est le second des quatre principaux degrés de mouvement établis dans la Musique Italienne. Andante est un participe Italien qui signifie, allant, qui va; il caractérise un mouvement modéré, qui n'est ni lent ni vîte, & qui répond à peu près à celui que nous exprimons en François par ces mots, sans lenteur. Voyez Mouvement.

Le diminutif andantino indique un peu plus de gaieté dans la mesure: ce qu'il faut bien remarquer, le diminutif allegretto signifiant tout le contraire. V. Allegro. (S)

ANDARGE

* ANDARGE, (Géog. mod.) riviere de France qui a sa source dans les vallées d'Unflan, & se joint près de Verneuil à l'Arron.

ANDATE

* ANDATE, s. f. (Myth.) déesse de la Victoire que les anciens peuples de la grande Bretagne honoroient d'un culte particulier.

ANDELLE

* ANDELLE, (Géog. mod.) riviere de France en Normandie qui a sa source près de la Ferté - en - Bray, passe par le Vexin Normand, & se jette dans la Seine à quatre lieues au - dessus de Rouen.

Andelle

Andelle, (Bois d') Commerce. Ce bois arrive à Paris au port Saint Nicolas ou du Louvre; il est presque tout charme, & commode pour la chambre, parce qu'il s'allume facilement, & fait un feu clair. Il n'a que deux piés & demi. Voyez Anneau.

ANDELY

* ANDELY, (Géog. mod.) petite ville de France dans la Normandie, coupée en deux par un chemin pavé: l'une des parties de ce lieu s'appelle le grand Andely; & l'autre, le petit Andely. Celui - ci est sur la Seine; l'autre sur le ruisseau de Gambon. Long. 19. lat. 49 - 20. C'est la patrie du fameux Poussin, si célebre dans l'Ecole de Peinture françoise.

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.