ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Air (Page 1:237)

Air en Musique, est proprement le chant qu'on adapte aux paroles d'une chanson ou d'une petite piece de Poësie propre à être chantée; & par extension on appelle air la chanson même. Dans les Opéra on donne le nom d'airs à tous les morceaux de musique mesurés, pour les distinguer du récitatif qui ne l'est pas; & généralement on appelle air tout morceau de musique, soit vocale, soit instrumentale, qui a son commencement & sa fin. Si le sujet est divise entre deux parties, l'air s'appelle duo, si entre trois, trio, &c.

Saumaise croit que ce mot vient du Latin oera; & M. Burette est de son opinion, quoique Menage combatte ce sentiment dans son étymologie de la langue Françoise.

Les Romains avoient leurs signes pour le rythme, ainsi que les Grecs avoient les leurs; & es signes, tirés aussi de leurs caracteres numériques, se nommoient non - seulement numerus, mais encore oera, c'est - à - dire nombre, ou la marque du nombre; numeri nota, dit Nonius Marcellus. C'est en ce sens qu'il se trouve employé dans ce vers de Lucile:

Hoec est ratio? perversa oera? summa subducta improbè? Et Sextus Rusus s'en est servi de même. Or quoique ce mot oera ne se prît originairement parmi les Musiciens que pour le nombre ou la mesure du chant, dans la suite on en fit le même usage qu'on avoit fait du mot numerus; & l'on se servoit d'oera pour désigner le chant même: d'où est venu le mot François air, & l'Italien aria pris dans le même sens.

Les Grecs avoient plusieurs sortes d'airs qu'ils appelloient nomes, qui avoient chacun leur caractere, & dont plusieurs étoient propres à quelques instrumens particuliers, à peu près comme ce que nous appellons aujourd'hui pieces ou sonates.

La musique moderne a diverses especes d'airs qui conviennent chacune à quelque espece de danse dont ils portent le nom. Voyez Menuet, Gavotte, Musette, Passepié, Chanson , &c. (S)

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.