ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Gants (Page 7:475)

Gants, (Droit coûtumier.) droit seigneurial qui dans la plûpart de nos coûtumes, est dû à chaque mutation; ce droit est reglé à une petite somme, savoir deux sous en quelques lieux, & en d'autres, quatre deniers, qui suivant la coûtume de Dunois, art. 36. doivent être payés par l'acheteur, huit jours après le contrat de vente. Je n'en savois guere davantage sur ce terme de coûtume: mais M. Aubert, dans ses additions au Richelet, m'a éclairé completement & agréablement: je vais transcrire sa glose, pour n'y pas renvoyer le lecteur.

« Le droit de gants, dit - il, est ancien, selon Galant, dans son traité du franc - alleu: il est dit dans la coûtume de Lorris, art. 4. tit. des cens, &c. aucunes censives sort à droit de lods & ventes, les autres, à gants & ventes. Les coûtumes d'Orléans, art. 106. de Chartres, art. 47. & plusieurs autres, s'expliquent de même; & Boutillier, dans sa somme, ch. v. en fait mention en ces termes: gants blancs pour les deux livres de tenure».

Ces gants étoient une reconnoissance de l'investiture accordée par le seigneur au nouvel acquéreur. La tradition réelle se faisoit autrefois de différentes manieres, ou par un fétu de bois ou de paille, ou par un morceau de terre, ou par des gants, que le seigneur féodal recevoit comme une marque de la gratitude de son vassal, ou de son emphitéote: on en voit la formule dans Marculphe; & l'on seroit sans doute ennuyeux, si l'on rapportoit ic toutes les preuves que l'on trouve dans plusieurs auteurs de cet ancien usage. Je me contenterai, ajoûte M. Aubert, de ces endroit du loman de la Rose, où l'amante parle:

Vienne, dit - elle, à point aux gants. L'amant répond,

Aux gants, dame, ains vous dis sans lobe, Que vous aurez mantel & robe.

Le glossaire latin de Ducange est à consulter sur le fi équent usage de la delivrance d'un gant, pour marque de l'investiture. Si aliquam territorii partem, dit une loi anglo - saxonne, venundari contigerit, domini venditiones (les ventes) habebunt, scilicet tot denarios quot venditor indè habuerit solidos: major verò terroe illius, pro wantis (les gants) accipiet duos denarios. Il arriva de cette loi, que les gants devinrent un droit personnel au baili du fiet du seigneur: de - là s'établit encore la coûtume, dans la plûpart des marchés, de donner aux domestiques de l'argent pour une paire de gants. (D. J.)

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.