ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Eaux ameres de jalousie (Page 5:203)

Eaux ameres de jalousie, (Hist. anc.) il est parlé dans la loi de Moyse, d'une eau qui servoit à prouver si une femme étoit coupable ou non d'adultere.

Voici comment on procédoit: le prêtre présentoit à la femme l'eau de jalousie, en lui disant: « Si vous vous êtes retirée de votre mari, & que vous vous soyez souillée en vous approchant d'un autre homme, &c. que le Seigneur vous rende un objet de malédiction, & un exemple pour tout son peuple, en faisant pourrir votre cuisse & enfler votre ventre; que cette eau entre dans vos entrailles, pour faire enfler votre ventre & pourrir votre cuisse ». Et la femme répondra, ainsi soit - il. Le prêtre écrira ces malédictions dans un livre, & il les effacera ensuite avec l'eau amere. Lorsqu'il aura fait boire à la femme l'eau amere, il arrivera que si elle a été souillée, elle sera pénetrée par cette eau, son ventre s'enflera, & sa cuisse pourrira, &c. Que si elle n'a point été souillée, elle n'en ressentira aucun mal, & elle aura des enfans. Num. cap v. Voilà une pratique qui prouve certainement que Jehoya n'étoit pas seulement le Dieu des Juifs, mais qu'il en étoit encore le souverain, & que ces peuples vivoient sous une théocratie. Chambers. (G)

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.