Dictionnaires d'autrefois
Dictionnaires des 17ème, 18ème, 19ème et 20ème siècles

RECHERCHE Accueil Documentation ARTFL ATILF Courriel

Il y a 18 entrées dans Nicot, Thresor de la langue française (1606) (Go), Dictionnaire de L'Académie française, 4th Edition (1762) (Go), Jean-François Féraud: Dictionaire critique de la langue française (Marseille, Mossy 1787-1788) (Go), Dictionnaire de L'Académie française, 5th Edition (1798) (Go), Dictionnaire de L'Académie française, 6th Edition (1832-5) (Go), Dictionnaire de L'Académie française, 8th Edition (1932-5) (Go)

Nicot, Thresor de la langue française (1606)

menage (Page 402)
Menage, Vectio.

Top

Dictionnaire de L'Académie française, 4th Edition (1762)

MÉNAGE (Page 119)
MÉNAGE se prend aussi pour les meubles & ustensiles nécessaires à un ménage. Cette servante tient son ménage bien propre. Il est populaire.

On dit en plaisantant, d'Un homme qui vend ses meubles pour vivre, qu'Il vit de ménage.

MÉNAGE (Page 119)
MÉNAGE signifie encore, Épargne, économie, conduite que l'on tient dans l'administration de son bien. Il entend bien le ménage. Il vit avec grand ménage. Il vit de ménage.

MÉNAGE (Page 119)
MÉNAGE se prend aussi collectivement pour Toutes les personnes dont une famille est composée. Il y a trois ou quatre ménages logés dans cette maison.

MÉNAGÉ, ÉE, participe (Page 120)
MÉNAGÉ, ÉE, participe .

MÉNAGE. s.m. (Page 119)
MÉNAGE. s.m. Gouvernement domestique, & tout ce qui concerne la dépense d'une famille qu'on entretient. Il a un gros ménage sur les bras. Être dans son ménage. Tenir ménage. C'est un ménage bien réglé que le leur. Il conduit bien son ménage. Il faut régler votre ménage. Rompre son ménage. Il faut bien des choses en ménage. C'est un vrai gouffre que le ménage. Ménage de ville. Ménage de campagne. Il a le soin du ménage. Tout sert en ménage. Ils tiennent ménage, ils tiennent leur ménage ensemble. Il s'est mis en ménage de puis peu.

On dit, Mettre une fille en ménage, pour dire, La marier. Cette fille est trop jeune pour mettre en ménage, pour la mettre en ménage. Il est du style familier.

On dit proverbialement, en parlant de deux personnes aussi déraisonnables l'une que l'autre, & qui sont mariée ensemble, qu'Il n'y a qu'un ménage de gâté.

On dit aussi d'Un mari & d'une femme, qu'Ils font bon ménage, mauvais ménage, pour dire, qu'Ils vivent en bonne intelligence, en mauvaise intelligence.

On appelle Toile de ménage, Une toile faite à profit, & avec plus de soin que celle que les Marchands vendent ordinairement. Et on appelle Pain de ménage, Un grand pain de cuisson tel que celui qu'on fait dans les maisons particulières où l'on cuit.

MÉNAGE se prend aussi pour les meubles & ustensiles nécessaires à un ménage. Cette servante tient son ménage bien propre. Il est populaire.

On dit en plaisantant, d'Un homme qui vend ses meubles pour vivre, qu'Il vit de ménage.

MÉNAGE signifie encore, Épargne, économie, conduite que l'on tient dans l'administration de son bien. Il entend bien le ménage. Il vit avec grand ménage. Il vit de ménage.

MÉNAGE se prend aussi collectivement pour Toutes les personnes dont une famille est composée. Il y a trois ou quatre ménages logés dans cette maison.

GÂTE-MÉNAGE s.m. Les domestiques appellent ainsi celui qui porte leur maître à retrancher mal-à-propos quelque chose de la dépense ordinaire de la maison. C'est un vrai gâte-ménage.

