ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

CHANOINESSE (Page 3:138)

CHANOINESSE, s. f. est une fille qui possede une prébende affectée à des filles par la fondation, sans qu'elles soient obligées de renoncer à leur bien, ni de faire aucun voeu.

Leur origine est presque aussi ancienne que celle des chanoines; car sans remonter aux diaconesses de la primitive église, S. Augustin fonda dans le pourpris de son église d'Hippone un couvent de saintes filles, qui vivoient en communauté sous la regle qu'il leur avoit prescrite.

Plusieurs autres personnes en fonderent aussi en différens endroits.

Il en est parlé dans la novelle 59 de Justinien, & dans les constitutions de Charlemagne.

On n'en voit plus guere qu'en Flandre, en Lorraine, & en Allemagne.

Dans l'église de sainte - Marie du capitole à Cologne, il y a des chanoines & des chanoinesses, qui à certains jours de l'année font l'office dans le mê<pb-> [p. 139] me choeur, & psalmodient ensemble. Voyage de Cologne par Joly, p. 242.

Toutes ces chanoinesses peuvent être recues en très - bas âge: elles doivent faire preuve de noblesse de plusieurs races, tant du côté paternel que du côté maternel; ce qui fait que dans ces pays les personnes de qualité ne se mesallient pas, pour ne pas faire perdre à leurs filles le droit d'être admises dans ces chapitres nobles.

Elles chantent tous les jours au choeur l'office canonial avec l'aumusse, revêtues d'un habit ecclésiastique qui leur est particulier: elles peuvent porter le reste du jour un habit séculier pour aller en ville: elles logent chacune en des maisons séparées, mais renfermées dans un même enclos: elles ne sont engagées par aucun voeu solennel, peuvent résigner leurs prébendes & se marier; à l'exception de l'abbesse & de la doyenne, parce que celles - ci sont bénites.

Le concile d'Aix - la - Chapelle, en 816, fit une regle pour les chanoinesses, comprise en 28 articles; elle est dans l'édition des conciles du P. Labbe, tome VII. p. 1406. Voyez capit. dilect. de majorit. & obed. & gl. verbo canoniss. & capitul. indemnitatibus, supra dicta de elect. in VI°. Clément II. de statu monachor. & Clément I. de relig. domib. Barbosa, de canonic. & dignit. cap. j. n. 61. Defin. canon. p. 135. Pinson, de divis benef. 26. n. 62. Jacob. de Vitriaco, in hist. occid. cap. xxxj.

Chanoinesses régulieres, (Page 3:139)

Chanoinesses régulieres, sont une espece particuliere de religieuses qui suivent la regle de S. Augustin, & qui portent le titre de chanoinesses régulieres, au lieu de celui de religieuses.

Il y a plusieurs congrégations différentes de ces sortes de chanoinesses; elles ne different proprement des autes religieuses que par le titre de chanoinesses qu'elles portent, & par la regle particuliere qu'elles observent. (A)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.