ENCYCLOPÉDIE OU DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES, DES ARTS ET DES MÉTIERS

RECHERCHE Accueil Mises en garde Documentation ATILF ARTFL Courriel

Previous article

ABDICATION (Page 1:16)

ABDICATION, s. f. acte par lequel un Magistrat ou une personne en Charge y renonce, & s'en démet avant que le terme légal de son service soit expiré. Voyez Renonciation.

* Ce mot est dérivé d'abdicare, composé de ab, & de dicere, déclarer.

On confond souvent l'abdication avec la résignation: mais à parler exactement, il y a de la différence. Car l'abdication se fait purement & simplement, au lieu que la résignation se fait en faveur de quelque personne tierce. Voyez Résicnation.

En ce sens on dit que Dioclétien & Charles V. abdiquerent la Couronne, & que Philippe IV. Roi d'Espagne l'a résigna. Le Parlement d'Angleterre a décidé que la violation des Lois faite par le RoiJacques, en quittant son Royaume, sans avoir pourvû à l'administration nécessaire des affaires pendant son absence, emportoit avec elle l'abdication de la Couronne: mais cette décision du Parlement est - elle bien équitable?

Abdication (Page 1:16)

Abdication dans le Droit civil, se prend particulierement pour l'acte par lequel un pere congédie & desavoue son fils, & l'exclut de sa famille. En ce sens, ce mot est synonyme au mot Grec A'POXH'UCIZ, & au mot Latin, à familiâ alienation, ou quelquefois ablegatio & negation, & est opposé à adoption. Il differe de l'exhérédation, en ce que l'abdication se faisoit du vivant du pere, au lieu que l'exhérédation ne se faisoit qu'à la mort. Ainsi quiconque étoit abdiqué, étoit aussi exhérédé, mais non vice versâ. V. Exhérédation.

L'abdication se saisoit pour les mêmes causes que l'exhérédation.

Abdication (Page 1:16)

Abdication s'est dit encore de l'action d'un homme libre qui renonçoit à sa liberté, & se faisoit volontairement esclave; & d'un citoyen Romain qui renonçoit à cette qualité, & aux priviléges qui y étoient attachés.

Abdication (Page 1:16)

Abdication, au Palais, est aussi quelquefois synonyme à abandonnement. V. Abandonnement. (H)

Next article


The Project for American and French Research on the Treasury of the French Language (ARTFL) is a cooperative enterprise of Analyse et Traitement Informatique de la Langue Franšaise (ATILF) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Division of the Humanities, the Division of the Social Sciences, and Electronic Text Services (ETS) of the University of Chicago.

PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.