ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Testament solemnel (Page 16:195)

Testament solemnel, chez les Romains étoit celui qui étoit rédigé par écrit en présence de sept témoins.

L'écriture étoit de l'essence de ce testament, à la différence du testament nuncupatif, que l'on pouvoit faire alors sans écrit.

Le testament pouvoit être écrit par un autre que le testateur, pourvu qu'il parût en avoir dicté le contenu.

Lorsque le testateur écrivoit lui - même sa disposition, il n'avoit pas besoin de la signer.

Pour la confirmation ou authenticité de l'écriture, il falloit

1°. L'assistance de sept témoins citoyens romains mâles & puberes qui fussent requis & priés pour assister au testament.

2°. Que le testateur présentât aux témoins l'écrit plié ou envelopé, avec déclaration que c'étoit son testament. Qu'il en fût dressé un acte au dos du testa - ment, & que le testateur le signât, s'il savoit écrire, sinon qu'il ajoutât un huitieme témoin qui signât pour lui; ensuite il présentoit l'écrit aux témoins pour y apposer leurs sceaux.

Quand le testateur avoit écrit lui - même le corps du testament, il n'etoit pas besoin qu'il signât au dos, ni de signer le testament, ni d'appeller un huitieme témoin.

Anciennement il falloit que le nom de l'héritier fût écrit de la main du testateur, mais cela fut changé par la novelle 119.

3°. Les sept témoins devoient tous en présence & à la vue du testateur, signer de leurs mains la partie extérieure du testament, & y apposer chacun leur sceau; mais la nouvelle 42 de Léon retrancha la formalité des sceaux, & de la signature des témoins.

4°. Tout ce qui vient d'être dit devoit être fait uno contextu, c'est - à - dire, desuite & sans divertir à autres actes.

Parmi nous la forme des testamens solemnels mystiques ou secrets est reglée par la nouvelle ordonnance. Voyez ci - devant Testament mystique.

On entend aussi par testament solemnel, tout testament en général qui est reçu par un officier public, à la différence du testament olographe qui est seulement écrit & signé par le testateur. Voyez Testament devant un curé, Testament devant notaire.

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.