ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

AVORTEMENT (Page 1:885)

AVORTEMENT, s'employe en Medecine pour l'accouchement avant terme, d'un foetus humain imparfait, soit vivant ou mort. Voyez Accouchement & Grossesse.

Dans ce sens, avortement est la même chose que ce que nous appellons communément fausse - couche, les Latins abortus, & quelquefois abactus.

L'avortement peut arriver dans tous les tems de la grossesse: mais s'il arrive avant le second mois après la conception, on l'appelle proprement fausse conception, ou faux germe. Voyez Conception.

Il y a des exemples d'avortemens par la bouche, l'anus, le nombril, &c. Voyez Foetus, Embryon, &c.

Les causes ordinaires de l'avortement, sont des évacuations immodérées, des mouvemens violens, des passions soudaines, des frayeurs, &c. les autres causes sont la grosseur & la pesanteur du foetus, l'irritation de la matrice, le relâchement des ligamens du placenta, la foiblesse & le défaut de nourriture du foetus; trop manger, de longs jeûnes ou de longues villes, l'usage des corps baleinés, les mauvaises odeurs, les violens purgatifs; & en général tout ce qui tend à provoquer les regles.

Les symptomes qui précedent d'ordinaire l'avortement, sont une fievre continue ou intermittente, une douleur dans les lombes & à la tête, une pesanteur des yeux, un affaissement & un resserrement du ventre; un écoulement de sang pur ou aqueux; une diminution des mammelles, un lait séreux, &c. lorsque le moment de la fausse couche est venu, les dou leurs sont à peu - près les mêmes que celles de l'accouchement.

L'avortement est dangereux quand la grossesse est fort avancée, & qu'ainsi le foetus est d'une grosseur considérable; quand la cause est très - violente, que la malade a de fortes convulsions, que l'accouchement est précédé ou suivi d'une grande hémorrhagie, que le foetus est pourri, &c. Dans d'autres cas, il est rarement mortel.

Le traitement doit être conforme aux symptomes particuliers & aux circonstances. Si la malade est pléthorique, il faut saigner dès que les premiers symptomes paroissent. En cas d'hémorrhagie, il faut avoir recours aux astringens appropriés; & s'ils ne réussissent pas, aux fomentations, aux injections, aux fumigations. S'il y a un ténesme, il faut employer la rhubarbe; & s'il y a un relâchement habituel des vaisseaux de la matrice, on se servira du gayac. Voyez Grossesse. (N)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.