ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

HISTOIRE NATURELLE, REGNES ANIMAL, |QUADRUPEDES. |PLANCHE XVI. (Page 23:2:9)

PLANCHE XVI.

Les trois animaux représentés sur cette Planche, ont un caractere particulier, qui est de n'avoir point de dents; on en fait cependant deux genres séparés. On a mis dans le premier ceux dont le corps est couvert de poil com - me le Fourmilier; & dans le second, ceux qui ont le corps couvert d'écailles comme le Pangolin & le Pha - tagin. On ne connoît que ces deux quadrupedes de ce second genre; mais on distingue plusieurs especes de Fourmilier.

Le Fourmilier de la fig. 1. appellé Tamanoir, est la plus grande espece de ce genre que l'on connoisse. Il a jusqu'à quatre piés de longueur depuis le bout du mu - seau jusqu'à l'anus, le museau est fort allongé & petit; il ne sert, pour ainsi dire, que d'étui à la langue qui est très - longue, & que l'animal plonge dans les fourmilieres pour en retirer les fourmis dont il fait sa nourriture quand il est à la campagne. On l'apprivoise aisément, alors on le nourrit avec de la viande hachée & des miettes de pain qu'il ramasse fort adroitement. Tout le corps du Tama - noir est couvert de longs poils en partie jaunâtres, & en partie noirs; celui du dos près de la queue a jusqu'à quatorze pouces de longueur. Tous ces longs poils ne sont pas cylindriques comme les poils des autres ani - maux, mais plats sur une partie de leur longueur depuis l'extrémité qui est fourchue. On trouve cet animal dans l'Amérique méridionale.

Le Pangolin, fig. 2. & le Phatagin, fig. 3. sont deux animaux qui se ressemblent beaucoup. On les trouve en Afrique, ils se nourrissent de fourmis comme le Ta - manoir; mais au lieu de poils, ils ont le corps couvert d'écailles qui leur servent de défenses contre leurs en - nemis. Quand ils se voient poursuivis, ils plient leur corps en deux, en portant la tête du côté de la queue; ensuite ils rabattent leur queue sur le corps, de sorte qu'ils présentent de tous les côtés des armes qui sont fort offensives quand on y touche. Le Pangolin, fig. 2. est beaucoup plus grand que le Phatagin, fig. 3. & il a jusqu'à huit piés de longueur quand il a pris son ac - croissement, mais sa queue fait environ la moitié de cette longueur; ses écailles n'ont point de pointes comme celles du Phatagin, & ses piés sont recouverts de petites écailles jusqu'à l'extrémité, au lieu que le Phatagin les a couverts de poils ainsi que le ventre. On distingue en - core ces deux animaux l'un de l'autre par la queue qui n'a que la longueur du corps dans le Pangolin, & qui est plus longue que le corps dans le Phatagin. Voyez l'Hist. nat. gén. & part. tom. X. in - 4. p. 180.


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.