ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

APRETÉ (Page 1:561)

APRETÉ, s. f. se dit de l'inégalité & de la rudesse de la surface d'un corps, par laquelle quelques - unes de ses parties s'élevent tellement au - dessus du reste, qu'elles empêchent de passer la main dessus avec aisance & liberté. Voyez Particule.

L'âpreté ou la rudesse est opposée à la douceur, à l'égalité, à ce qui est uni ou poli, &c. le frottement des surfaces contiguës vient de leur âpreté. Voyez Surface & Frottement.

L'âpreté plus ou moins grande des surfaces des corps est une chose purement relative: les corps qui nous paroissent avoir la surface la plus unie, étant vûs au microscope, ne sont plus qu'un tissu de rugosités & d'inégalités.

Suivant ce que M. Boyle rapporte de Vermausen, aveugle très - fameux par la délicatesse & la finesse de son toucher, avec lequel il distinguoit les couleurs, il paroîtroit que chaque couleur a son degré ou son espece particuliere d'âpreté. Le noir paroît être la plus rude, de même qu'il est la plus obscure des couleurs: mais les autres ne sont pas plus douces à proportion qu'elles sont plus éclatantes; c'est - à - dire, que la plus rude n'est pas toûjours celle qui réfléchit le moins de lumiere: car le jaune est plus rude que le bleu, & le verd, qui est la couleur moyenne, est plus rude que l'une & l'autre. V. Couleur, Lumiere, (O)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.