ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Banque (Page 2:62)

Banque, chez les Passementiers, est l'instrument propre à porter les rochets, ou bobines, pour ourdir: il y a des banques de plusieurs sortes; les unes, outre cet usage, ont encore celui de pouvoir servir de plioir; d'autres ressemblent assez à ces portevaisselles appellés dressoirs, & ont, ou peuvent avoir, double rang de broches; les premieres auroient aussi cet avantage si on perçoit des trous paralleles dans la largeur des trois petites planchettes qui sont vûes droites dans nos planches de Passementerie, où sont représentées les deux sortes de banques dont nous venons de parler. En pratiquant ces trous paralleles, on auroit la facilité de mettre tant de rochets en banque que l'on voudroit. On a, dans les mêmes planches, une troisieme sorte de banque; c'est une espece de poteau quarré dont la largeur n'est pas absolument déterminée, puisque si l'on vouloit y mettre deux rangs de broches, il faudroit qu'il fût plus épais que lorsqu'il n'y en auroit qu'un rang; on fait entrer dans ce poteau le bout pointu de ces broches, de sorte qu'elles y demeurent invariables: on les place parallelement les unes aux autres; on en peut mettre tant qu'il en pourra tenir, en laissant toutefois une distance telle que les bords des deux rochets ne se puissent toucher; sans cette précaution ils s'empôcheroient mutuellement de se mouvoir, ou mettroient au moins les soies en danger de casser. Dans le cas où ces bords de rochets, ou bobines, se trouveroient trop hauts, & que ce frottement fût inévitable, il faudroit pour lors espacer davantage les broches les unes des autres, en laissant une place vuide entre deux, on trouveroit ainsi l'espace dont on avoit besoin: mais à quoi bon cette grande quantité de broches, dira - t - on? lorsqu'on aura lû à l'article Ourdir, que l'on n'ourdissoit qu'avec seize rochets; il ne faut donc, continuera - t - on, que seize broches, ou tout au plus trente - deux, ce qui n'exposera plus au frottement qu'on craignoit. Quoique la regle générale soit d'ourdir à seize rochets, ou tout au plus à trente - deux, comme le pratiquent plusieurs ouvriers qui par - là avancent plus vîte de moitié, façon de travailler qui doit être peu suivie, parce qu'il est bien plus difficile de veiller sur trente - deux rochets que sur seize, & par conséquent plus facile d'échapper un brin, ou même plusieurs qui viennent à casser: je n'en serai pas moins pour la quantité de broches à cette banque; car au même article Ourdir, à l'endroit où il est question des rubans rayés, on voit qu'il faut, suivant le besoin, changer de conleur. En supposant qu'on eût quatre couleurs à employer, & qu'il y eut soixante - quatre broches à la banque, on auroit quatre couleurs sous la main toutes fois qu'il faudroit qu'on en changeât: d'abord deux sur la même face, ayant seize broches de chaque côté, puis en retournant la banque, encore deux autres. On voit que ces broches ne sont pas posées horisontalement, mais qu'au contraire le bout extérieur est plus élevé que l'autre, en voici la raison: si les broches étoient paralleles à l'horison, les rochets, par la vîtesse avec laquelle ils se meuvent, (car il faut qu'ils fassent bien des tours pendant que le moulin de l'ourdissoir n'en fait qu'un) seroient en danger de s'échapper des broches, inconvénient que l'on évite par l'inclinaison des broches: étant ainsi placées, il est bon d'ajuster à chacune un moule de bouton, qui, par sa convexité, empêchera que le rochet ne frotte en tant de parties contre la face platte du poteau; la planche d'en bas, qui lui sert de base, est revêtue des quatre côtés de triangles, ce qui la rend propre à contenir les rochets, vuides ou pleins, qu'on y veut mettre.

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.