Top

Jean-François Féraud: Dictionaire critique de la langue française (Marseille, Mossy 1787-1788)

MÉNAGE (Page B634a)

MÉNAGE, s. m. MÉNAGEMENT, s. m. MÉNAGER, v. act. [1re é fer. 3e e muet aux 2 1ers; é fer au 3e: en, dans le 2d a le son d'an.] Ménage a divers sens: 1°. Gouvernement domestique. "Tenir ménage. "Être dans son ménage. "Régler, bien conduire son ménage. — Mettre une fille en ménage (st. famil.) la marier. — Faire bon ou mauvais ménage, se disent d'un homme et d'une femme, qui vivent en bonne, ou en mauvaise intelligence. = 2°. Il se prend pour les meubles et ustensiles du ménage. Il est populaire. "Cette servante tient son ménage bien propre. = 3°. Épargne, économie. "Entendre le ménage; vivre avec un grand ménage, ou de ménage. "Nos anciens Rois vivaient de ménage, comme les particuliers. = En style plaisant, on dit d'un homme, qui vend ses meubles pour vivre, qu'il vit de ménage. C'est un jeu de mots sur le 2d et le 3e sens de ménage. = Ménage, ménagement, épargne (synon.) On se sert de ménage en fait de dépense ordinaire; de celui de ménagement dans la conduite des afaires; et de celui d'épargne à l'égard des revenus. = 4°. Ménage se prend collectivement, pour toutes les persones, dont une famille est composée. "Il y a trois ou quatre ménages, logés dans cette maison.
   Rem. On dit, entrer en ménage, se marier. Le besoin d'une syllabe de plus a fait dire à un Fabuliste, entrer dans son ménage.
   Vous le savez, jeune fille à Paris
   Grille d'entrer dans son ménage.
       La Linotte. Merc.
  MÉNAGEMENT, égards, circonspection. Voy. CIRCONSPECTION et ÉGARDS. Voy. aussi MÉNAGE, n°. 3°. "Il est d'une humeur fâcheuse: il faut avoir de grands ménagemens pour lui. "Sa santé exige beaucoup de ménagement. "Il s'est conduit dans cette afaire avec beaucoup de ménagement, ou sans ménagement. = Le ménagement des esprits, l'art de les manier. = Le ménagement des Afaires; l'art de les conduire.
   Rem. Le Traducteur de l'Hist. de M. Hume, done souvent à ce mot un sens qu'il n'a pas en français. Ex. "Cette dignité fut mise en commission, et Bellasis en eut le ménagement. c. à. d. qu'il l'exerça. C'est un anglicisme. — Un Auteur cité par Bouhours a dit aussi. "La Sainte Vierge nous aprend le sage ménagement que nous devons faire de toutes les paroles de Dieu. On ne dit point, faire un ménagement de paroles. Dites, avec quel soin nous devons conserver toutes les paroles de Dieu.
   MÉNAGER, c'est 1°. User d'économie. "Ménager son bien, son revenu, sa bourse, ou le bien, la bourse d'autrui. = Fig. Ménager ses forces, sa santé, ses amis, son crédit. — Ménager des troupes; ne pas les exposer mal-à-propôs. — Ménager les intérêts de quelqu'un, avoir soin de les conserver. — Menager quelqu'un, prendre garde de rien faire, qui le choque, qui le rebute. = Se ménager, se choyer, avoir soin de sa persone. "Ménagez-vous! "Je me ménage. = 2°. Conduire, manier avec adresse. "Ménager les esprits; les afaires. — Se ménager bien avec tout le monde; entre deux partis. — N'avoir rien à ménager avec quelqu'un; n'avoir plus de mesûres à garder avec lui. — Ménager ses paroles, parler peu;les termes, parler avec une grande circonspection; le tems, en faire un bon emploi; ou, prendre son tems fort à propôs, pour quelque chôse; sa voix, la bien conduire; une étofe, un terrein, l'employer si bien, qu'il n'y ait rien de perdu. — Ménager un escalier, un cabinet, dans un bâtiment; les y faire, sans gâter le dessein principal. — Ménager ses chevaux, être atentif à ne pas leur faire faire de trop longues courses. — On dit, proverbialement: qui veut aller loin ménage sa montûre, ce qui s'aplique figurément à la santé et à toute autre chôse.

