ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ASTERIQUE (Page 1:776)

ASTERIQUE, s. m. terme de Grammaire & d'Imprimerie; c'est un signe qui est ordinairement en forme d'étoile que l'on met au - dessus ou auprès d'un mot, pour indiquer au lecteur qu'on le renvoye à un signe pareil, après lequel il trouvera quelque remarque ou explication. Une suite de petites étoiles indique qu'il y a quelques mots qui manquent. Ce mot étoit en usage dans le même sens, chez les anciens; c'est un diminutif de A'HR, étoile. Isidore en fait mention au premier livre de ses origines. Stella enim A'HR, groeco sermone dicitur, à quo asteriscus, stellula, est derivatus; & quelques lignes plus bas, il ajoûte, qu'Aristarque se servoit d'astérique allongé par une petite ligne * - pour marquer les vers d'Homere que les copistes avoient déplacés. Asteriscus cum obelo; hâc propriè Aristarchus utebatur in iis versibus qui non suo loco positi erant. Isid. ibid.

Quelquefois on se sert de l'astérique pour faire remarquer un mot ou une pensée: mais il est plus ordinaire que pour cet usage, on employe cette marque NB, qui signifie nota benè, remarquez bien. (F)

* L'astérique est un corps de lettre qui entre dans l'assortunent général d'une fonte. Son oeil a la figure qu'on a dit ci - dessus.

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.