ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ASPIRÉE (Page 1:762)

ASPIRÉE, adj. f. terme de Grammaire; lettre aspirée. La méthode Greque de P.R. dit aussi aspirante.

*PI=, *KAPW=A, *TAU=, sont les tenues, Et pour moyennes sont reçûes: Ces trois, *BH=TA, *GAMMA, *DLA, Aspirantes *FI=, *XI=, *QH=TA.

Autrefois ce signe h étoit la marque de l'aspiration, comme il l'est encore en Latin, & dans plusieurs mots de notre langue. On partagea ce signe en deux parties qu'on arrondit; l'une servit pour l'esprit doux, & l'autre pour l'esprit rude ou âpre. Notre h aspirée n'est qu'un esprit âpre, qui marque que la voyelle qui la suit, ou la consonne qui la précede, doit être accompagnée d'une aspiration. Rhetorica, &c.

En chaque nation, les organes de la parole suivent un mouvement particulier dans la prononciation des mots; je veux dire, que le même mot est prononcé en chaque pays par une combinaison particuliere des organes de la parole: les uns prononcent du gosier, les autres du haut du palais, d'autres du bout des levres, &c.

De plus, il faut observer que quand nous voulons prononcer un mot d'une autre langue que la nôtre, nous forçons les organes de la parole, pour tâcher d'imiter la prononciation originale de ce mot; & cet effort ne sert souvent qu'à nous écarter de la véritable prononciation.

De - là il est arrivé que les étrangers voulant faire sentir la force de l'esprit Grec, le méchanisme de leurs organes leur a fait prononcer cet esprit, ou avec trop de force, ou avec trop peu: ainsi au lieu de EZ, six, prononcé avec l'esprit âpre & l'accent grave, les Latins ont fait sex; de EW=TA ils ont fait septem; d'EDOMO, septimus. Ainsi d'EIA est venu vesta; d'EIADE, vestales; d'ESW=ERO, ils ont fait vesperus; d'UW=E\R, super; d'AL, sal; ainsi de plusieurs autres, où l'on sent que le méchanisme de la parole a amené au lieu de l'esprit un s, ou un v, ou un f: c'est ainsi que de O=INO on a fait vinum, donnant à l'v consonne un peu du son de l'u voyelle, qu'ils prononçoient ou. (F)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.