ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

AD (Page 1:125)

AD, (Gram.) préposition Latine qui signifie à, auprè, pour, vers, devant. Cette préposition entre aussi dans la composition de plusieurs mots, tant en Latin qu'en François; amare, aimer, adamare, aimer fort; addition, donner, adonner; on écrivoit autrefois addonner, s'appliquer à, s'attacher, se livrer: cet homme est adonné au vin., au jeu, &c.

Quelquefois le d est supprimé, comme dans aligner, aguérir, améliorer, anéantir; on conserve le d lorsque le simple commence par une voyelle, selon son étymologie; adopter, adoption, adherer, adhésion, adapter; & dans les mots qui commencent par m, admettre, admirer, administrer, administration; & encore dans ceux qui commencent par les consonnes j & v; adjacent, adjectif, adverbe, adversaire, adjoint: autrefois on prononçoit advent, advis, advocat; mais depuis qu'on ne prononce plus le d dans ces trois derniers mots, on le supprime aussi dans l'écriture.

Le méchanisme des organes de la parole a fait que le d se change en la lettre qui commence le mot simple, selon l'étymologie; ainsi on dit accumuler, affirmer, affaire (ad faciendum) affamer, aggreger, annexer, annexe, applanir, arroger, arriver, associer, attribuer. Par la même méchanique le d étoit changé en c dans acquérir, acquiescer, parce que dans ces deux mots le q est le c dur: mais aujourd'hui on prononce aquerir, aquiescer. (F)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.