Top

Dictionnaire de L'Académie française, 5th Edition (1798)

Ménage (Page 88)
Ménage, se prend aussi pour les meubles et ustensiles nécessaires à un ménage. Cette servante tient son ménage bien propre. Il est populaire.

Ménage (Page 88)
Ménage, se prend aussi collectivement pour Toutes les personnes dont une famille est composée. Il y a trois ou quatre ménages logés dans cette maison.

MÉNAGE (Page 88)
MÉNAGE. s. masc. Gouvernement domestique, et tout ce qui concerne la dépense et l'entretien d'une famille. Il a un gros ménage sur les bras. Etre dans son ménage. Tenir ménage. C'est un ménage bien réglé que le leur. Il conduit bien son ménage. Il faut régler votre ménage. Rompre son ménage. Il faut bien des choses en ménage. C'est un vrai gouffre que le ménage. Ménage de ville. Ménage de campagne. Il a le soin du ménage. Tout sert en ménage. Ils tiennent ménage, ils tiennent leur ménage ensemble. Il s'est mis en ménage depuis peu.

On dit, Mettre une fille en ménage, pour dire. La marier. Cette fille est trop jeune pour la mettre en ménage, pour être mise en ménage. Il est du style familier.

On dit familièrement, d'Un homme qui entretient une maîtresse, qu'Il a ménage en Ville.

On dit proverbialement, en parlant de deux personnes aussi déraisonnables l'une que l'autre, et qui sont mariées ensemble, qu'Il n'y a qu'un ménage de gâté.

On dit aussi d'Un mari et d'une femme, qu'Ils font bon ménage, mauvais ménage, pour dire, qu'Ils vivent en bonne intelligence, en mauvaise intelligence.

On appelle Toile de ménage, Une toile faite à profit, et qui a plus de corps que celle que les Marchands vendent ordinairement. Et on appelle Pain de ménage, Un grand pain de cuisson tel que celui qu'on fait dans les maisons particulières où l'on cuit.

Ménage, se prend aussi pour les meubles et ustensiles nécessaires à un ménage. Cette servante tient son ménage bien propre. Il est populaire.

Ménage, signifie encore, Épargne, économie, conduite que l'on tient dans l'administration de son bien. Il entend bien le ménage. Il vit avec grand ménage. Il vit de ménage.

On dit en plaisantant, d'Un homme qui vend ses meubles pour vivre, qu'Il vit de ménage.

On appelle proverbialement, Ménage de bouts de chandelles, Une épargne sordide dans de petites choses.

Ménage, se prend aussi collectivement pour Toutes les personnes dont une famille est composée. Il y a trois ou quatre ménages logés dans cette maison.

Gâte-ménage. s. mas. Les domestiques appellent ainsi celui qui porte leur maître à retrancher mal-à-propos quelque chose de la dépense ordinaire de la maison. C'est un vrai gâte-ménage. Ce mot n'a point de pluriel.

Ménage (Page 88)
Ménage, signifie encore, Épargne, économie, conduite que l'on tient dans l'administration de son bien. Il entend bien le ménage. Il vit avec grand ménage. Il vit de ménage.

On dit en plaisantant, d'Un homme qui vend ses meubles pour vivre, qu'Il vit de ménage.

On appelle proverbialement, Ménage de bouts de chandelles, Une épargne sordide dans de petites choses.

Ménagé, ée (Page 88)
Ménagé, ée. participe.

Top

Dictionnaire de L'Académie française, 6th Edition (1832-5)

MÉNAGE (Page 2:188)
MÉNAGE signifie aussi, Épargne, économie, conduite que l'on tient dans l'administration de son bien. Il entend bien le ménage. Il vit avec grand ménage.

