ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ASPIRATION (Page 1:762)

ASPIRATION, s. f. (Gramm.) Ce mot signifie proprement l'action de celui qui tire l'air extérieur en - dedans; & l'expiration, est l'action par laquelle on repousse ce même air en - dehors. En Grammaire, par aspiration, on entend une certaine prononciation forte que l'on donne à une lettre, & qui se fait par aspiration & respiration. Les Grees la marquoient par leur esprit rude, les Latins par h, en quoi nous les avons suivis. Mais notre h est très - souvent muette, & ne marque pas toûjours l'aspiration: elle est muette dans homme, honnête, héroïne, &c. elle est aspirée en haut, hauteur, héros, &c. Voyez H. (F)

Aspiration (Page 1:762)

Aspiration, s. f. est la même chose, en Hydraulique, qu'ascension. L'eau dans les pompes ne peut guere être aspirée qu'à 25 ou 26 piés de haut, quoique l'on puisse la pousser, suivant les regles, jusqu'à 32 piés, pourvû que l'air extérieur comprime la surface de l'eau du puits ou de la riviere dans laquelle trempe le tuyau de l'aspiration; alors la colonne d'eau fait équilibre avec la colonne d'air. Si on n'aspire l'eau qu'à 20 ou 26 piés de haut, c'est afin que le piston ait plus de vivacité & plus de force pour tirer l'eau. Voyez Air, Pompe. (K)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.