ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Arbre (Page 1:590)

Arbre de Diane ou Arbre philosophique, (Chim.) végétation métallique artificielle, dans laquelle on voit un arbre se former & croître peu à peu du fond d'une bouteille pleine d'eau.

Cette opération se fait par le mêlange de l'argent, du mercure & de l'esprit de nitre qui se crystallisent ensemble en forme d'un petit arbre.

Furetiere dit qu'on a vû à Paris végéter les métaux, l'or, l'argent, le fer & le cuivre, préparés avec l'eauforte, & qu'il s'éleve dans cette eau une espece d'arbre qui croit à vûe d'oeil, & se divise en plusieurs branches dans toute la hauteur de l'eau, tant qu'il y a de la matiere: on appelle cette eau, eau de caillou; & le secret en a été donné par Rhodès Carasses, Chimiste Grec dont parle le journal des Savans de 1677.

Il y a deux manieres différentes de faire cette expérience amusante. La premiere est d'une longueur à faire languir un curieux: voici comment la décrit Lemery. Prenez une once d'argent, faites la dissolution dans trois onces d'esprit de nitre; jettez votre dissolution dans un matras où vous aurez mis dix - huit ou vingt onces d'eau & deux onces de vif - argent; il faut que le matras soit rempli jusqu'au cou; laissez - le en repos sur un petit rondeau de paille en quelque lieu sûr, durant quarante jours; vous verrez pendant ce tems - là se former un arbre avec des branches, & des petites boules au bout qui représentent des fruits.

La seconde maniere de faire l'arbre de Diane est plus prompte: mais elle est moins parfaite. Elle est due à M. Homberg, & elle se fait en un quart - d'heure. Pour la faire, prenez quatre gros d'argent fin en limaille, faites - en un amalgame à froid avec deux gros de mercure; dissolvez cet amalgame en quatre onces d'eauforte; versez cette dissolution dans trois demi - septiers d'eau commune; battez - les un peu ensemble pour les mêler, & gardez le tout dans une bouteille bien bouchée.

Quand vous voudrez vous en servir pour faire un arbre métallique, prenez - en une once ou environ, & mettez dans la même bouteille la grosseur d'un petit pois d'amalgame ordinaire d'or ou d'argent, qui soit maniable comme du beurre; ensuite laissez la bouteille en repos deux ou trois minutes de tems.

Aussi - tôt après vous verrez sortir de petits filamens perpendiculaires de la boule d'amalgame qui s'augmenteront à vûe d'oeil, en jettant des branches en forme d'arbrisseau.

La petite boule d'amalgame se durcira & deviendra d'un blanc terne: mais le petit arbrisseau aura une véritable couleur d'argent poli. M. Homberg explique parfaitement la formation de cet arbre artificiel. Le P. Kirker avoit à Rome dans son cabinet un pareil arbre métallique, dont on peut trouver une belle description dans son Musoeum colleg. Rom. s. 4. p. 46. Cet article est en partie de M. Formey.

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.