ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 3:326

CHEUXAN

CHEUXAN, (Géog.) île d'Asie dépendante de la Chine, entre les côtes de la province de Chekiang & les îles du Japon.

CHEZÉ

CHEZÉ, (Jurispr.) dans quelque coûtumes signifie une certaine étendue de terre en fief, comme de deux ou trois arpens, qui est autour du château ou maison noble, & appartient à l'aîné; c'est ce que l'on appelle ailleurs le vol du chapon. Il en est fait mention dans la coûtume de Tours, art. 240. 248. 260. 273. 295. Il consiste dans cette coûtume en deux arpens de terre en fief proche le château, qui entre nobles appartiennent à l'aîné mâle pour son avantage, ou à la fille aînée en défaut d'hoirs mâles. En succession de comté, vicomté, & baronnie, il est de quatre arpens. La coûtume de Lodunois, chap. xxvij. article 4. l'appelle le vol du chapon, ou trois septerées de terre en succession de baronnie. Ibid. chap. xxviij. article 3.

On doit dire & écrire chezé, & non pas chaisé, ce mot venant du Latin casa, d'où l'on a fait chezal. chezeau, chezé.

Le Broust sur l'art. 3. du chap. xxviij. de la coûtume de Lodunois, prétend qu'on doit dire chesné, parce qu'il faut mesurer à la chaîne ce que prend l'ainé; ou bien qu'il faut lire choisé, parce que l'aîné choisit & prend cet avantage en tel lieu qu'il veut: mais ces deux étymologies sont réfutées par M. de Lauriere en son glossaire. Voyez aussi le même auteur en la préface du premier tome des ordonnances de la troisieme race. (A)

CHI

CHIA

* CHIA, (Myth.) surnom de Diane. Elle fut ainsi appellée du culte qu'on lui rendoit à Chio, où elle avoit une statue & un temple. Telle étoit la superstition des anciens payens, adorateurs de Diane de Chio, qu'ils croyoient que sa statue regardoit avec sévérité ceux qui entroient dans son temple, & avec satisfaction ceux qui en sortoient. Ce phénomene passoit pour un miracle; mais ou il n'étoit pas vrai, ou ce n'étoit qu'un effet de l'exposition de la statue, & sur - tout de l'imagination des idolatres.

CHIAMETLAN

CHIAMETLAN, (Géog.) province de l'Amérique septentrionale au Mexique. Saint - Sébastien en est la capitale. Il y a plusieurs mines d'argent.

CHIAMPORRIERO

CHIAMPORRIERO, (Géog.) ville d'Italie au Piémont dans le duché d'Aost, qui donne son nom à la vallée où elle est située.

CHIANA

CHIANA, (Géog.) riviere d'Italie qui a sa source dans la Toscane, & qui se jette dans le Tibre.

CHIAOUS

CHIAOUS, s. m. (Hist. mod.) officier de la cour du grand - seigneur, qui fait l'office d'huissier. Voyez Huissier.

Ce mot dans son origine signifie envoyé. Le chiaous porte des armes offensives & défensives, & on lui consie les prisonniers de distinction. La marque de sa dignité est un bâton couvert d'argent. Il est armé d'un cimeterre, d'un arc, & de fleches. Le grandseigneur a coûtume de choisir parmi les officiers de ce rang, ceux qu'il envoye en ambassade vers les autres princes.

On les regarde dans l'intérieur de l'empire comme des officiers de mauvais augure; car ils sont ordinairement chargés d'annoncer aux bachas & aux autres grands les ordres du sultan, quand il leur demande leur tête.

Les chiaous sont commandés par le chiaous - baschi, officier qui assiste au divan, où il introduit ceux qui y ont des affaires. Hist. ottom. (G)

CHIAPA

CHIAPA, (Géog.) ville de la Grece sur les côtes de la Morée.

Chiapa,

Chiapa, (Géog.) province de l'Amérique septentrionale, dans le Mexique. Elle est très - fertile; il s'y fait un grand commerce de cochenille, cacao, &c.

