ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ALEPH (Page 1:254)

ALEPH, C'est le nom de la premiere lettre de l'alphabet Hébreu, d'où l'on a formé l'alpha des Syriens & des Grecs; ce nom signifie Chef, Prince, ou mille. On trouve quelques Pseaumes & quelques autres ouvrages dans l'Ecriture, qui commencent par aleph, & dont les autres versets continuent par les lettres suivantes de l'alphabet. Il n'y a en cela aucun mystere; mais ces pieces s'appellent acrostiches, parce que tous les vers qui les composent, commencent par une lettre de l'alphabet, selon l'ordre & l'arrangement qu'elles tiennent entre elles dans l'ordre grammatical. Ainsi dans le Pseaume Beati immaculati in viâ, les huit premiers vers commencent par aleph, les huit suivans par beth; & ainsi des autres. Dans le Pseaume 110. Consitebor tibi, Domine, in toto corde meo, ce vers commence par aleph; ce qui suit, in concilio justorum & congregatione, commence par beth, & ainsi de suite. Dans les Lamentations de Jérémie, il y a deux chapitres, dont la premiere strophe seulement commence par aleph, la seconde par beth; & ainsi des autres. Le troisieme chapitre a trois versets de suite qui commencent par aleph; puis trois autres qui commencent par beth, & les Hébreux ne connoissent point d'autres vers acrostiches que ceux - là. Voyez Acrostiche.

Les Juifs se servent aujourd'hui de leurs lettres, pour marquer les chifres: aleph, vaut un; beth, deux; ghimel, trois; & ainsi des autres. Mais on ne voit pas qu'anciennement ces caracteres aient eu le même usage: pour le reste, on peut consulter les grammaires Hébraiques. On en a depuis peu imprimé une en François à Paris chez Colombat, en faveur de ceux qui n'entendent pas le Latin: pour les Latines, elles sont très - communes. On peut consulter ce que nous dirons ci - après, sous les articles de Langues Hébraiques, de Grammaire, de Points voyelles, de Lettres, &c. (G)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.