ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ARABIE (Page 1:570)

* ARABIE, (Géog. anc. & mod.) pays considérable de l'Asie; presqu'île bornée à l'occident par la mer Rouge, l'isthme du Suez, la Terre - sainte, & la Syrie; au nord par l'Euphrate & le golfe Persique; à l'orient par l'Océan; au midi par le détroit de Babel - Mandel. On divise l'Arabie en pétrée, deserte, & heureuse. La pétrée, la plus petite des trois, est montagneuse & peu habitée dans sa partie septentrionale: mais elle est peuplée & assez fertile dans sa partie méridionale. Elle a été appellée pétrée de Petra son ancienne capitale; Herac l'est aujourd'hui. L'Arabie deserte ainsi nommée de son terrein, est entrecoupée de montagnes & de sables stériles; Ana en est la capitale. L'heureuse, en arabe Yemen, doit cette épithete à sa fertilité; Sanaa en est la capitale. Les Arabes sont Mahométans; ils sont gouvernés par des émirs ou cheics, indépendans les uns des autres, mais tributaires du Grand - Seigneur. Les Arabes sont voleurs & belliqueux. Long. 52. 77. lat. 12. 34.

Quant au commerce, l'Arabie heureuse est presque la seule où il y en ait. Les villes de cette contrée où il s'en fait le plus, sont Mocha, Hidedan, Chichiri, Zibet, Ziden sur la mer Rouge; Aden, Fartack sur l'Océan arabique; Bahr, Barrhem, & El - catif dans le golfe de Bassora; enfin Bassora. On peut ajoûter la Meque & Médine, où la dévotion amene tant de pélerins, & l'intérêt tant de marchands. Le commerce s'entretient dans ces deux villes par Ziden, qui est proprement le port de la Meque, & par Mocha, qui en est comme l'entrepôt.

Mocha est à l'entrée de la mer Rouge; on y voit arriver des vaisseaux de l'Europe, de l'Asie, & de l'Afrique; outre le commerce maritime, il s'en fait encore un par terre par le moyen des caravanes d'Alep & de Suez, qui y apportent des velours, des satins, des armoisins, toutes sortes d'étoffes riches, du safran, du mercure, du vermillon, des merceries, &c.

On en remporte partie des productions naturelles du pays; partie des ouvrages des manufactures; partie des marchandises étrangeres qui ont été apportées des Indes, de l'Afrique & de l'Europe. Les manufactures donnent quelques toiles de coton; le pays produit des parfums, de l'encens, de la myrrhe, de l'ambre - gris, des pierreries, de l'aloès, du baume, de la canelle, de la casse, du sang de dragon, de la gomme arabique, du corail, & sur - tout du caffé.

Aden joüissoit autrefois de tout le commerce qui se fait à Mocha. Les vaisseaux des Indes, de Perse, d'Ethiopie, des îles de Comorre, de Madagascar & de Mélinde sont ceux dont on voit le plus à Chichiri.

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.