Chiapa de los Indios,

Chiapa de los Indios, (Géog.) grande ville de l'Amérique septentrionale au Mexique, dans la province de Chiapa. Long. 284. lat. 15. 6.

Chiapa - el - Real,

Chiapa - el - Real, (Géog.) ville de l'Amérique septentrionale au Mexique, dans la province de Chiapa. Long. 284. 30. lat. 16. 20.

CHIARI

CHIARI, (Géog.) petite ville d'Italie dans la Bresse, proche d'Oglio.

CHIAROMONTE

CHIAROMONTE, (Géog.) ville d'Italie en Sicile, dans la vallée de Noto. Long. 32. 25. latit. 37. 5.

CHIARVATAR

* CHIARVATAR, s. m. (Comm.) c'est en Perse & particulierement à Bender, à Congo, ce qu'on appelle en France un doüannier ou un barager. Cet officier leve un droit sur les denrees qui entrent, & ce droit est proportionnel au poids. Les personnes même n'en sont pas exemptes; elles sont estimées les unes dans les autres à trente - trois marcs du poids de six livres, c'est - à - dire à cent quatre - vingts - dix - huit livres. Or le marc de six livres est de huit gazes, & les huit gazes de quatre sous; d'où il est facile d'avoir en sous ce que chaque personne paye d'entrée. Voyez les dict. du Comm. & de Trév.

CHIASCIO

CHIASCIO, (Géog.) riviere d'Italie qui prend sa source dans l'Apennin, & qui va se jetter dans le Tibre.

CHIAVARI

CHIAVARI, (Géog.) petite ville d'Italie dans les états de la république de Genes.

CHIAVASSO

CHIAVASSO, (Géog.) ville forte d'Italie en Piémont, à peu de distance du Pô.

CHIAVENNE

CHIAVENNE, (Géog.) grande ville de Suisse au pays des Grisons, près du lac de Come. Long. 27. 4. lat. 46. 15.

CHIBRATH

* CHIBRATH, (Hist. anc.) mesure de distance chez les Hébreux. Elle étoit de mille coudées judaïques; ce qui revenoit à quatorze cents soixante - huit piés Romains six pouces, ou à deux stades & demie. La loi ne permettoit pas aux Juifs de faire plus de deux chibraths, un jour de sabbat.

CHICABAUT ou BOUTELOF

CHICABAUT ou BOUTELOF, s. m. (Marine.) c'est une piece de bois longue & forte, qu'on met à l'avant d'un petit bâtiment pour lui servir d'éperon. Voyez Boute de lof. (Z)

CHICACHAS

CHICACHAS, s. m. pl. (Géog.) peuple sauvage de l'Amérique septentrionale, dans la Louisiane. Ces Indiens regardent comme une grande beauté d'avoir le visage plat.

CHICAS

CHICAS, (los) Géog. peuple de l'Amérique méridionale au Pérou, dans l'audience de los Charcas. Il est soûmis aux Espagnols.

CHICANE

CHICANE, s. f. (Jurispr.) en termes de Palais se prend pour l'abus que l'on fait des procédures judiciaires; comme lorsqu'une partie qui est en état de défendre au fond, se retranche dans des exceptions & autres incidens illusoires & de mauvaise foi, pour tirer l'affaire en longueur, ou pour fatiguer son adversaire, & quelquefois pour surprendre le juge même. (A)

CHICANER

CHICANER, (Gramm) v. act. qui se prend dans le même sens que le substantif chicane, & dont on use quelquefois métaphoriquement hors du palais.

Chicaner

Chicaner le vent, (Mar.) c'est, lorsque le vent n'est pas favorable à la route, faire des bordées tantôt d'un côté, tantôt de l'autre, ou pour s'approcher du vent, ou pour le disputer, & mettre sous le vent un vaisseau qu'on veut combattre. (Z)

CHICANEUR

CHICANEUR, s. m. (Jurispr.) en termes de Palais est celui qui forme des incidens inutiles & de mauvaise foi. Cette qualification de chicaneur est une injure grave lorsqu'elle est appliquée mal - à - propos, surtout si c'est contre des personnes de quelque considération. (A)

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.