ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ABRACADABRA (Page 1:33)

* ABRACADABRA, parole magique qui étant répétée dans une certaine forme, & un certain nombre de fois, est supposée avoir la vertu d'un charme pour guérir les evres, & pour prevenir d'autrealadies. Voyez Charme & Amulete.

D'autres écrivent ce mot abrasadabra; car on le trouve ainsi figuré en caracteres grecs *A*B*P*A*C*A<-> *D*A*B*P*A où le Cest l'ancien *S qui vaut S. Voici la maniere dont doit être écrit ce mot mystérieux pour produire la prétendue vertu qu'on lui attribue. [omission: table; to see, consult fac-similé version]

Serenus Simonicus, ancien Medecin, Sectateur de l'hérétique Basilide qui vivoit dans le deuxieme siecle, a composé un Livre des Préceptes de la Medecine en vers hexametres, sous le titre De Medicin [p. 34] parvo pretio parabili, où il marque ainsi la disposition & l'usage de ces caracteres:

Inscribes chartoe quod dicitut abracadabra Soepius & subter repetes, sed detrahe summam, Et magis atque magis desint elementa figuris, Singula quoe semper rapies & coetera figes, Donec in augustum redigatur littera conum; His lino nexis collum redimire memento: Talia languentis conducent vincula collo, Lethalesque abigent (miranda potentia) morbes.

Wendelin, Scaliger, Saumaise, & le P. Kircher, se sont donné beaucoup de peine pour découvrir le sens de ce mot, Delris en parle, mais en passant, comme d'une formule connue en magie, & qu'au reste il n'entreprend point d'expliquer. Ce que l'on peut dire de plus vraissemblable, c'est que Serenus qui suivoit les superstitions magiques de Basilide, forma le mot d'abracadabra sur celui d'abrasac ou abrasax, & s'en servit comme d'un préservatif ou d'un remede infaillible contre les fievres. Voyez Abrasax.

Quant aux vertus attribuées à cet amulete, le siecle où nous vivons est trop éclairé pour qu'il soit nécessaire d'avertir que tout cela est une chimere. (G)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.