ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Avantage (Page 1:862)

Avantage, s. m. en terme de jeu. On dit qu'un joüeur a de l'avantage, lorsqu'il y a plus à parier pour son gain, que pour sa perte; c'est - à - dire, lorsque son espérance surpasse sa mise. Pour éclaircir cette définition par un exemple très - simple; je suppose qu'un joüeur A parie contre un autre B, d'amener deux du premier coup avec un dez, & que la mise de chaque joüeur soit d'un écu; il est évident que le joüeur B, a un grand avantage dans ce pari; car le dez ayant six faces peut amener six chiffres différens, dont il n'y en a qu'un qui fasse gagner le joüeur A. Ainsi la mise totale étant deux écus, il y a cinq contre un à parier que le joüeur B gagnera. Donc l'espérance de ce joueur est égale à /6 de la mise totale, c'est - à - dire, à 10/6 d'écu, puisque la mise totale est deux écus. Or, 10/6 d'écu valent un écu & deux tiers d'écu. Donc puisque la mise du joüeur B est un écu, son avantage, c'est - à - dire, l'excès de ce qu'il espere gagner sur la somme qu'il met au jeu, est 2/3 d'écu. De façon que si le joüeur A, après avoir fait le pari, vouloit renoncer au jeu, & n'osoit tenter la fortune, il faudroit qu'il rendît au joüeur B son écu, & outre cela 2 livres, c'est - à - dire, 2/3 d'écu. V. Pari, Jeu, Dez, Probabilité , &c. (O)

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.