ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ACONIT (Page 1:110)

ACONIT, s. m. (Hist. nat.) en Latin aconitum, herbe à fleur irréguliere, composée de plusieurs feuilles, & dont le pistil devient un fruit à plusieurs loges ou capsules. La fleur de cette plante a cinq feuilles qui sont toutes différentes entr'elles, & qui représentent en quelque façon la tête d'un homme revêtu d'un heaume ou d'un capuchon. La feuille supérieure tient lieu de casque ou de capuchon; les deux feuilles inférieures sont à la place de la mentonniere, & celles des côtés peuvent être comparées à des oreillettes. Il sort du milieu de la fleur deux crosses qui sont cachées sous la feuille du dessus; il en sort aussi le pistil, qui devient un fruit composé de gaînes membraneuses, qui sont disposées en maniere de tête, & qui renferment ordinairement des semences anguleuses & ridées. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Aconit (Page 1:110)

Aconit, (l') (Jardinage.) vient de semence sur couche, & aussi de brins sans racine. Il y a un aconit d'été & un autre d'hyver. (K)

Mais de tous les aconits (Mat. med.) il n'y en a qu'un qui puisse servir dans la Medecine; c'est l'aconitum salutiferum sive anthora. C. B.

Sa racine est un contre - poison pour ceux qui ont mangé la racine des autres aconits. Les paysans des Alpes & des Pyrénées s'en servent contre les morsures des chiens enragés & contre la colique. Elle est donc alexitere, cordiale, stomachale, & bonne pour la colique venteuse. Elle contient beaucoup d'huile & de sel essentiel volatil.

La Nature a semblé faire naître l'aconit salutaire auprès du napel, qui est un vrai poison, pour servir de contre - poison; aussi comme le napel coagule le sang, l'aconit salutaire agit en divisant les humeurs. (N)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.