Vivre de ménage, Vivre avec économie. Cela se dit aussi quelquefois, en plaisantant, D'une personne qui vend ses meubles pour vivre. Il vit de ménage.

Prov. et fig., Ménage de bouts de chandelles, Épargne sordide dans de petites choses.

MÉNAGE (Page 2:188)
MÉNAGE désigne collectivement, Toutes les personnes dont une famille est composée. Il y a trois ou quatre ménages logés dans cette maison.

Il se dit également de L'association d'un homme et d'une femme mariés ensemble. Mettre une fille en ménage. Elle est trop jeune pour qu'on la mette en ménage. Entrer en ménage. C'est un joli ménage, un bien jeune ménage. Troubler un ménage.

Ils font bon ménage, mauvais ménage, se dit D'un mari et d'une femme qui vivent en bonne, en mauvaise intelligence.

Prov., Il n'y a qu'un ménage de gâté, se dit en parlant De deux personnes aussi déraisonnables l'une que l'autre, et qui sont mariées ensemble.

MÉNAGE (Page 2:188)
MÉNAGE se dit aussi Des meubles et ustensiles nécessaires à un ménage. Cette servante tient mon ménage bien propre. Son ménage s'en va pièce à pièce par la négligence et la maladresse de ses domestiques.

Il signifie encore, Le soin qu'on donne à l'arrangement et à la propreté des meubles d'un appartement. Cette servante est plus propre au ménage qu'à la cuisine. C'est elle qui fait le ménage.

Femme de ménage, Femme qui vient du dehors pour prendre soin des choses du ménage. On dit, dans un sens analogue, Faire des ménages. Cette femme gagne sa vie à faire des ménages.

MÉNAGÉ, ÉE. participe (Page 2:188)
MÉNAGÉ, ÉE. participe Incidents bien ménagés.

MÉNAGE. s. m. (Page 2:187)
MÉNAGE. s. m. Gouvernement domestique, et tout ce qui concerne la dépense et l'entretien d'une famille. Il a un gros ménage sur les bras. Être dans son ménage. Tenir ménage. C'est un ménage bien réglé que le leur. Il conduit bien son ménage. Il donne tant à sa femme pour faire aller le ménage, pour la dépense du ménage. Il faut régler votre ménage. Il faut bien des choses en ménage. C'est un vrai gouffre que le ménage. Ménage de ville, de campagne. Ménage de garçon. Il a le soin du ménage. Il donne ordre au ménage. Tout sert en ménage. Ils tiennent ménage, ils tiennent leur ménage ensemble. Ils font ménage ensemble. Ils font ménage commun. Le mari et la femme, ne demeurant pas ensemble, sont obligés d'avoir deux ménages. Il s'est mis en ménage depuis peu. Les détails du ménage.

Toile de ménage, Toile dont le fil est fait dans les maisons particulières, et qui a plus de corps que celle que les marchands vendent ordinairement.

Pain de ménage, Pain que l'on cuit dans les maisons particulières, et qui est ordinairement d'une farine moins fine, d'une pâte moins légère et d'une plus grande dimension que le pain de boulanger.

Liqueurs de ménage, Liqueurs qu'on fait chez soi et pour son usage particulier.

Fam., Avoir ménage en ville, Entretenir une maîtresse.

MÉNAGE se dit aussi Des meubles et ustensiles nécessaires à un ménage. Cette servante tient mon ménage bien propre. Son ménage s'en va pièce à pièce par la négligence et la maladresse de ses domestiques.

Il signifie encore, Le soin qu'on donne à l'arrangement et à la propreté des meubles d'un appartement. Cette servante est plus propre au ménage qu'à la cuisine. C'est elle qui fait le ménage.

Femme de ménage, Femme qui vient du dehors pour prendre soin des choses du ménage. On dit, dans un sens analogue, Faire des ménages. Cette femme gagne sa vie à faire des ménages.

