ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

Blanc (Page 2:271)

Blanc, chez les Facteurs d'orgue, est une composition dont ils se servent pour blanchir les parties qu'ils veulent souder; c'est un mêlange de colle, d'eau, & de blanc d'Espagne. Pour faire le blanc propre à blanchir les soudures, on met de l'eau dans une terrine, dans laquelle on jette du blanc d'Espagne réduit en poudre, voyez l'article Blanc: on met ensuite la terrine sur le feu, qui ne doit point échauffer la composition jusqu'à la faire bouillir, ce qui la rendroit inutile. On verse ensuite dedans un peu de colle fondue, que l'on mêle bien avec la composition, qui se trouve ainsi achevée. Pour en faire l'essai, on en met un peu sur une bande d'étain poli: si le blanc s'écaille, c'est une marque qu'il est trop collé, s'il s'efface, on connoît qu'il n'a pas assez de colle. Il vaut mieux mettre de la colle petit - à - petit, que d'en mettie trop, parce qu'il faudroit remettre de l'eau & du blanc, & faire rechausser le mêlange, que l'on connoît être bon, lorsqu'en tortillant le morceau d'étain sur lequel on fait l'essai, il ne s'écaille ni ne s'efface point.

Autrement, prenez du blanc d'Espagne réduit en poudre dans une terrine de terre vernissée; versez dessus du vinaigre en quantité suffisante pour détremper le blanc, vous aurez une composition qui n'a point besoin d'épreuve. Pour employer ce blanc, qui ne s'écaille ni ne s'efface jamais, il faut en prendre avec un pinceau, & passer ce pinceau sur les vives ou arrêtes des pieces que l'on veut souder, en sorte qu'elles en soient couvertes. On met une seconde couche sur l'etain, après que la premiere est sechée, ensuite on gratte, avec la pointe à gratter, le blanc & même la surface des pieces à souder, dans tout l'espace que l'on veut que la soudure occupe. Après que les pieces sont soudées, on fait chauffer de l'eau dans un chaudron, dans laquelle on trempe un linge, avec lequel on lave la soudure & le blanc, que l'on ôte par ce moyen. Lorsque ce sont des tuyaux d'étain que l'on soude, il faut qu'ils soient blanchis en - dedans pour empêcher la soudure d'y entrer. Lorsqu'on veut ôter le blanc qui est dedans les tuyaux où l'on ne peut pas fourrer la main, on attache au bout d'une baguette un linge, avec lequel on emporte le blanc que l'on veut ôter.

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.