ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous subarticle

L'Académie Royale (Page 1:56)

L'Académie Royale d'Espagne est établie à Madrid pour cultiver la langue Castillane: elle est formée sur le modele de l'Academie Françoise. Le plan en fut donné par le Duc d'Escalone, & approuvé en 1714. par le Roi, qui s'en déclara le protecteur. Elle consiste en 24. Académiciens, y compris un Directeur & un Secrétaire.

Elle a pour dévise un creuset sur le feu, & le mot de la dévise, est: Limpia, fija, y da esplendor.

L'Académie des Curieux de la Nature, en Allemagne, avoit été fondée d'abord en 1652. par M. Bausch, Médecin; & l'Empereur Léopold la prit sous sa protection en 1670, je ne sai s'il fit autre chose pour elle.

L'Italie seule a plus d'Académies que tout le reste du monde ensemble. Il n'y a pas une ville considérable où il n'y ait assez de Savans pour former une Académie, & qui n'en forment une en effet. Jarckius nous en a donné une Histoire abregée, imprimée à Leipsic en 1725.

Jarckius n'a écrit l'Histoire que des Académies du Piémont, de Ferrare, & de Milan; il en compte vingt - cinq dans cette derniere ville toute seule: il nous a seulement donné la liste des autres, qui montent à cinq cens cinquante. La plûpart ont des noms out - à - fait smguliers & bisarres.

Les Académiciens de Bologne, par exemple, se nomment Abbandonati, Ansiosi, Ociosi, Arcadi, Confusi, Difettuosi, Dubbiosi, Impatienti, Inabili, Indifferenti, Indomiti, Inquieti, Instabili, Della notte piacere, Sitienti, Sonnolenti, Torbidi, Vespertini: ceux de Genes, Accordati, Sopiti, Resuegliati: ceux de Gubio, Addormentati: ceux de Venise, Acuti, Allettati, Discordanti, Disjiunti, Disingannati, Dodonei, Filadelfici, Incruscabili, Instaucabili: ceux de Rimini, Adagiati, Eutrapeli: ceux de Pavie, Affidati, Della chiave: ceux de Fermo, Raffrontati: ceux de Molise, Agitati: ceux de Florence, Alterati, Humidi, Fursurati, Della Crusca, Del Cimento, Insocati: ceux de Cremone, Animosi: ceux de Naples, Arditi, Infernati, Intronati, Lunatici, Secreti, Sirenes, Sicuri, Volanti: ceux d'Ancone, Argonauti, Caliginosi: ceux d'Urbin, Assorditi: ceux de Perouse, Atomi, Eccentrici, Insensati, Ins Unisoni: ceux de Tarente, Audaci: ceux de Macerata, Catenati, Imperfetti; d'autres Chimarici: ceux de Sienne, Cortesi, Gioviati, Trapassati: ceux de Rome, Del<cb-> fici, Humoristi, Lincei, Fantastici, Illuminati, Incitati, Indispositi, Infecondi, Melancholici, Negletti, Notti Vaticane, Notturni, Ombrosi, Pellegrini, Sterili, Vigilanti: ceux de Padoue, Delii, Immaturi, Or<-> iti: ceux de Drepano, Difficili: ceux de Bresse, Dispersi, Erranti: ceux de Modene, Dissonanti: ceux de Reccanati, Disuguali: ceux de Syracuse, Ebrii: ceux de Milan, Eliconii, Faticosi, Fenici, Incerti, Nascosti: ceux de Candie, Extravaganti: ceux de Pezzaro, Eterocliti: ceux de Comacchio, Fluttuanti: ceux d'Arezzo, Forzati: ceux de Turin, Fulminales: ceux de Reggio, Fumosi, Muti: ceux de Cortone, Humorosi: ceux de Bari, Incogniti: ceux de Rossano, Incuriosi: ceux de Brada, Innominati, Pigri: ceux d'Acis, Intricati: ceux de Mantoue, Invaghiti: ceux d'Agrigente, Mutabili, Offuscati: de Verone, Olympici, Unanii: de Viterbe, Ostinati: d'autres, Vagabondi.

On appelle aussi quelquefois Académie, en Angleterre, des especes d'Ecoles ou de Colléges où la jeunesse est formée aux Sciences & aux Arts libéraux par des Maîtres particuliers. La plûpart des Ministres non - conformistes ont été élevés dans ces sortes d'Académies privées, ne s'accommodant pas de l'éducation qu'on donne aux jeunes gens dans les Universités. (O)

Next subarticle


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.