ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Vérité fondamentale (Page 17:71)

Vérité fondamentale, (Logiq. Métaphysiq.) nos esprits sont si lents à pénétrer le fond des objets de leurs recherches, qu'il n'y a point d'homme qui puisse connoître toutes les vérìtés de son art. Il est donc sage de se fixer aux questions les plus importantes, & de négliger les autres qui nous éloignent de notre but principal.

Tout le monde sait combien de tems la jeunesse perd à se remplu la tête de choses la plûpart inutiles. C'est à - peu - près, comme si quelqu'un qui veut devenir peintre, s'occupoit à examiner les fils des différentes toiles sur lesquelles il doit travailler, & à compter les soies des pinceaux dont il doit se servir pour appliquer ses couleurs; mais il suffit sans doute d'insinuer, que toutes les observations qui ne contiennent rien d'intéressant, & qui n'aident pas à pousser nos connoissances plus loin, doivent être négligées.

Il y a en échange des vérités fondamentales dont il faut nous occuper, parce qu'elles servent de base à plusieurs autres. Ce sont des vérités fécondes, qui enrichissent l'esprit, & qui semblables à ces feux célestes, qui roulent sur nos têtes, outre l'eclat qui leur est naturel, & le plaisir qu'il y a de les contempler, répandent leur lumiere sur bien d'autres objets qu'on ne verroit pas sans leur secours. Telle est cette admirable découverte de M. Newton, que tous les corps pesent les uns sur les autres; découverte qu'on peut regarder comme la base de la Physique, & qui a donné à ce beau génie, les moyens de prouver au grand étonnement de tous les Philosophes, l'usage merveilleux de ce principe, pour entendre le système de notre tourbillon solaire.

En fait de morale, le précepte de Jesus - Christ, qui nous ordonne d'aimer notre prochain, est une vérité si capitale pour la conservation des sociétés humaines, qu'elle suffit toute seule, pour nous déterminer dans la plûpart des cas qui regardent les devoirs de la vie civile. Ce sont des vérités de cette nature, qu'on peut nommer fondamentales, & que nous devrions rechercher ou pratiquer avec ardeur. (D. J.)

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.