ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Merle blieu (Page 10:389)

Merle blieu ou Moineau solitaire, passer solitarius dictus, oiseau qui est de la grosseur du merle, auquel il ressemble parfaitement par la forme du corps. Il a la tête & le cou fort gros; le dessus de la tête est d'une couleur cendrée obscure, & le dos d'un bleu foncé & presque noir, excepté les bords extérieurs des plumes qui sont d'un blanc sale. Les plumes des épaules & celles qui recouvrent les grandes plumes des ailes ont la même couleur que le dos, il y a dans chaque aile dix - huit grandes plumes qui sont toutes brunes, à l'exception de l'extérieure de chaque côté qui est plus courte que les autres, parmi lesquelles il y en a quelques unes qui ont la pointe blanche. La queue est longue d'une palme, & composée de douze plumes d'un brun presque noir. Toute la face inférieure de l'oiseau, c'est - à - dire la poitrine, le ventre & les cuisses, ont des lignes transversales, les unes de couleur cendrée, les autres noires, & d'autres blanches; ces taches sont comme ondoyantes. La couleur du ventre ressemble à celle du coucou; la gorge & la partie supérieure de la poitrine ne sont pas cendrées. On y voit au contraire des taches blanches avec un peu de roux; le bec est droit, noirâtre, un peu plus long, un peu plus gros & plus fort que celui de la grive. Les pattes sont courtes & noires, les pies & les ongles ont cette même couleur. L'oiseau sur lequel on a fait cette description, étoit femelle. Selon Aldrovande, les mâles sont plus beaux, ils sont en entier d'une couleur bleue pourprée. Willoughby dit avoir vû un mâle à Rome, dont le dos principalement étoit d'un bleu obscur pourpré. Le merle chante très - agreablement, sa voix imite le son d'une flûte; il apprend aisément à parler, il se plaît à être seul, il reste sur les vieux édifices. Willoughby, Ornith. Voyez Oiseau.

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.