MÉNAGE signifie aussi, Épargne, économie, conduite que l'on tient dans l'administration de son bien. Il entend bien le ménage. Il vit avec grand ménage.

Vivre de ménage, Vivre avec économie. Cela se dit aussi quelquefois, en plaisantant, D'une personne qui vend ses meubles pour vivre. Il vit de ménage.

Prov. et fig., Ménage de bouts de chandelles, Épargne sordide dans de petites choses.

MÉNAGE désigne collectivement, Toutes les personnes dont une famille est composée. Il y a trois ou quatre ménages logés dans cette maison.

Il se dit également de L'association d'un homme et d'une femme mariés ensemble. Mettre une fille en ménage. Elle est trop jeune pour qu'on la mette en ménage. Entrer en ménage. C'est un joli ménage, un bien jeune ménage. Troubler un ménage.

Ils font bon ménage, mauvais ménage, se dit D'un mari et d'une femme qui vivent en bonne, en mauvaise intelligence.

Prov., Il n'y a qu'un ménage de gâté, se dit en parlant De deux personnes aussi déraisonnables l'une que l'autre, et qui sont mariées ensemble.

Top

Dictionnaire de L'Académie française, 8th Edition (1932-5)

MÉNAGE. (Page 2:174)
MÉNAGE. n. m. Gouvernement domestique et tout ce qui concerne la dépense et l'entretien d'une famille. Il a un lourd ménage sur les bras. Être dans son ménage. Un ménage bien réglé, bien ordonné. Il donne tant à sa femme pour la dépense du ménage, pour faire aller le ménage. Ménage de garçon. Il a le soin du ménage. Ils font ménage ensemble. Ils font ménage commun. Il s'est mis en ménage depuis peu. Les détails du ménage. La tenue, la conduite du ménage.

Toile de ménage, Toile dont le fil était fait dans les maisons particulières et qui avait plus de corps que celle que les marchands vendent ordinairement.

Pain de ménage, Pain que l'on cuit dans les maisons particulières et qui est ordinairement d'une farine moins fine, d'une pâte moins légère que le pain de boulanger. Il se dit aussi du Pain de même nature que les boulangers vendent sous ce nom.

Liqueurs de ménage, Liqueurs qu'on fait chez soi et pour son usage particulier.

Fam., Avoir ménage en ville, Entretenir une maîtresse.

MÉNAGE se dit aussi des Meubles et ustensiles nécessaires à un ménage. Cette somme l'aidera à monter son ménage. Son ménage s'en va pièce à pièce. Articles de ménage.

Petit ménage, et quelquefois Ménage, Ustensiles de ménage en réduction que l'on donne comme jouet aux petits enfants.

MÉNAGE signifie encore le Soin qu'on donne à l'arrangement et à la propreté des meubles d'un appartement. Cette servante est plus propre au ménage qu'à la cuisine. Faire le ménage.

Femme de ménage, Femme qui vient du dehors pour prendre soin des choses du ménage. On dit, dans un sens analogue, Faire des ménages. Cette femme gagne sa vie à faire des ménages.

MÉNAGE désigne collectivement Toutes les personnes dont une famille est composée. Il y a trois ou quatre ménages logés dans cette maison.

Il se dit également de l'Association d'un homme et d'une femme mariés ensemble. Mettre sa fille en ménage. Se mettre en ménage. Entrer en ménage. Troubler un ménage. Un jeune ménage. Un ménage uni. Un ménage bien assorti.

Faux ménage se dit de Deux personnes vivant maritalement sans être mariées.

Faire bon ménage, mauvais ménage, se dit d'un Mari et d'une femme qui vivent en bonne, en mauvaise intelligence. Par extension, Ces deux personnes font bon ménage ensemble. Ce chien et ce chat font bon ménage.


ARTFL Project, The University of Chicago.
Copyright © 2001 All rights reserved.
PhiloLogic Software, Copyright © 2001 The University of Chicago.