ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

APOGÉE (Page 1:530)

APOGÉE, s. m. c'est, en Astronomie, le point de l'orbite du soleil ou d'une planete le plus éloigné de la terre. Voyez Orbite & Terre.

Ce mot est composé de A'W=\O, ab, & de GH= ou GAI=A, terra, terre; apogée signifie aussi grotte ou voûte soûterraine.

L'apogée est un point dans les cieux, placé à une des extrémités de la ligne des apsides. Lorsque le soleil ou une planete est à ce point, elle se trouve alors à la plus grande distance de la terre où elle puisse être pendant sa révolution entiere. Voyez Apside, Terre, Planete , &c.

Le point opposé à l'apogée s'appelle perigée. Voyez Périgée.

Les anciens Astronomes qui plaçoient la terre au centre du monde, considéroient particulierement l'apogée & le périgée. Quant aux modernes, qui font occuper au soleil le lieu que les anciens avoient, accordé à la terre, il n'est plus question pour eux d'apogée & de périgée, mais d'aphélie & de périhélie. L'apogée du soleil est la même chose que l'aphélie de la terre, & le périgée du soleil est la même chose que le périhélie de la terre. Voyez Aphélie & Périhélie; voyez aussi Système.

On peut déterminer la quantité du mouvement de l'apogée par deux observations faites en deux tems fort éloignés l'un de l'autre; on réduira en minutes la différence donnée par les deux observations, & on divisera les minutes par le nombre d'années comprises entre les deux observations: le quotient de cette division sera le mouvement annuel de l'apogée. Ainsi Hipparque ayant observé, 140 ans avant Jesus - Christ, que l'apogée du soleil étoit au 5d 30'des ; & Riccioli ayant observé en l'an de Jesus - Christ 1646, qu'il étoit au 7d 26'du 69, il s'ensuit que le mouvement annuel de l'apogée est de 1'2", puisqu'en divisant la différence 31d 56'15" réduite en secondes, par l'intervalle 1785 des années écoulées entre les deux observations, il vient pour quotient 1'2", comme le portent les tables de M. de la Hire.

La seule de toutes les planetes qui ait un apogée & un périgée véritable, est la lune, parce que cette planete tourne véritablement autour de la terre; cet apogée, aussi - bien que le périgée, a un mouvement très - sensible d'occident en orient, selon la suite des signes, de sorte que l'axe ou la ligne des apsides ne se retrouve au même point du ciel qu'après un intervalle d'environ neuf ans.

De plus, le mouvement de l'apogée de la Lune est sujet à une inégalité considérable; car lorsque cet apogée se trouve dans la ligne des syzigies, il paroît se mouvoir de même que le Soleil, selon la suite des signes: mais dans les quadratures; il est au contraire rétrograde. Or les mouvemens de l'apogée, soit qu'il s'accélere ou qu'il rétrograde, ne sont pas toûjours égaux: car il doit arriver lorsque la Lune est dans l'un ou l'autre quartier, que la ligne de son apogée s'avancera bien plus lentement qu'à l'ordinaire, ou qu'il deviendra rétrograde; au lieu que si la Lune est en conjonction, le mouvement de l'apogée sera le plus rapide qu'on pourra observer. Voyez Apside. Inst. Astr. de M. le Monnier. La cause du mouvement de l'apogée de la lune est le sujet d'une grande question qui n'est pas encore décidée au moment que j'écris ceci. Voyez Attraction & Lune. (O)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.