ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous page

Page 21:13:9

7. Piton de fleche. A la tête. B la pointe.

8. Brosse.

9. Moilette à polir. A la rainure du manche.

10. Manche de moilette à polir.

11. Moilette de drap.

Machine à polir les glaces, ètablie à Saint Yldefonse, près Madrid, reprèsentee dans les quatre Planches suivantes numerotées

MANUFACTURE DES GLACES. |DES GLACES SOUFFLÉES. |PLANCHE XXXXIII.

PLANCHE XXXXIII.

Plan général de la machine pris au rez - de - chaussée.

A le coursier du côté d'amont, par lequel l'eau vient sur la roue. B C la roue à augets. D E l'arbre & les tou - rillons de la grande roue. F F, G G, deux autres roues ou hérissons fixés sur l'arbre de la roue à augets. a, c, lan - ternes dans lesquelles les hérissons engrenent. b, d, ma - nivelles servant d'axes aux lanternes. H H, I I, tirans pour communiquer le mouvement au grand chassis. K L M N, O P, Q R, entre - toises des longs côtés du chassis. S S S, &c. polissoires fixées sur les entre toises. T T T polissoires fixées aux longs côtés du chassis; l'en - ceinte formée par des lignes ponctuées indique le con - tour de tables de pierres, sur lesquelles on scelle les glaces pour les polir. V V V V quatre poteaux de bois posés sur des de pierre, servant à soutenir le plan - cher au - dessus duquel est un second attelier, comme on verra dans les Planches suivantes.

MANUFACTURE DES GLACES. |DES GLACES SOUFFLÉES. |PLANCHE XXXXIV.

PLANCHE XXXXIV.

Élévation latérale, & coupe par le milieu de la lon - gueur du coursier.

B B fond du coursier. B B B trompe servant d'em - bouchure au coursier du côté d'aval. B B B B coursier du côté d'aval. B C la grande roue à augets. E tourillon à l'extrémité de l'axe. G G hérisson fixé sur l'arbre. c lan - terne. d manivelle de la lanterne. A X coursier du côté d'amont, par lequel l'eau arrive sur la roue.

II tirant pour communiquer le mouvement aux chas - sis. f f jumelles fixées sur les entre - toises de la cage de charpente qui renferme la grande roue N N, L L pro - fils des longues barres du chassis inférieur. N, L profil des longues barres du chassis de l'attelier supérieur. N N 13, L L 14 chaînes qui suspendent le chassis infé - rieur; elles sont mobiles aux points 13, 14. I d troi - sieme chaîne ou levier mobile au point 1, & dans la longue mortaise d duquel passe le coude de la mani - velle, qui imprime à ces trois pieces un mouvement d'oscillation. 11, 3. L L, 4, leviers du premier genre mobiles en f f, qui communiquent le mouvement au chassis supérieur N, L; ces deux leviers sont assemblés à charniere au chassis inférieur. 9, 10, 11, 12, regles fixées aux longs côtés du chassis inférieur, lesquelles portent chacune deux polissoires. q r tables de pierres sur lesquelles les glaces sont scellées pour être polies. s t, s t, & dez des pierres sur lesquelles les tables sont posées.

Au second étage. o p patins & chevalets de charpente qui portent les tables m m, n n, sur lesquelles les glaces sont posées pour être polies. N, L chassis supérieur, 3, 4 fourches qui tiennent les regles 5, 6. 7, 8, sur chacunes desquelles il y a quatre polissoires montées.

MANUFACTURE DES GLACES. |DES GLACES SOUFFLÉES. |PLANCHE XXXXV.

PLANCHE XXXXV.

Elévation & coupe de la machine par un plan paral - lele à l'arbre de la grande roue, & par conséquent per - pendiculaire à la longueur du coursier, dont on voit dans le lointain la partie d'aval.

B partie d'aval du coursier. B C la grande roue à au - gets. D E arbre de la grande roue. F G hérissons qui conduisent les lanternes. a, c, les lanternes. b d mani - velles des lanternes. b 1, d 2, chaînes ou leviers qui communiquent le mouvement aux chassis. g g, h h, en - tre - toises sur lesquelles sont les tourillons des leviers; 3, 4, fourchettes qui embrassent les longs côtés du chas - sis supérieur. k l, m m, table sur laquelle les glaces sont posées. o o o, p p p, patins & chevalets qui supportent les tables.

MANUFACTURE DES GLACES. |DES GLACES SOUFFLÉES. |PLANCHE XXXXVI.

PLANCHE XXXXVI.

Représentation perspective de la machine entiere, on a supposé les murailles & les planchers en partie abat - tus, pour laisser voir des parties qui sans cela auroient été cachées.

X A coursier qui amene l'eau sur la roue. C la roue à augets. B B B B sortie du coursier. G partie d'un des deux hérissons. c lanterne dont les tourillons de l'axe reposent sur les solives. d manivelle de la lanterne.

Au rez - de - chaussée. s t, s t, dez de pierre sur lesquels posent les tables de pierre q r r où on affermit les glaces pour les polir. N N, L L K K chassis inférieur. Le long côté L L K K est garni de regles qui portent cha - cune deux polissoires T T, &c. on a supprimé les re - gles & les polissoires de l'autre long côté. N N, R Q tringles ou petits côtés du chassis qui portent chacune quatre polissoires, comme il est marqué au plan Plan - che I. d 1, d 1, tirans qui communiquent le mouve - ment du levier d 1 aux chaînes I 13, I 14, qui suspen - dent le chassis inférieur.

3, 4, leviers mobiles entre les jumelles f f, aux extré - mités desquelles ils ont en f leur point d'appui: ces le - viers supportent les longs côtés du chassis supérieur L K, N M.

L K côté du chassis supérieur, sur lequel sont les re - gles prêtes à recevoir chacune quatre polissoires.

N M autre côté du chassis supérieur prêt à recevoir les regles. m m m, n n n tables pour polir les glaces. o o o, p p p patins & chevalets qui supportent les tables de l'attelier supérieur.

Le discours sur les glaces coulées qu'on trouvera dans le Dictionnaire à l'article Verrerie, & les expli - cations des Planches sur cette partie sont de M. Allut le fils; les desseins de ces Planches sont de M. Goussier, qui les a exécutées à la manufacture de Rouelle, on peut compter sur leur exactitude. Le discours, les Plan - ches & les explications sur les glaces soufflées sont d'une autre main. Le discours sur le poli des glaces est aussi de M. Allut le fils. Les desseins & les explications des Planches de la machine de S. Yldefonse sont aussi de M. Goussier.

Next page


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.